La méthode SMART

SMART, signifie « intelligent » ou « futé » en anglais. L’idée de la méthode SMART est de simplifier la méthodologie de formulation d’un objectif en appliquant 5 bonnes pratiques. Chacune de ces règles est symbolisée par une lettre du mot.

S.M.A.R.T. est donc un moyen mnémotechnique pour se rappeler 5 mots :

Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporellement défini.

S.M.A.R.T. est très utilisé dans le management et le commerce. D’autres méthodes, plus pointues sont plus adaptées au coaching (notamment le modèles OUTCOM de Robert DILTS). Toutefois, S.M.A.R.T représente un bons début, pour ceux qi n’ont jamais formulé leurs objectifs par écrit.

Signification des termes

Spécifique : cet objectif vous concerne. Il vous implique directement, vous êtes acteur (à l’opposé du spectateur). Vous savez définir les actions à entreprendre. Vous y associez des verbes précis comme écrire, former, se former, organiser, motiver, planifier, acheter, rejoindre, changer, construire, gagner, etc. tout en évitant les verbes à connotation négative tels que : perdre, abandonner, s’abstenir, sacrifier, se résigner, lâcher, etc. Posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui ME motive dans cet objectif
  • Pourquoi est-ce important POUR MOI de commencer MAINTENANT ?
  • Qu’est-ce que JE VEUX (et peux) accomplir seul ?
  • Quels sont MES compétences acquises ou à acquérir pour y parvenir ?
  • Sur qui puis-je vraiment compter pour M‘aider ?
  • Combien, et qu’est-ce que ça va ME coûter ?

Mesurable : Quelles est la différence entre « Je veux devenir un bon joggeur » et « Je veux courir 4 km tous les matins » ? C’est le côté mesurable. La définition de « bon » est différente selon l’individu ou le but fixé. On rejoint donc le côté Spécifique, tout en y ajoutant la notion d’évaluation, de calcul, de temps, de progression (tracez une courbe par exemple pour comparer le prévu et le réel). Dans la mesure où votre objectif est un engagement, il doit être clairement exposé. Les chiffres sont souvent importants pour mesurer un objectif, mais c’est aussi une question de contexte. Par exemple « je dois apprendre les rudiments de l’espagnol, pour savoir demander mon chemin, commander mon plat au restaurant, discuter de la météo et de mes loisirs, et acheter des cadeaux. » est un objectif mesurable et bien mieux formulé que « je dois apprendre 200 mots d’espagnol pour assurer le minimum vital et social lors de mon prochain voyage ».

Le côté mesurable de votre projet est essentiel. Il vous permet d’apprécier vos résultats en les mesurant. EN comparant la mesure prévue et la mesure réelle.

Atteignable (accessible, à portée) : Pensez-y dans le sens le plus large du terme en y incluant la motivation, l’imagination et surtout, l’émotion. Un objectif à votre portée n’est pas forcément facile. Il est recommandé de sortir de sa « zone de confort » tout en gardant son intégrité (sa nature). Il est recommandé d’augmenter le budget nécessaire à l’objectif, quitte à temporiser un autre domaine, mais sans se mettre en danger.

Une dominante demeure : vous définissez un objectif dans le but de l’atteindre. Sinon, vous pouvez l’appeler « rêve », « idée », « délire », « expérience », « tentative »…, mais le terme « objectif » convient aux buts que vous allez marquer ! La balle va ATTEINDRE sa cible.

Réaliste : Le réalisme passe par l’acceptation de soi : j’ai toujours été impressionné par les déménageurs de pianos (les pros). Tout est exécuté en finesse, avec une force extraordinaire. Suis-je capable d’en faire autant ? Non ! Je peux porter des poids relativement lourds, mais pas un piano. Je connais des techniques posturales et de concentration qui permettent d’éviter la douleur, mais j’ai un dos fragile (par nature ou par accident), et ce serait un grand risque. Ce métier, même occasionnellement, est hors de ma réalité. Evidement, je peux m’entrainer, me préparer progressivement, consulter les meilleurs… Mais ça ne m’intéresse pas. Ce n’est pas ma mission. Je m’accepte, je respecte mes intérêts personnels, je sais ce qui est important pour moi. Le réalisme passe aussi par le domaine psychologique, spirituel et moral. Est-il possible de bouleverser ses valeurs et ses croyances pour atteindre un objectif ?

Temporellement défini : Le temps peut être votre meilleur allié ou votre pire ennemi. Se réconcilier avec SON temps et apprendre à mieux le gérer vous faciliteront la tâche. Vos objectifs dépendent de votre capacité à mesurer l’espace-temps nécessaire à la réalisation de vos objectifs. Le temps est comme un gaz : il prend l’espace qu’on lui réserve. Mais si on le comprime trop, il devient liquide. Si on le dilate trop, il se perd, et n’est plus perceptible que sous forme de « traces ». Si vous devez vous former, il faut du temps, si vous attendez une information, il faut du temps. Votre objectif doit tenir compte des éléments temporels. Intéressez-vous aux techniques de gestion de projet, et appliquez celles qui sont en accord avec vos objectifs.

—————–

La méthode SMART a eu ses années de gloire, et fait encore fureur en management. Vous pouvez rechercher ce mot sur Internet et vous trouverez de nombreuses ressources. Ce qui a fait son succès, c’est la mnémotechnie. Mais il y a quelques défauts dans cette simplification : le terme « Spécifique » contient plusieurs autres thèmes, qui mériteraient un développement (par exemple :  un objectif personnel, un objectif imposé mais accepté, un objectif proposé et personnalisé, etc.), tandis que la différence entre « Atteignable » et « Réaliste » est source d’ambiguïté (on pourrait les réunir dans un seul thème). Certaines notions, comme l’optimisme, les croyances, l’adaptation, l’effort… ne sont pas implicites, il faut leur trouver une place dans l’un des 5 domaines couverts par S.M.A.R.T. Malgré les nombreuses critiques concernant cette méthode, considérez que c’est un très bon début. Surtout si vous n’avez pas l’habitude d’analyser vos objectifs d’une manière construite.

Vous verrez qu’une fois pris au jeu, c’est intéressant de formuler ses objectifs méthodiquement. De plus, c’est source de découvertes intéressantes.

Pour vous exercer, choisissez de vrais objectifs (ne vous exercez pas sur des situations inventées, mais sur des cas précis). Commencez par les objectifs à court terme, et plus vous serez à l’aise dans la formulation, plus vous pourrez vous éloigner dans le temps.

Modèle à télécharger

Stéphane SOLOMON