Changement de principe

Aujourd’hui, je vais illustrer certains principes de prise de décision, en approfondissant la la technique du TAC au TAC. Prendre une décision n’est pas toujours facile, et il faut parfois passer par une argumentation développée pour bousculer les paradigmes.

Voyons le processus :

Je vais agir sur un seul critère décisionnel : l’ARGENT. Mais il arrive parfois qu’un critère agisse sur d’autres, en bien ou en mal. Je voudrais revenir sur les différents moyens de paiement à votre disposition. D’après les messages que je reçois, je constate deux croyances limitantes :

Première croyance limitante

Cette croyance vient du fait que la plupart des sites qui proposent des produits en ligne, ne s’embarrassent plus avec les chèques. Ils n’acceptent que la Carte Bancaire, ce qui crée une présomption chez mes lecteurs qui n’ont pas de carte ou qui ont peur de l’utiliser sur Internet. Rassurez-vous :

La maison accepte les chèques 😉

Je pars du principe qu’aucun détail technique ne devrait s’opposer à votre volonté d’investir en vous-même. Evidemment, ça fait davantage de travail de mon côté, car le paiement électronique permet d’enclencher de nombreux automatismes, alors que le paiement par chèque nécessite des saisies manuelles. Mais même si je préfère la CB, si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas payer de cette façon, envoyez un chèque bancaire ou postal à l’adresse qui est indiquée sur le formulaire d’inscription.

J’accepte également les chèques-cadeau. Pour le moment, j’ai des accords avec CADHOC, 3 SUISSES, HAVAS, TIR GROUPE, KYRIELLES, CA DO CHEQUE et COMPLIMENTS UNIVERSEL. Je ne rends pas la monnaie sur les chèques-cadeau, mais vous pouvez faire des paiements mixtes (chèque bancaire + chèque cadeau).

Ceci peut ouvrir des horizons aux salariés qui reçoivent des chèques-cadeau de leur Comité d’Entreprise.

Deuxième croyance limitante

La deuxième croyance et quasiment une conviction :

Près de 7 personnes sur 10 sont convaincues que pour payer avec PAYPAL, il faut ouvrir un compte PAYPAL !

C’est faux ! Je comprends qu’on puisse le croire, car lorsque vous entrez dans le processus de paiement, PAYPAL vous incite (graphiquement et textuellement) à créer un compte. Mais ce n’est pas une obligation : vous pouvez payer par Carte Bancaire et ignorer les propositions d’ouverture de compte. J’ai reçu beaucoup d’e-mails sur ce sujet. J’ai fini par créer une vidéo qui explique comment faire :

Comment payer par CB sur PAYPAL, sans ouvrir un compte PAYPAL

Lien Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=TeypbfbQE_M

Revenons à la technique du «TAC au TAC»

Si vous voulez vous inscrire au programme sur la Loi de l’Attraction :

  • Côté TEMPS, c’est toujours le même investissement : 35 minutes par semaine (plus, si certains sujets vous passionnent)
  • Côté ARGENT, l’investissement est également le même : 72 euros, mais si l’une des deux croyances vous bloquait, vous disposez désormais davantage d’informations qui pourraient influer votre décision.
  • Côté CONFIANCE, quelque chose a peut-être changé grâce à cet article. Par exemple, le fait que j’accepte plusieurs modes de paiement pourrait changer la Confiance que vous avez en moi. Ca m’intéresserait de le savoir.

Ce que je vous décris-là dépasse le cadre de la décision de vous inscrire à mon programme. Vous pouvez décliner ce modèle à bien d’autres situations, que ce soit pour vous aider à changer d’avis ou pour convaincre d’autres personnes. Le tout est d’agir sur le bon critère :

Lorsque vous utilisez vos critères décisionnels pour accepter ou refuser une proposition, le cerveau n’enregistre pas l’ensemble du processus analytique, mais la décision globale. Cette décision devient alors un SENTIMENT, ce qui peut provoquer une inertie mentale par la suite, malgré les nouvelles informations : vous savez de plus en plus de choses qui devraient changer vos actions, mais vous gardez vos PRINCIPES.

On pourrait vous demander :

– Mais pourquoi tu ne veux pas faire ça ? Donne-moi une bonne raison !

Et vous répondrez :

– J’ai une bonne raison, mais je ne sais plus laquelle… En tout cas, j’y ai longuement réfléchi !

C’est extrêmement fréquent ! Plus votre analyse fut excessive et gourmande en temps par le passé, moins vous aurez envie d’y retourner, alors que le PRINCPE ancré n’a plus lieu d’exister.

Je vous laisse y réfléchir, et bien-sûr, j’attends votre inscription 😉

 

A++

Stéphane SOLOMON

4 réflexions au sujet de « Changement de principe »

  1. Merci pour cet article. C’est votre plus belle démonstration de communication depuis que je vous lis, et il m’a fallu nettement plus d’efforts que d’habitude pour continuer à procrastiner !
    Je m’évade donc avec une pirouette.

    J’avais beaucoup aimé un écriteau (dans un cabinet de coach, justement) au-dessus de l’endroit où l’on rédige couramment des chèques:
    « La maison n’accepte pas l’échec ».

  2. …. Bon, ça fait un bout de temps que je vous « observe  » et que je vous lis; j’suis prêt à payer pour voir!.. Faire face à la prise de décision et en connaître le processus, m’intéresse !.,,, je vois aussi que la ténacité est tjrs payante!..,, sourire!.,, donc, je vais m’inscrire. Jp

    • Oui, mais uniquement dans mon restaurant 😉

      Pour le sujet qui nous intéresse, restons-en aux chèques-culture ou aux chèques universels.

      Bon week-end,

      Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *