Congruence, Congruence…

Voici un article que j’ai écrit en 2013. A l’époque je présentais un programme appelé TIME-COACH PLUS dont le prix était de 47€, et comme d’accoutumée, le fait que je parle d’argent a forcément provoqué des «spasmes» chez certaines personnes pour qui le principal attrait de mon travail était sa gratuité. L’ennui, c’est qu’à l’époque, j’ai fait ce qu’il ne fallait pas faire. Voici donc un article sur «un piège à éviter» :


 

Congruence

Imaginez un général des armées napoléoniennes sur son cheval, le sabre au poing face à l’ennemi criant «A L’ATTAQUE !», puis se mettant à galoper dans l’autre sens à toute allure… Ce n’est pas congruent : que doivent faire ses soldats ? Attaquer ou se sauver ? Faire ce qu’il dit, ou faire ce qu’il fait ? Ca peut faire sourire quelques siècles plus tard, mais certainement pas au moment de la bataille.

Imaginez l’auteur d’un programme anti-procrastination qui procrastine ! C’est certes moins risqué, et il n’y a pas mort d’homme dans la bataille. Mais ça reste non-congruent… Voici l’histoire de l’une de mes plus grande procrastinations…

Les incongruents de TIME-COACH

En relançant TIME-COACH PLUS il y a 3 semaine, j’ai fait beaucoup d’inscriptions. Presque autant qu’au premier lancement en 2011. Mais il y a une chose qui est proportionnelle aux nombres d’inscriptions : c’est le nombre de lecteurs qui utilisent des prétextes pour NE PAS adhérer. Ils ont envie de s’inscrire, mais quelque chose les en empêche intérieurement. Ils ont alors besoin de trouver un coupable. Dans la plupart des cas, ce coupable c’est moi !

Bein oui : si je n’avais rien proposé, ils ne seraient pas aussi embêtés…

Les demandes incongruentes ont alors commencé à apparaître :

  • Avez-vous des Conditions Générales de Vente qui délimitent avec précision, et de façon légale, le cadre du remboursement ?
  • Ne trouvez-vous pas que 47 euros c’est trop cher pour 15 articles ? Comment justifiez-vous un tel prix ?
  • Pouvez-vous m’envoyer un CV, afin que j’en sache un peu plus sur vos compétences avant de suivre votre programme ?

Waouw !!! Voilà des personnes qui échangent des balles avec moi depuis 3 ans, qui ont lu près de 200 articles que j’ai signés ou cosignés, qui m’ont même encensé sous «Le Bonheur de Neige», et… qui me demandent de montrer patte blanche dès que je propose un effort inhabituel.

La question d’argent me rend soudainement illégitime ! Je dois prouver «sur pièce», que je sais faire ce que je sais faire !

Quelle réponse donner ?

Mais bon sang ! Remuez-vous les méninges : pour adhérer à TIME-COACH PLUS, tout ce que vous avez reçu vaut largement un CV ! J’ai un super CV pour ceux qui veulent valider ma candidature de coach auprès de leur hiérarchie. Mais ce serait un manque total de Congruence de ma part de vous l’envoyer dans le cadre d’une adhésion à un programme d’auto-coaching. Vous savez ce que je vaux dans ce domaine…

Si je devais vous envoyer un CV pour vous convaincre d’adhérer à TIME-COACH PLUS, il ne contiendrait qu’une seule ligne :

  • 2009-2013 : auteur du programme TIME-COACH, que vous lisez assidûment.

(Note : aujourd’hui je devrais dire 2009 – 2017)

Il serait illusoire de croire qu’un CV va enclencher votre décision ! Vous cherchez un prétexte !

En ce qui concerne les Conditions Générales de Vente (CGV), un tiers de mes articles est consacré aux valeurs et aux croyances : la CONFIANCE est en première loge. Si vous ne parvenez pas à faire confiance aux personnes qui maintiennent ce système, si vous avez besoin de CGV pour assurer vos arrières (dans notre contexte), alors il vous manque une Energie essentielle…

Il serait illusoire de croire que des CGV vont améliorer la relation de confiance ! Vous cherchez un prétexte !

Enfin en ce qui concerne le prix, vous me lisez depuis assez longtemps pour connaître ma réponse : je ne peux pas savoir si 47 euros, c’est trop cher pour vous ! Lorsque j’écris un article, c’est pour qu’il vous soit utile et profitable. Si en me lisant vous obtenez des résultats probants, alors 47 euros, comme 77 euros, représentent une dépense microscopique, car votre bénéfice se mesure à l’échelle d’une vie. Ce n’est pas le nombre de mots qui déterminent la valeur de mes programmes, mais le fait que vous puissiez passer à l’action et en profiter. Par contre, si en me lisant 7 minutes, vous perdez 7 minutes, même 2 euros, c’est hors de prix !

Il serait illusoire de croire qu’un prix plus bas va changer votre bénéfice ! Vous cherchez un prétexte !

De même que je sais que je m’éclate au Tennis avec mon fils depuis 3 ans, vous devriez savoir si vous vous éclatez en lisant TIME-COACH. La question d’argent ne doit pas annuler notre relation.

J’insiste, car mes propos sont parfois mal interprétés : je ne dis pas que si vous n’adhérez pas à mes offres vous faites preuve d’incongruence. J’ai le droit de vendre, et vous avez le droit de ne pas acheter. Par contre, le fait de vouloir justifier vos réticences, vos méfiances, vos hésitations… en disant que je ne vous fournis pas assez d’éléments pour prendre une décision, ce n’est pas congruent. Surtout si vous me demandez de fournir des choses qui n’ont rien à voir dans notre contexte.

Mon erreur

Vous savez quoi ? J’aurais voulu répondre aux incongruents de cette manière, mais je ne l’ai pas fait ! J’ai envoyé mon CV, j’ai fait des calculs savants pour démontrer que 47 euros pour gagner 3 à 5 heures par semaine, ce n’était pas cher, et j’ai expliqué que le formulaire d’inscription pouvait être imprimé et avait la même valeur juridique que des CGV.

J’ai répondu ainsi à 19 demandes incongruentes, gentiment, calmement, avec patience…

Résultat ? Une seule personne est passée à l’acte d’achat ! Une seule sur 19 !

6 autres m’ont remercié pour ma réactivité (sans adhérer), mais la majorité n’a même pas répondu. J’ai passé 4 heures à répondre individuellement à chaque demande, pour un effet quasi-nul !

Et je le savais d’avance ! J’ai répondu aux incongruents au détriment d’autre activités : faire avancer des propositions de partenariat, initier de nouveaux projets, aller au cinéma avec mes enfants,  répondre à de vraies questions de lecteurs, écrire des articles… J’avais le choix !

J’ai choisi d’envoyer des «certificats de savoir-faire» à des gens qui m’observent faire depuis 2 ans, et plus… Pas glop !

Les incongruents sont des procrastinateurs qui vous poussent vers vos procrastinations… Ils vous donnent l’impression que c’est vous qui ralentissez la décision ou l’action, mais en pratique, il sont empêtrés dans leurs émotions, qu’ils n’arrivent pas à aligner avec leurs valeurs et leurs croyances. Ils demandent un CV, mais en réalité, ils crient : «Au secours ! Dès que vous parlez d’argent ça me gratte partout !»

Il y a un proverbe de Développement Personnel que je n’aime pas beaucoup. Du moins, je n’en ai pas fait mon préféré :

Fréquentez des chiens et vous attraperez des puces !

Sous entendu :

  • Fréquentez des stressés, et vous attraperez du stress
  • Fréquentez des procrastinateurs et vous attraperez des procrastinations
  • Fréquentez des incongruents et vous attraperez des incongruences
  • etc.

Je me croyais à l’abri, car je pratique un métier d’aide. Je ne suis pas sensé fuir les clients à puces : c’est même mon fond de commerce, je ne m’adresse pas à des gens qui se croient parfaits. Mais il y a toujours un seuil de tolérance, et avec certains lecteurs de TIME-COACH, je pense l’avoir dépassé. Je commence même à emmener leurs puces à la maison !

Qu’est-ce que je peux faire de ça ?

J’espère que cette expérience, observée sous le prime de la Congruence vous servira de collier antipuces. Je remercie les 19 incongruents (qui se reconnaîtront – ou pas -) de m’avoir inspiré cet article. Nous avons fait du bon travail ensemble !

Mais ça, c’est parce que je le veux bien…


Voilà voilà…

Aujourd’hui les choses n’ont pas vraiment changé. Certaines personnes ont interprété ma démarche comme une adhésion gratuite à vie, alors que ces articles (aussi nombreux et pertinents soient-ils) représentent des échantillons de mon TRAVAIL. Les échantillons vous invitent vers les vrais produits. Ca peut prendre du temps et je suis patient. Mais si vous avez fermement décidé de ne jamais ALLER VERS, si vous en faites une question de principe, alors je préfère que l’aventure s’arrête-là. Chacun de mes courrier contient un lien de désinscription, et je n’ai aucun intérêt à continuer de vous écrire si vous ne voulez plus entendre parler de moi. Le lien de désinscription est vrai de vrai : définitif !

C’est à vous de décider. Je ne peux pas savoir ce qui se passe dans votre tête. certains lecteurs ont mis 3 mois avant d’investir en eux à travers mes programmes, d’autres ont mis 3 ans ! Comme tout a commencé en 2009, j’ai vu de véritables transformations s’opérer, même chez les plus récalcitrants. Mais je sais aussi que certaines personnes n’adhéreront jamais à rien parce qu’elles m’ont catalogué «Gratuit» ou «Gentil» (mots qui sont parfois considérés comme des synonymes). En ce sens, je ne pense pas que mes articles ou mes webinaires puissent les aider. Au contraire, régulièrement, ils se sentiront heurtés par mes propositions d’ALLER VERS…

Proposition que je renouvelle aujourd’hui :

Présentation du programme «Aller Vers…»

Inscriptions aux différentes formules

Platinum : 240€ Gold : 90 € Classique : 47 €

A++

Stéphane SOLOMON

11 réflexions au sujet de « Congruence, Congruence… »

  1. J’avais acheté Time Coach à l’époque, et je n’avais pas regretté. J’ai acheté plusieurs autres programmes, et j’ai toujours trouvé le rapport qualité prix extrêmement avantageux. Continue Stéphane, tu es top.

    • Merci José. Ce témoignage me fait chaud au cœur et ton côté leader a visiblement lancé un «mouvement».

      Je vais de ce pas lire la suite…

  2. C’est rigolo ça, moi aussi j’avais acheté time coach + mais je ne souvenais pas que c’était 47€ (j’aurais plutôt dit 30 €). Mais je me souviens très bien du contenu. Il y avait enctre autres des outils que j’ai mis en pratique comme j’ai pu pendant un moment. Et que j’ai en grande partie laché pour d’autres qui me me vont mieux, mais en gardant des trucs organisés autrement dans mon système actuel. L’organisation et la gestion du temps punaise, ça a été un énorme problème pour moi pendant longtemps. Et ben là ça va enfin mieux ! (y a du boulot encore quand même !). J’ai continué à chercher ailleurs et au final j’ai enfin trouvé ma méthode. Maintenant je ne fais qu’améliorer au fur et à mesure.
    Voilà ça parle pas d’argent car je n’ai pas encore lu l’article !!

    • Merci Myriam,

      Oui 30, 40, 77, et même 200, avec du recul le prix importe peu, car tu le payes une fois et le bénéfice est récurrent toute ta vie. Tu le liras dans l’article (quand tu le liras ;-).

      J’aime l’idée que tu aies pu trouver ton système d’organisation ailleurs, car concrètement, c’est la proposition que je fais : mes programmes servent de tremplins. Il servent de déclencheurs pour que VOUS puissiez construire votre VIE. Je n’impose pas une méthode, je propose, et votre magie intérieure fait le reste.

      Belle continuation, et si vous voulez aborder d’autres sujets que la gestion du temps, il y a «Aller Vers…».

      A++

      Stéphane

  3. J’adhère au témoignage de José.
    J’ai acheté plusieurs programme de Stéphane et non seulement je n’ai pas été déçu mais j’ai surtout pu développer de nouvelles croyances et de nouvelles compétences qui me servent au quotidien.
    Stéphane a une belle plume et il a la fibre pédagogique. Il sait transformer en mots simples ce que certains auteurs cachent au travers d’écrits complexes et obscurs. En un seul programme, nous avons de nombreux éclairages et de bons outils de libération. Alors oui ! Glop glop diraient certains…
    Osez ! Ca vaut vraiment le coup !
    Et puis, c’est de l’auto développement. Vous disposez de votre libre arbitre face aux arguments proposés, du choix d’une attention focalisée ou non, de votre timing de lecture, d’analyse et de mise en pratique.
    Vous en sortirez toujours grandis !

    • Mille mercis Frédéric,

      Je me souviens de tes excellents partages dans mes différents programmes. Tu as largement contribué à l’intérêt que tous les participants y ont trouvé. Tu es un excellent co-coach ;-).

      Bon week-end à toi et aux tiens,

      Stéphane

  4. Dans un de ses webinaires, Stéphane a employé une expression qui, à elle seule, à changé mon rapport à la peur d’aller de l’avant : « quand un oiseau se pose sur une branche, il n’a pas confiance dans la solidité de la branche, mais dans sa capacité à prendre son envol si la branche cède ».

    Une simple phrase m’a donné la plus belle clé que j’ai jamais eu pour surmonter la peur d’essayer, de tenter.
    Elle m’a permis de tenter là où avant j’aurais eu peur d’essayer, à maintes reprises.

    Combien de livres j’aurais été prêt à acheter pour faire ce progrès ? Plus que le prix de chacun des programmes auxquels je me suis inscrit. Mais le plus important, c’est que payer un programme, c’est s’engager soi-même dans une démarche dont on veut tirer un bénéfice. Donc on est MOTIVE pour mettre en pratique ce qu’on lit.

    Merci Stéphane pour ce superbe travail, qui fait que chaque pas paraît plus simple. Ma vie professionnelle m’a appris que ce qui paraît simple cache très souvent un travail de qualité souvent long.

    Petit message à ceux qui l’oublieraient : il y a une autre excellente raison pour participer aux programmes payants, qui vous concerne, vous. Si trop peu de lecteurs contribuent à faire un retour financier, via les programmes payants à Stéphane, il ne pourra pas vivre de son travail et ne pourra plus le faire. Mesurez-vous ce que vous y perdrez ?

    • Pascal, je suis très content d’entendre qu’une phrase, une seule, ait pu éveiller à ce point ta confiance intérieure. Et ça illustre un principe de Développement Personnel trivial : sur un webinaire de 90 minutes, tu as attrapé au vol une évocation qui a duré 2 minutes. Et ce sont ces deux minutes qui t’ont permis d’adopter cette belle attitude proactive.

      Tu ne regrettes ni les 88 autres minutes, ni la somme totale que tu as investie (sous prétexte que seulement 2,22% t’ont été utiles). Car dans un cadre collectif, je ne peux pas savoir ce qui va t’impacter ni ce qui impactera ton voisin. Mais ce que je sais, c’est que dans l’ensemble, chacun trouve quelque chose qui fait mouche.

      Et si une seule phrase fait mouche, c’est que c’est la seule qui te manquait. Alors bravo à toi !

      Stéphane

  5. Ça y est j’ai lu l’article. En fait je ne comprenais pas ce que voulait dire congruent… ça veut dire adapté c’est ça ? et incongruent = inadapté.
    Mais alors pourquoi ne pas dire « adapté » ? où est la différence ?
    Sinon à part cette précision, il me semble avoir compris le fond. Avec l’exemple de votre expérience c’est clair. Et moi aussi ça m’arrive d’avoir des comportements « incongruents ». Pas évident à changer, mais d’abord il faut bien les repérer, sans en inventer là où il n’y en a pas ! (ça aussi c’est facile 😉 )

    • Etre congruent, c’est agir de façon alignée (ou du mieux possible).

      Par exemple, un homme qui se dit qu’il aime profondément sa femme, mais qui ne fait jamais rien pour sa vie de couple n’est pas congruent. Même s’il est sincère lorsqu’il évoque l’Amour qu’il a pour elle, il est sincère, mais non-congruent.

      Autre exemple : des parents qui trouvent que leur enfant est un prodige de la musique, et qui ne lui permettent pas de s’y épanouir… Ils vont pousser des cris d’orgueil à chaque fois qu’il jouera du piano en public, mais en sortant du lieu, lorsqu’il leur demandera de lui acheter un piano, ils lui répondront : «passe d’abord ton bac !»

      Autre exemple : adhérer à un programme d’auto-coaching libre, gratuit, sans aucun engagement, y trouver de nombreux attraits, progresser, apprécier les pépites gratuites, gratifier l’auteur pour ses bienfaits, puis le traiter d’escroc, d’imposteur, de manipulateur et j’en passe… dès qu’il dit :

      – Adhérez à mon programme payant, ceci vous bénéficiera en premier lieu, et me permettra de continuer mon oeuvre pour que d’autres personnes puissent en bénéficier en essayatn d’abord gratuitement et sans obligation.

      Ce n’est pas plus incongruent que le reste, mais comme ça nous concerne tous, je trouve que c’est un excellent exemple facile à comprendre.

      D’ailleurs je t’invite à repérer les incongruents dans ton entourage. Il serait bon de les mettre face à ces contradictions ou de prendre tes distances, pour aller vers ceux qui te permettent d’évoluer.

      Beau week-end à toi et aux tiens,

      Stéphane

  6. Bonjour Stephane et bonjour à tous,

    Je souhaite témoigner de la longue route qui m’a menée à pouvoir m’exprimer via les Newsletters et à enfin agir avec congruence suite à une invitation de Stephane.

    Pour ma part, j’ai rencontré Stephane via une invitation promotionnelle à Time-Coach (offre propulsée par Video me semble-t-il). C’est en lisant le texte de Stephane que j’ai enfin posé un mot -procrastination- sur mes difficultés à passer à l’action. Ça m’a soulagé d’une part parce que je pensais être devenue paresseuse et d’autre part parce que Stephane expliquait qu’il pouvait nous aider à surmonter cette difficulté.

    A la suite du programme j’ai reçu la Newsletter à laquelle je n’ai jamais osé répondre, soit parce que j’avais peur de dire des bêtises, soit encore parce que les commentaires déjà inscrits me semblaient tellement pertinents que je pensais ne rien avoir de plus intéressant à dire. J’ai parfois répondu à l’appel pour m’inscire à d’autres programmes mais sans appliquer les conseils que j ai toujours pourtant considérés comme de bonnes solutions pour effectivement avancer, aller vers…

    Pour autant, en lisant plus ou moins régulièrement cette lettre et ces programmes, je me suis comme enrichie par imbibition, un peu comme si j’étais restée en incubation pendant de nombreuses années.

    Puis j’ai commencé à poster des commentaires (rarement je l’avoue car je devais « forcer ma nature » pour y arriver).

    Le vrai déclic s’est produit lorsque Stephane a organisé un événement présentiel à Paris. J’ai répondu présente par enthousiasme. J’avais envie de rencontrer des personnes « qui ne pensent pas comme les autres », qui ne chantent ni ne pleurent lorsque ils ont les 2 pieds dans le fumier (d’après cette fameuse définition du coq français) et surtout j’avais envie de rencontrer Stephane pour voir de près une personne bienveillante, ce dont j’avais vraiment besoin en cet instant précis (synchronicité.. ?).

    Je conclue sur le sujet du jour.

    Pour tenir mon engagement j’ai dû me battre bec et ongles contre mes saboteurs internes (ayant appris les arts de ce combat singulier par Stephane).

    La veille de l’événement à Paris je n’avais rien organisé (ni train, ni hôtel, venant de Bretagne Nord). J’ai pensé me défiler…Où était mon enthousiasme ? Et mon sens de l’honneur ? Mais il était trop tard pour organiser le déplacement à Paris l ? ).

    Finalement j’ai sauté dans ma voiture pour prendre la route vers Paris. A ce moment là je me suis sentie soulagée de faire quelque chose qui me conduisait vers ce que je souhaitais. Je venais de faire un choix, celui de la congruence.

    Ce choix m’a rapporté beaucoup plus qui il me m’a coûté. A commencer par la rencontre de belles personnes dont plusieurs m’accompagnent encore à ce jour, en particulier Stephane et Claire qui est aujourd’hui devenue ma Co-coach depuis le programme Prenez l’Avantage.

    Pour continuer mon chemin je n’avais plus besoin de ma voiture J’ai poursuivi ma route vers un autre moi. Un moi qui s’assume et s’affirme et qui me permet aujourd’hui de construire ma vie ou lieu de la subir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *