Dans la joie et la bonne humeur

Imaginez un lieu où tout le monde peut s’exprimer positivement et avec bienveillance. Un endroit agréable, comme un salon de thé qui réunit chaque jour, pendant quelques minutes des personnes qui veulent intervenir autour d’une thématique préalablement exposée.

Par exemple, suite à un article intitulé «Le réveil positif», une personne prend la parole, et témoigne qu’elle ne parvient pas à se réveiller le matin, que ce sont ses enfants qui la poussent hors du lit, et qu’elle les emmène presque systématiquement en retard à l’école, provoquant un stress apparent. (ce n’est qu’un exemple).

Il y a 2 types de salons :

  • Le salon où elle va se faire remonter les bretelles : «mais enfin, une maman doit se lever avant ses petits, ce n’est pas une option : toute mère se sacrifie pour ses enfants ! Si tu ne le fais pas c’est que tu ne les aimes pas ! Les enfants ne sont pas des poupées avec lesquelles on joue les premières années et qu’on abandonne dès qu’il faut s’en occuper plus sérieusement. C’est honteux de vivre comme ça, on devrait délivrer un permis de parentalité ! Il y a des gens qui ne sont pas faits pour ça ! Etc.».
  • Le salon où elle trouvera une certaine compréhension : «J’ai vécu ça pendant des années, mais je m’en suis sortie. Aujourd’hui je me lève tous les matins pour préparer un petit déjeuner à mes enfants, et j’adore ça ! Les 20 premières minutes sont automatiques, donc je ne sens plus ni effort, ni fatigue. Je me sens guidée… Ensuite, je commence à émerger, prête à guider mes enfants à mon tour. J’apprécie chaque seconde que je passe avec eux avant de les emmener tranquillement à l’école. J’ai tout de suite senti la différence sur les résultats scolaires, alors qu’avant je les reprochais aux enseignants. La musique m’a beaucoup aidée pour me réveiller les premiers jours. Si tu veux, je peux t’en dire plus. Et je peux même te passer un coup de fil matinal pour t’accompagner les 21 premiers jours. Ca me fera plaisir : pour toi et pour ta famille.

Selon moi, le «salon remonte-bretelles» n’est pas efficace ! Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement, même si on me payait je ne l’animerais pas. J’irais même plus loin : même si on me PWYW à un taux de 80%, je n’y mettrais pas les pieds ! C’est dire…

Le deuxième salon est le salon de la chaleur humaine. Si on me demandait de l’animer, j’y proposerais une thématique chaque matin, et je laisserais les participants commenter, poser des questions, créer des liens, témoigner… tout en suivant un programme et un rythme qui mène vers le dépassement de soi. Les participants y entreront dans la joie, et en sortiront de bonne humeur. Bien que les sujets soient profonds, chacun saura que s’insurger les uns contre les autres, ou contre le «système» n’apportera rien. Que la solution est dans l’action !

On peut toujours objecter : «Mais ça infantilise les gens de leur tenir la main !»

Je pense que c’est plutôt la première méthode qui infantilise : la personne qui réagit agressivement dit ceci : «puisque tu n’es pas une bonne mère, écoute-moi : je suis une vraie mère, et je sais mieux que toi !». Nous sommes face à un Parent qui s’adresse à un Enfant. C’est malheureusement un schéma courant dès qu’une faiblesse est avouée.

On peut encore objecter : «Avoir des enfants est une grosse responsabilité qui commence tôt le matin !»

D’accord… Mais en quoi cette vérité est-elle contradictoire avec la deuxième approche ? Le fait que cette maman en questionnement entre dans ce salon et prenne la parole, est la manifestation de cette responsabilité… Pourquoi recevrait-elle des coups de bâtons au moment où elle cherche des solutions ? N’est-ce pas une façon de l’éloigner, de l’isoler dans un coin avec un bonnet d’âne ?

Le salon MOTIVATION++ n’agite ni carotte ni bâton. Il propose un accompagnement qui mène vers la motivation intérieure : une approche inconnue de la plupart des «motivateurs» qui croient qu’il n’y a que deux façons de motiver ou de se motiver. Or il y en a beaucoup d’autres, basées sur l’éveil du monde intérieur. Découvrez-les :

Inscrivez-vous !

Les récompenses ou les punitions venues d’ailleurs ont un effet immédiat et éphémère, qui ne maintient pas l’énergie initiale. Elles entrainent une surenchère où la carotte et le bâton finissent par produire un effet addictif :

  • Je vais le faire, mais j’y gagne quoi ?
  • Et qu’est-ce que je risque si je ne le fais pas ?

La motivation la plus efficace et la plus pérenne se trouve à l’intérieur de vous. Ces questions, vous pouvez y répondre vous-même, quitte à les reformuler.

MOTIVATION++ est un lieu d’échange et de partage agréable où chacun se sent chez lui, ni juge, ni jugé. Un atelier épistolaire animé pendant 2 semaines par un professionnel de l’accompagnement, mandaté par des personnes qui veulent transformer leur quotidien sans bouleverser leur vie.

Parce qu’ils aiment leur vie !

Rejoignez-nous pendant 2 semaines :

Inscrivez-vous !

A++

Stéphane SOLOMON

PS : Si vous avez des questions préalables, il et encore temps de les poser. Ca commence lundi.

2 réflexions au sujet de « Dans la joie et la bonne humeur »

  1. Très intéressant votre mail et je suis tout à fait d’accord avec vous, j’aurais aimé y participer mais je pars au Vietnam avant la fin des 2 semaines pour tout vous dire je pars le 30 mai pour justement fêter le mariage de mon fils avec la famille de sa femme

  2. Hummm… J’aime cet article !
    Vivement le début de motivation ++ Je suis déjà en phase avec cette tonalité et l’état d’esprit
    Tout ça ne laisse présager que du bon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *