J’arrête !

Suite à la série de messages concernant mon sentiment d’utilité, j’ai pris une grande décision : J’arrête !

J’arrête d’en parler…

Ne me dites pas que vous avez cru que j’arrêtais TIME-COACH ! Au contraire, il y a plein de nouveautés qui vous attendent : gardez l’œil ouvert, je vais vous les révéler ces prochaines semaines. Il y en aura pour tout le monde, ou presque…

Depuis septembre, avec ma petite équipe, nous préparons un nouveau site entièrement consacré à l’auto-coaching. C’est l’une de nouveautés qui vous attend pour 2013. Comme nous savons que les débuts difficiles sont… difficiles, nous avons décidé de mettre toutes les chances de notre côté en sélectionnant le public qui bénéficiera de cette nouveauté. Nous nous sommes donc posé des questions :

  • Qui inviter à la version zéro ?
  • Qui garder ? Qui exclure ?
  • Pouvons-nous accueillir tous les lecteurs de TIME-COACH, y compris les « Jacquot » ?
  • Devrions-nous inscrire les abonnés automatiquement ou leur poser la question ?
  • Faut-il fixer une date limite pour stimuler les procrastinateurs ?

Connaissez-vous ce proverbe chinois ?

Dans le problème se trouve la solution !

J’ai mis longtemps à le comprendre… Mais une fois qu’on le comprend, c’est à vie ! Si vous aspirez à vivre encore 60 ans, 40 ans, 20 ans ou même 3 ans, vous allez pouvoir vous en servir chaque jour. C’est d’ailleurs le but du Développement Personnel : apprivoiser des techniques pour la vie… Des techniques qui se bonifient avec le temps ! Ca vaut de l’or, et en période de crise, c’est inestimable…

Alors voilà ce que signifie ce proverbe :

Autorisez-vous à poser le problème, à l’exprimer par écrit, à le rendre limpide, à faire  comme si une personne extérieure devait en prendre connaissance… Communiquez ! Et vous trouverez la solution dans ce que vous avez exprimé !

Regardez quelques lignes plus haut, j’ai exprime clairement ceci : «Nous devons sélectionner le public qui bénéficiera de cette nouveauté !»

Les bénéficiaires

En travaillant sur mes propres mots, en cherchant à leur donner un sens plus profond, j’ai trouvé ma solution : parmi tous les lecteurs de TIME-COACH, il faut chercher les bénéficiaires !

C’est parti :

  • En premier lieu, il y a ceux qui ont adhéré aux programmes payants. Ce n’est pas une attitude vénale, c’est de la logique pure : une personne qui teste un échantillon de parfum et qui s’achète un flacon se considère comme bénéficiaire.
  • Le coaching tient compte de la logique pure, mais il s’intéresse aussi au facteur humain : y a-t-il d’autres bénéficiaires ? Oui ! Des centaines ! Ils s’expriment régulièrement, souvent par e-mail, parfois publiquement sur les pages dédiées aux articles…

Voilà ! La sélection est faite ! Les bénéficiaires sont ceux qui estiment que je suis utile ! C’est mon cinquième d’excellence. C’est mon profil privilégié : celui que je veux accueillir dans ma nouvelle version, c’est lui que je veux écouter et chouchouter… Le voilà, mon public PREMIUM !

Prêt à utiliser ma souris pour cocher les bonnes cases, je suis interpelé, le jour même, par un courrier qui me signale une faute d’orthographe : en effet, dans l’un de mes articles j’ai écrit «la chaire de ma chaire», au lieu d’écrire la «chair de ma chair»…

Mon correspondant me le signale gentiment, et ajoute quelques lignes plus bas :

« J’en profite pour vous remercier pour vos réflexions. Elles sont remplies de suggestions pratiques, utiles, et vous écrivez dans une langue simple et agréable à lire. »

Waouw ! Je regarde dans mon CRM (logiciel de suivi de clientèle) : NADA ! RIEN ! C’est la première fois qu’il m’écrit depuis son inscription en février 2010 (2 ans et demie de silence). Il ne m’a jamais dit que je lui étais utile avant ce jour. Sa valeur motrice est l’orthographe. C’est la faute d’orthographe qui l’a poussé à l’action, et c’est grâce à la faute, qu’il crée le contact… Je devrais faire des erreurs plus souvent ! Vive les erreurs !

Comprenez-moi bien… Ce n’est pas n’importe quel contact, et la synchronicité des évènements est troublante, car j’étais sur le point de valider une décision. Dans les semaines qui suivaient, son adresse était destinée à disparaître de mon fichier, mais sa valeur motrice lui a permis de se surclasser PREMIUM… En suivant cette valeur, il a changé son destin de lecteur. Et le destin de bien d’autres lecteurs, comme vous allez le découvrir.

Les bénéficiaires cachés

J’ai donc des bénéficiaires silencieux… Combien sont-ils ? Pourquoi ne s’expriment-ils pas ? Quelles stratégies puis-je utiliser pour toucher leurs valeurs motrices ? Quelles sont ces valeurs ? Comment évoquer des valeurs sans être maladroit ? Autrement dit, sans paraître maladroit aux yeux de ceux que je veux garder avec moi ?

Comme vous avez pu le lire ces dernières semaines, j’y ai travaillé…

Depuis que j’évoque mon sentiment d’utilité, entre les inscriptions aux programme payants, les commentaires sur les pages WEB, les e-mails en privé, et les appels téléphoniques, j’ai fait la connaissance de 74 nouveaux contacts, qui sont désormais considérés comme PREMIUM.

Tout ça grâce à une faute d’orthographe, et avec l’aide d’une personne dont l’orthographe est une valeur motrice (c’est un ancien professeur de français).

Le fait que mes nouveaux lecteurs PREMIUM se soient manifestés parce que je les y ai poussés ne change rien à ma sélection. Depuis le début de l’aventure, j’utilise différents leviers pour vous encourager à aller vers davantage de Développement personnel. Certains lecteurs sont plus rapides que d’autres et la vie propose aux retardataires de nouvelles occasions de s’exprimer, régulièrement.

Je fais ce que la vie me propose de faire.

74 personnes que je ne connaissais pas se sont donc exprimées, chacun à sa façon pour me dire que j’étais utile. Est-ce que ça m’a rassuré ou étais-ce juste une technique de recrutement ? Bien sûr que ça m’a fait plaisir ! Vous me prenez pour Superman ? Si c’est le cas, pensez que la gratitude est mon soleil, que la critique est mon Lex Luthor et que le silence est ma kryptonite…

Mes messages ont-ils gêné ou fâché des lecteurs ?

Oui ! 28 lecteurs (qui n’ont jamais communiqué avec moi) se sont désinscrits d’eux-mêmes. Ce doit être ce que Darwin appelle la «sélection naturelle».

Parmi mes clients fidèles, 5 personnes m’ont interrogés, ne comprenant pas pourquoi ils recevaient ces messages alors qu’ils ont largement contribué au système depuis le début de l’aventure. Mais ils ont fait comme d’habitude : ils ont communiqué, et je leur ai expliqué qu’ils recevaient les mêmes messages que tout le monde.

Pourquoi ? Parce que dans ces articles, se trouvent des clefs dont ils peuvent se servir pour trouver leurs propres bénéficiaires cachés… Je ne suis pas une exception, nous en avons tous ! Il vous appartient de décider si vous voulez jouer à leur jeu préféré. Un jeu enfantin appelé «cache-cache» : on se calfeutre, on se fond dans le décor, et on reste discret, car le loup affamé erre dans les bois…

TIME-COACH et ses dérivés ne sont pas faits pour jouer à cache-cache, mais je veux bien faire une partie de temps en temps (quitte à endosser le rôle du loup).

Mon moment préféré lorsque je joue avec mes enfants, c’est lorsque la partie se termine et que tout le monde sort de son abri. Je suis heureux de retrouver mes petits, et je découvre des cachettes dont je ne soupçonnais pas l’existence, dans ma propre maison… La partie est terminée, mais le jeu continue.

A++

Stéphane SOLOMON

61 réflexions au sujet de « J’arrête ! »

  1. Bonjour Stéphane,
    Je suis également une de vos lectrices régulières, et si je n’ai -pas encore- choisi de m’inscrire à un de vos programmes, c’est VRAIMENT à cause de soucis financiers…
    Votre mail reçu à l’instant me fait sourire (une fois de plus), vive les erreurs, en effet :
    « C’est la première fois qu’il m’écrit depuis son inscription en février 2010 (2 ans et demie de silence). Il ne m’a jamais dit que je lui étais utile avant ce jour. Sa valeur motrice est l’orthographe. C’est la faute d’orthographe qui l’a poussé à l’action, et c’est grâce à la faute, qu’il crée le contact…  »
    Avez-vous donc fait exprès d’en faire une autre ? Pourtant, dans vos écrits, elles sont rares…
    Il s’agit de deux ans et demi de silence, pas et demie…
    Je suis un ex prof de français, une de mes valeurs motrices est aussi l’orthographe, mais je tiens à vous remercier pour toutes celles que vous m’avez apportées depuis que je vous lis.
    S’il vous plaît, « n’arrêtez » pas !
    Bien cordialement

    • Bonjour Sylvie,

      Même pas fait exprès… Et en plus je le savais (j’ai expliqué la règle à mon fils la semaine dernière). Comme quoi, il y a des choses qu’on sait et qu’on ne fait pas. Heureusement, c’est compensé par les choses qu’on fait sans le savoir…

      C’est le cas de mon lecteur silencieux, qui ne connaissait pas la portée de son acte.

      A très bientôt Sylvie, et merci pour cette première intervention, qui vous classe PREMIUM.

      Stéphane

  2. Ah Sylvie… UN ex Prof de français mais pas féministe pour deux sous alors :).
    Dommage, les valeurs féminines se dissolvent trop facilement.
    @Stéphane. Je ne me suis jamais inscrite à un de vos coaching même si je continue de lire vos mails. Est-ce parce que j’anime bénévolement un site web qui fournit depuis 12 ans de l’aide technique (plus de 2000 pages rédigées) sans autre contrepartie que les sourires et mercis (appréciés !) des lecteurs que je suis peu encline à payer ? Peut être. Mais en tous cas, il est de juste retour de vous remercier à mon tour. J’apprécie aussi vos messages qui me font souvent sourire ou dire « ah oui ». Donc non, n’arrêtez pas 🙂
    Bien cordialement

    • Bonjour Florence,

      J’aime à le rappeler car c’est important : TIME-COACH et ce que je propose autour par courrier électronique, ce n’est pas du COACHING. Il s’agit de programmes d’auto-coaching qui vous renvoient vers votre capacité à vous coacher vous-même. Le coaching accompagné par un professionnel, c’est très différent. Je partage donc des techniques que vous pouvez personnaliser, mais je ne suis pas votre coach dans ce processus.

      Je rappelle également que je suis coach professionnel et que vous pouvez me contacter pour vivre un coaching d’éveil, de conscience, de prise de décision, de définition d’objectifs, de communication, de confiance en soi…

      Voyez ! Même quand vous ne vendez pas, vous participez à un processus de vente !

      Et si vous voulez me mettre en contact avec vos 2.000 lecteurs, j’en prendrai soin, et je serai ravi d’être rétribué en retour. Il faut bien que quelqu’un leur vende quelque chose, et je veux bien me dévouer 😉

      Quoi qu’il en soit, vous avez une riche attitude, et je vous accueillerais bien dans l’atelier qui porte ce nom. On y parle d’argent, mais on parle également de vous… Et en bien.

      A+

      Stéphane

  3. Bonjour,

    c’est le « j’arrête » qui m’a fait réagir..et oui!! je fais partie des cachées!! mais quand les choses disparaissent on voit leur valeur… je vous lis avec plaisir et souvent vos mots font « tilt ».. mais pas toujours.; j’ai un soucis avec les mots..ils ne me parlent pas toujours.. alors investir dans des messages écrits ne me rassurent pas … mais de là à arrêter de vous lire..il y a un monde..
    alors au plaisir de vous lire encore..
    au plasir

    • Sylvie,

      Si à chaque fois que j’écrivais quelque chose ça faisait TILT chez tout le monde, ce serait extraordinaire. En tout cas très troublant. J’espère que dans ce que j’écris vous trouvez des choses que vous savez, et même des choses que vous savez faire. Ca confirme juste… C’est déjà bien.

      J’espère aussi qu’il y a des moments où vous n’êtes absolument pas d’accord avec moi. Parce que s’opposer à une idée est un vrai processus d’auto-coaching. La confrontation d’idées est révélatrice, et c’est une technique à part entière.

      Pourquoi tant de gens veulent être satisfaits à 100% ?

      Supposons que vous ayez un rapport tourmenté avec l’argent. Vous vous inscrivez à RICHE-ATTITUDE, et sur 10 messages, il n’y en a que 2 vous conviennent. Avez-vous perdu votre temps et votre argent ? Je ne le pense pas…

      Il suffirait que ces messages vous permettent d’augmenter vos revenus de 2% pour que vous soyez très largement remboursée.

      Tous les livres que j’achète sur le coaching ou le Développement Personnel contiennent à peine 10% à 20% d’informations nouvelles (pour moi). Mais c’est justement ce qui m’intéresse : si j’y trouve une idée qui me permet d’évoluer, une seule parmi des centaines d’autres… J’ai gagné !

      C’est un bénéfice à vie, des milliers de jours meilleurs !

      Cette quête de la perfection est un frein au Développement Personnel, et il est possible que ça freine bien d’autres choses, qui sont pourtant à votre portée, et dont vous pourriez profiter à 500%, si vous lâchiez prise sur le 100%…

      Qu’en pensez-vous ?

  4. Je fais partie des discrêtes, je vous lis en silence.. un jour peut être je serais prête à participer..

    Tant pis pour moi si je ne suis pas dans la bonne catégorie..

    Vous êtes intéressant à lire mais… je suis ainsi

    Cordialement

    • Bonsoir,

      C’est votre deuxième intervention. Vous êtes déjà intervenue suite à l’article «De l’argent sur votre dos».

      Vous avez écrit un message (discret, puisque vous êtes discrète) : «C’est toujours intéressant de vous lire».

      Ce message vous a classé Premium, bien avant la « campagne » sur le sentiment d’utilité. Voyez ! A ce niveau, vous êtes dans la compétence inconsciente… Serait-il possible que ce soit le cas dans d’autres domaines ?

      A méditer…

      Stéphane

  5. en effet Stéphane,
    ta première ligne a été un coup au coeur !!
    … alors que je ne suis pas une angoissée

    puis je me dis :
    il ne peut pas faire çà, c’est pas son genre
    …. alors que je ne te connais QUE par tes écrits et aussi tes réponse aux autres lecteurs

    ce n’était pas un poisson d’avril, et un grand rire m’est venu
    merci

    • Bonsoir Louise,

      Désolé pour la mauvaise blague, mais tu penses bien que tout ça a un sens… Ca fait grimper le taux de lectures, le nombre de participations, et aussi le nombre de désinscriptions (il y en a qui n’apprécient pas ce genre de manipulation).

      Un coup de main à la sélection naturelle, car ce type de message ne fait qu’amplifier la nature des gens.

      Tu n’es pas angoissée, mais tu empathique : d’où le choc… suivie d’une belle résilience.

      Tu es Premium dans mon fichier et tu rayonnes au delà, depuis plusieurs années.

      A très bientôt Louise,

      Stéphane

  6. Bonjour Stéphane
    Moi aussi, c’est mon premier contact sous cette forme et pourtant je lis et apprécie tous vos articles depuis le début de mon inscription à TEAM COACH. Je me suis inscrite aussi.
    Je serais absolument désolée d’une rupture et OUI vous être utile. Vous le savez bien sûr, en revanche se l’entendre dire ou lire ça fait du bien ; alors de lâcher rien.
    A bientôt j’espère
    Catherine

    • Bonjour Catherine,

      Vous avez adhéré à ZEN-COACH dès le lancement. Donc je sais que je vous suis utile. Je ne pense pas que vous l’auriez fait si ce message de lancement avait été envoyé par un inconnu qui ne vous aurait rien apporté au préalable. Je pense d’ailleurs que vous n’auriez pas lu ce messages si vous ne vous attendiez pas à quelque chose d’utile.

      Comprenez par là que lorsque vous achetez autre chose que le «pain quotidien» chez votre boulanger, vous lui envoyez un message positif sur son utilité. Un petit mot de plus est toujours réconfortant. Mais en ce qui vous concerne Catherine, j’étais déjà sûr d’être utile.

      A très bientôt, et merci pour cette expression-cadeau qui ajoute une belle aura à votre adhésion.

      Stéphane

  7. Bonsoir Stéphane,
    Je lis chacun de vos messages avec attention et ils m’apportent chaque fois un indice, une aide, un appui…
    Alors j’aimerais aussi faire partie des privilégiées qui continuent à vous suivre…
    A bientôt,
    Marie

  8. Ce qui est bien avec vos messages c’est qu’à chaque fois que je les lis je trouve autre chose et peut être autre chose que ce que je cherchais.
    Un seul mot « continuez »

  9. Bonjour Stéphane !
    Mois aussi, lecteur discret, je parcours chacun de vos messages, même si à chaque fois j’ai un temps d’hésitation avant de m’y mettre, comme si j’étais méfiant !!!! mais je les lis tous…bien que je les trouve parfois un peu longs et un peu « bavards »… mais bon , je les aime quand même parce qu’ils me font réfléchir à ce que je suis en train de faire dans mon nouveau métier de coach individuel, « émergeur » de potentiel et « accompagnateur de rêves »….
    Vous êtes tenace, courageux et la plupart du temps très pertinent !
    Continuez, un jour prochain, je m’inscrirai peut-être à l’un de vos programmes, car je suis un éternel apprenti….et j’aime ça.
    merci pour votre travail.
    Pierre

    • Moi aussi j’adore vos chroniques, mais je sais pourquoi je fais partie des 28 ! A chaque fois que je vous laisse un message, dithyrambique , encore vrai il a 5 mn , je fais une erreur de syntaxe et le message s’efface avant que de partir.
      Vos time coatch ont la capacité de faire évoluer les personnes – en tout cas moi – sans qu’on s’en rende compte.
      Votre façon de présenter , votre humour sont autant de manières qui permettent de réfléchir et de changer sans effort.
      A l’heure ou nous mettez devant un ultimatum, voici donc ma question : peut on s’inscrire en tant que particulier ou doit on être affilié à son entreprise.

      Merci pour vos chroniques et que les Prémium sont chanceux.

  10. et voila encore un levier trouvé pour « débusquer » les bénéficiaires cachés! Féliciations.

    Alors personnellement j’ai déjà acheté plusieurs de vos programmes d’auto-coaching mais sur une autre adresse mail.
    Je ne suis pas inquiète, je recevrait encore vos messages.
    Ils sont pour moi une façon de prendre un peu de temps et de recul dans mon quotidien.

    Je prends le clavier (21ème sicle oblige, la plume est désormais releguée dans les musées) aujourd’hui car j’ai ressenti, en vous lisant aujourd’hui, le besoin de vous remerciez pour ce que vous m’apportez.

    Alors Merci et continuez.

  11. Bonjour Stéphane,

    Je prend ma plume pour vous féliciter du travail accompli , je vous lis depuis le début de l’aventure d’ailleurs je me régale …

    A++

  12. Ouf, ce n’est qu’une accroche !

    Arrêter vos courriels réguliers ? Depuis deux ans et demi que je vous (Anaëlle CYRIL puis vous Stéphane) lis, je me suis « amélioré ». Même si je n’ai pas appliqué tous les conseils qui m’ont pourtant paru excellent à leur lecture…

    OUI vous êtes utile, même si bon nombre de vos lecteurs restent silencieux.

    Que 2013 vous apporte un « second » souffle, ne lâchez rien !

  13. merci pour vos lettres qui m’ont fait souvent du bien , sourire , ou désespérer de « le savoir » sans pour autant arriver à le vivre au quotidien… merci pour vos programmes aux quels j’ai adhérée sans pour autant prendre le temps quotidien pour suivre … JE VOUS SOUHAITE PROSPERITE et vous envoi toute ma gratitude pour vos messages qui transmettent des « valeurs positives » , et cela me semble NORMAL de les monayer !
    TOUS MES VOEUX en avance pour 2013

  14. Je lis régulièrement vos messages avec plaisir,depuis longtemps,je ne me suis inscrite à rien.J’ai souvent hésité:lequel prendre? j’ai 58 ans j’ai lu beaucoup sur les sujets que vous abordez, ma vie a un peu changé mais il faut sans cesse se surveiller.Je trouve ça très difficile.Je suis peut être limitée?J’ai un peu peur de ne pas être à la hauteur de vos programmes,pas assez persévérante,paresseuse,indécise dans mon choix.Mais j’adore vous lire.C’est promis en 2013 je m’inscris.Merci beaucoup pour les moments bleus que je passe à vous lire.Marylene

  15. Bonsoir Stéphane.

    Et bien oui, j’y ai cru. Je sentais comme de la lassitude devant le manque de reconnaissance de mes pairs. Certes, je n’écris pas souvent, mais je l’ai fait ; je n’achète pas souvent, mais je l’ai fait (et à dire vrai, c’est le manque de temps qui me pose aujourd’hui le plus de problème pour aller plus loin, plus vite…) et je vous dois un peu, d’argent (mais vous m’avez proposé de ne payer que lorsque je serai satisfait ; je n’ai pas eu/pris encore le temps de lire le coatching, mais ça viendra), et beaucoup de sourires à la lecture de vos mails revigorants. Alors, oui, merci pour vos messages. Je les apprécie. J’allais écrire à leur juste valeur, mais je réalise combien l’expression est fausse. Leur valeur est bien plus grande que la contrepartie financière que j’y ai consacrée. Pardonnez-moi mon cher Stéphane. Ce n’est pas de l’avarice. Je veillerai à me laisser du temps pour me former et surtout pour ne pas devoir regretter un jour d’avoir perdu un épistolier exquis, professeur amical et discret, par simple négligence. J’en frissonne à la seule évocation. Je connais mes vœux pour la nouvelle année… Encore merci Stéphane, ne baissez pas les bras (pour écrire, c’est plus facile).
    Amicalement,
    Max.

  16. Boum ! Que de lignes pour faire à nouveau pression afin d’augmenter le club de fans et de transformer les gratuits en payants. Cela étant dit, vous écrivez bien, et vos arguments sont habiles. Mais très centrés sur vous-mêmes, le gentil gourou bienveillant de service, qui à mon avis ne met pas assez en avant son « équipe » de fantômes. Je sais que vous vous aimez beaucoup, et vous n’avez pas tord, puisqu’aimer son prochain comme soit même est signe et source d’équilibre. A mon avis, la notion de « Team » visible est très rassurante, même s’il ne faut pas diluer l’identité motrice.
    Et n’oubliez pas que trop de « Je » tue le « Jeux »…
    Cordialement
    P.Gheysen

  17. Bein Merdalor,

    L’analogie des cachettes m’a frappé: dans un contexte de vente elle permet d’opposer de manière flagrante l’opposition entre culture française « le commerce tant mauvais, le marketing consiste à forcer hors de leur cachette de pauvres êtres humains pour en faire des clients » et la culture américaine: « l’économie de marché permet à chacun de trouver sa place la plus utile dans la société en maximisant son salaire ». Vous vous plaçez clairement dans la deuxième catégorie en décrivant votre activité de marketing comme un jeu de cache-cache où tout le monde bénéficie à ce que l’on se trouve.

    Ce n’est pas la première fois que je remarque que vos messages transmettent de manière agréable et très pédagogique des valeurs américaine qui font défaut à la culture française (je suis expatrié depuis plus de deux ans aux Etats-Unis) et me demander quelle était ma cachette m’a permis sans hésitation de voir que c’est la pédagogie trans-culturelle. Me voilà donc décidé à m’inscrire à … RICHE-ATTITUDE bien-sûr où ces différences culturelles ont-elles plus de chances d’être abordées ?

    Et voilà le Hic je clique sur le premier lien venu et je tombe sur le message du jour: aucun lien à un site central où je puisse faire mon choix. Je clique sur un second, il y a bien un site central pour time-coach mais rien de plus général. Je fais une rapide recherche Google, je trouve un message de riche attitude (module 10) mais pas de lien central encore une fois. J’essaye auto-coaching.fr « nu » mais cela ne me redirige pas vers les services offerts en ce moment, juste un message d’erreur. Si je ne vous lisait pas depuis près de deux ans j’aurais fuit devant ce qui semblait un « scam ».
    J’hésite à regarder dans mes emails, je finis par le faire, je trouve le bon lien (avec beaucoup d’attention parceque le titre en « texte seul » dans l’email est Time-Coach pour toutes les formation. Et je finis par m’inscrire. J’avoue que si je n’avais pas déjà été en train d’écrire ce message je n’aurais pas été au bout de la recherche: on ne doit pas avoir à courir après le loup, mais un reste de persévérance bien française m’a poussé jusqu’au bout…

    Sérieusement, ajouter un lien à votre framework wordPress vers un site commun à toute vos formation ne devrait pas être trop difficile … et faciliterait les choses à un internaute avide de formations !

    Vous souhaitant le meilleur,

    Corentin

  18. Bonjour Stéphane,

    Merci encore pour vos excellents sujets de Développement Personnel que je continue d’apprécier -et même de plus en plus- depuis mon le dernier message que je vous ai adressé.
    Grâce à vos bons conseils, je progresse encore! Je suis même sur le point de choisir de m’inscrire à l’un de vos programmes payants, signe indéniable d’un bond qualitatif qui se prépare dans ma progression. Me reste à décider lequel de vos programmes m’accompagnera dans ce bond !
    A très bientôt et excellentes fêtes de fin d’année, Stéphane !
    JV

  19. hello Stéphane, en ouvrant mon dossier time coach, force est de constater et bien oui, que depuis octobre 2010 se succèdent vos SPAMS ( Starter Pour Aborder la Matinée en Souriant ). comme confirmé plus haut . ils me permettent d’afficher régulièrement à leur lecture un sourire , qui peut selon les circonstances être jaune. Procrastinateur en surcis, me voilà devant mon écran alors que je ne devrais pas y être…. mais cette fois ( encore ?? ) ce sera pour la bonne cause, pour une bonne cause ! comme il est important de s’entendre parfois dire merci, c’est avec sincérité que je vous dis « merci stéphane » . @u plaisir de vous lire.
    Eric ( le belge)

  20. « QUOI! Il arrête! NON! Pas possible.
    J’aurais dû me forcer, trouver 5 petites minutes pour répondre chaque fois que j’avais quelque chose à dire.
    Évidemment cet homme a aussi besoin de reconnaissance, d’écho, de retours, de feed-backs, d’échanger, de gratitude, de réactions, de controverse, de validation, de critiques, d’encouragement, de rebiffages (néologisme…) et j’en passe! »

    Tout cela résume à peu près mon état intérieur à la seule lecture de « J’arrête ».
    Pour dire que notre vie intérieure est bien plus riche que les mots ne peuvent exprimer… d’autant plus quand on ne s’exprime pas.

    Alors merci Stéphane d’avoir créé ce choc (électochoc?), Je suis silencieuse depuis 3 semaines trouvant juste le temps de lire les messages et à peine celui de dormir quelques petites heures. Je suis pour le moment « surbookée » -mais pas déprimée. Et ces deux petits mots m’ont mise en contact avec un sentiment de culpabilité de ne pas partager plus.
    Je me croyais pourtant indépendante, autonome et responsable. Et ben non, je dépends! et néanmoins, je m’aime et je m’accepte totalement et profondément, en tout cas j’essaie.

    Bon, j’ai pris assez de place pour aujourd’hui, (je suis aussi occupée que les jours précédents et pourtant j’ai trouvé le temps, ou plutôt l’énergie, de contribuer, intéressant…).
    Je suis heureuse de retrouver bientôt vos messages si humains et stimulants.
    A bientôt,
    Suzanne

  21. bonjour stephane

    je recois regulierement vos mail time coach que je m empresse de lire a chaque fois
    je me fais cependant la remarque que la gratuite de vos conseils se paye par le fait que vous rapportiez souvent le sujet aux strategies des personnes abonnees face a l abonnement payant que vous proposez ou a leur reaction a vos mails
    j avoue preferer les mises en situation ou illustrations plus proches de mes preoccupations a savoir la vie au bureau

    je continuerai a lire vos messages tres bien ecrits

    bonne continuation

    denis

  22. bonjour,
    Je suis une lectrice fidèle mais je n’arrive pas forcément à communiquer .. vos messages suscitent parfois la colère parfois l’enthousiasme mais personnellement le plus positif c’est qu’ils font tous réfléchir et ça … ça vaut de l’or
    Merci, Stéphane.
    Si je peux me permettre je vous encourage à continuer car oui, comme chaque être vous êtes utile et vous accepter de partager vos réflexions, vos expériences, vos acquis et même vos faiblesses. c’est tout simplement génial.
    A bientôt … j’espère!
    sophie

  23. Bonjour Stéphane !
    C’est la 1° fois (ou peut-être la seconde) que je sors des coulisses. J’avoue que je reçois toujours avec plaisir vos messages, même si j’ai eu des périodes où je ne les travaillais pas beaucoup, en raison d’une surcharge assez fréquente d’obligations, dans ma propre communauté, et au plan plus vaste de la Congrégation de nos 30 monastères. Je commence à lever un peu le pied, et j’ai le désir de me replonger dans vos pages anciennes et nouvelles pour les partager aussi avec mes confrères.
    Alors quand j’ai vu le titre : »J’arrête ! » je n’ai pas eu de coup au cœur (sinon je serais mort depuis belle lurette !), mais j’ai passé à la suite de votre message qui m’a réjoui.
    Et je pense important et profitable pour beaucoup de personnes de continuer à cheminer avec vous, ce qui signifie qu’elles sont sensibles à votre approche très personnaliste des questions que vous abordez. Alors encore un très grand merci et « ad multos annos ! » !
    René-Hugues

  24. Bonjour Stéphane,

    Je n’écris pas souvent, mais je vous lis depuis plus de 2 ans , j’ai suivi des programmes payants, j’apprécie vos idées, votre humour, votre style d’écriture, je suis une fan de vos écrits;
    Je vous remercie pour toutes les clefs et les réflexions que vous m’avez apporté..Voyez à quel point vous êtes utiles !
    J’apprécie également le rythme d’envoi de vos mails, je vous souhaite une bonne continuation
    Evelyne

  25. Jolie accroche et du punch alors on s’arrête pour lire , le sourire au lèvres merci monsieur pour ce petit moment récréatif dans un monde gris…. Courage et succès

  26. Bonjour,
    Je viens de lire votre dernier article « j’arrête ».
    effectivement depuis très longtemps maintenant je lis tous vos articles mais sans vous donner mes commentaires que je gardais pour moi.
    Aujourd’hui j’ai compris que cela pouvait vous faire plaisir et vous aider à continuer.
    En effet ma motivation je la trouve également dans le regard des autres (l’écriture) et bien sûr que d’autres fonctionnent comme moi !!!
    Merci pour tous ces articles et les commentaires de tous les lecteurs et à bientôt dans ces lignes
    bonne journée
    Nelly

  27. Merci de nous laisser encore respirer le parfum que nous n’avons pas acquis … « nous », les sans-mercis, les sans-scrupules, les « bénéficiaires cachés » (pas tant que ça …).
    Bonne continuation à vous et à votre équipe,
    tenez le cap.

  28. Bonjour Stéphane,
    Je suis une « procrastineuse « , je suis toujours dans l’urgence, j’ai beau réfléchir la nuit, me programmer et puis, le lendemain matin, une série d’évènements inattendu, et voilà les pompiers ! Je vous lis depuis déjà pas mal de temps, et franchement, je compte vous lire encore ! Restez avec nous !
    Bien à vous
    Gisèle

  29. bonjour Stéphane,

    merci de votre réponse bien chaleureuse

    Je ne comprends pas certaines personnes qui vous écrivent : « svp n’arrêtez pas !! » – Ils ont tout juste lu la première ligne pour prendre leur souris et s’emballer – Lisent-ils aussi seulement la première ligne de tout ce qui leur tombent sous les yeux ???

  30. Je n’avais pas lu le titre donc je n’ai pas sursauté :>) et comme je suis nulle en orthographe je n’ai pas non plus sursauté aux fautes d’orthographe. Bonne continuation. Au plaisir de vous lire et de partager avec vous.

  31. Bonjour Stéphane,

    Depuis plusieurs semaines, vous exprimez un mécontentement face au fait que nous ne sommes pas partie prenante à vos programmes payants. Il s’avère que je vous lis et que vos conseils me sont précieux. J’ai retenu un certain nombre de vos articles notamment concernant la gestion du temps en nous permettant d’analyser notre mode de fonctionnement, nos propres valeurs qui peuvent s’opposer aux valeurs des autres , ou les méthodes d’apprentissage avec les différentes phases ou sur comment être positif au quotidien.
    Je ressent vos articles comme me faisant du bien pour améliorer mes comportements, ou ma façon de pensée lorsque je dois gérer des imprévus, des retards ou des attentes de mes familles en deuil sortant de mes habitudes. Alors Stéphane, oui vous m’êtes utile et vos commentaires sont à ma portée. Il me semble vous comprendre et vos propos trouve souvent un echo en moi. Pourquoi je n’adhère pas à vos programme payant? Je n’en sais rien, peut-être parce que jusqu’à aujourd’hui je trouve des réponses grâce aux pistes de réflexion que vous donnez. Demain, il me faudra peut-être plus et vous serez là. Je vous souhaite une bonne continuation à vous et votre équipe. Isabelle RICHARD
    Agence-gradignan-1@pfg.fr

  32. Bonjour Stephane,
    Comme d’autres, j’ai reagi au titre « J’arrete » en me disant « quel dommage » ! Mais je restais convaincu, au moment de cliquer sur votre lettre, que c’etait pour faire autre chose, ou differemment. Je suis heureux de constater que c’est bien le cas, et je vous felicite de votre pugnacite !
    Comme d’autres aussi, je suis freine par des problemes financiers, etant au demarrage de ma propre activite. Il faut que je les resolve avant de m’inscrire de nouveau a vos programmes. Ca va venir!
    En attendant, j’espere faire partie de ceux qui continueront a recevoir vos messages, meme s’ils sont plus espaces ou moins fournis, Ils m’apportent toujours du plaisir et parfois un vrai soutien. A bientot,
    Benoit

  33. PREMIUM!
    Ce mot sonne encore réellement comme un cadeau, comme ceux que vous faites à chacun des messages que vous envoyez. Je suis comme beaucoup, je vous ai envoyé tellement peu de signes de reconnaissance en contre-partie de tout ce que vous m’apportez au quotidien… et pourtant le seul (ou les 2 seuls, je ne sais plus) message(s) que je vous ai laissé(s) me laissent envisager que vous m’ayez automatiquement classée « PREMIUM ». Ma première réaction a presque été la gêne, la culpabilité, de ne pas dire plus souvent merci en recevant tant. Et puis ma seconde réaction a été de voir plus loin que le bout de mon nez. Vous êtes très utile et très généreux (contrairement à l’avis de Patrick G), et nous, petits lecteurs discrets, nous vous le rendons un peu: nous parlons beaucoup de vous, nous partageons, nous échangeons sur vos enseignements avec nos proches, nos moins proches, nous projetons d’accéder un jour à des contenus payants parce que nous sommes convaincus qu’ils nous apporteront beaucoup, etc… vous parvenez à créer une sorte de dynamique visant à nous rendre un peu meilleur, et c’est déjà tant! A votre manière, vous contribuez à un monde meilleur, un peu dans l’esprit du film du même nom…
    Alors MERCI!
    PS: encore une preuve que nous avons tous une perception différente de ce que l’on voit: personnellement, à le lecture de l’objet « j’arrête! », j’ai plutôt pensé à des conseils à s’approprier: « j’arrête de procrastiner, j’arrêter de perdre mon temps, etc… », j’ai plutôt vu l’absence de « demain » que la présence du mot « arrêt ». Parce que dans ma perception des choses (donc à l’opposé de celle de Patrick G), chacun de vos messages m’apporte une notion positive. J’attendais du positif, donc je n’ai pas lu du négatif (= je n’ai pas envisagé une seconde que vous puissiez nous « laisser »…).
    Excellentes fêtes de fin d’année à vous et à vos lecteurs, avec qui j’ai tant de points commun, et sans l’existence desquels je n’aurais pas la chance de « bénéficier » de vous…

  34. Je suis une lectrice plutôt silencieuse, peu consommatrice (un seul programme payant) mais une lectrice très assidue depuis 2 ans. Effectivement, ce n’est pas parce que je ne communique pas que je ne profite pas, et ne m’enrichis pas… Je suis aussi très lucide sur le fait que vous, Stéphane avez besoin de nos retours pour savoir comment on reçoit, vous enrichir de nos réflexions qui apportent de l’eau dans le ou les moulins pour continuer à alimenter… Merci d’avoir réussi à me faire sortir de ma coquille pour vous dire combien je me régale de votre pertinence et de la richesse des dialogues qui se nouent. Je ne manque pas un de vos messages qui suscite toujours ue réaction : questionnement, prise de recul, remise en question…
    Merci d’être là et de nous « remuer »…

  35. Bonjour Stéphane,

    Je reviens, comme d’habitude, avec du retard et même beaucoup de retard cette fois, quelques soucis de santé m’ont vidé de mon énergie. Bref …
    Une nouvelle belle synchronicité, car je reprends mes lectures avec un message intitulé « j’arrête ». Alors j’ai entemé la lecture par curiosité, sachant qu’il y avait certainement quelque chose pour moi. N’ayant pas jeter un oeil sur les autres messages, je réfléchis à ce que cela veut dire mais l’utilité me parle et la création d’un « nouvel outil » aussi.
    J’aimerais témoigner des progrès que j’ai été amené à faire avec le fil conducteur des programme d’auto coaching. Un lien qui conduit indéniablement à la responsabilité de sa prise de conscience, et du travail réalisé, de la confiance en soi retrouvé car jamais vous ne lâché la main et vous remettez les choses à leur juste place.
    J’ai réalisé que je connaissais des choses dont je ne me servais pas et dont je n’avais qu’une appréhension intellectuelle. J’ai construit mon parcours comme je l’entendais avec quelqu’un à l’écoute pour me rappeler l’essentiel et du coup je découvre que je peux me servir de ces outils à ma manière, en les adaptant et même partager les choses.
    J’ai progressé et j’en suis fière d’autabnt plus que les quelques semaines difficiles que je viens de traverser, je les ai traversé avec les progreammes que j’ai suivi, capitalisé et relu avec plaisir et de nouvelles découvertes.

    Et sans aucun doute, ce dont je suis le plus fière, c’est d’avoir demandé de l’aide et de l’avoir trouvé. Time coach a été une synchronicité étonnante et le début d’un chemin.
    Alors merci Stéphane (je pense aussi à Anaëlle) pour ce qui a été fait et le chemin encore à l’horizon.

    Amitiés

  36. Bonjour Stéphane,
    Pour ma part je vous suis avec intérêt, mais je n’ai rien acheté car étant en retraite depuis 3 ans et malgré le fait d’avoir travaillé pendant43 ans, n’étant pas fonctionnaire, ma retraite atteintjuste 50% de mon dernier salaire !
    Alors, les temps sont difficiles et il faut faire des choix qui sont parfois cornéliens.
    Si d’aventure vous aviez la gentillesse de continuer à « m’instrire et me former », car on en a besoin à tout âge, je vous en serais extrêmement reconnaissant.
    Déjà, encore merci pour tout ce que j’ai vécu en suivant vos précédents conseils.
    Bien cordialement,
    Denis

  37. un gros pincement au coeur une bouffée d’angoisse et … ouf le soulagement non Stéphane n’arrête pas je pourrai encore lire des message qui me prennent par surprise certains jours de la semaine à intervalles plus ou moins régulier et me mettre dans la tête que tout problème à sa solution ou une solution
    merci pour tous ces petits messages et merci pour les programmes toujours bénéfiques auxquels j’avoue m’inscrire parfois juste par curiosité sans vraiment penser que cela me sera utile et je suis toujours jusqu’à présent récompensée

    à très bientôt donc

  38. Bonsoir Monsieur Stéphane, je suis silencieuse aussi depuis le début, j’aime vous lire, et je suis quant à moi sensible à la gratitude, et vous avez raison de demander qu’on vous le dise, j’explique cela à mes enfants aussi, de dire merci… Alors, vraiment, pour votre légèreté de ton, votre générosité et votre humour désinvolte et percutant: MERCI !!! 🙂

  39. je viens je crois de vous envoyer un commentaire, mais mon niveau en informatique ne me permet pas de savoir s’il est parti ou pas…j’espère que oui, j’avais mis du temps à l’écrire….en résumé il disait MERCI !!! pour votre légèreté de ton, votre générosité et votre humour désinvolte et percutant… voilà, merci, j’espère vous lire encore longtemps, et sachez que même si je ne vous ai rien acheté encore, je vous ai fait de la pub, et peut-être que dans le lot, vous avez ou aurez des clients potentiels. Voilà, MERCI beaucoup!!!

  40. Bonjour Monsieur
    plutôt radin plutôt fauchée donc pas d’abonnement payant
    mais toujours intéressée par vos articles
    je trouve dans les simples messages régulièrement matière à réflexion, du tonus et de l’inspiration
    comme beaucoup d’entre nous (« nous » vos lecteurs-abonnés-prospects …) pas beaucoup de temps alors un stimulant pour l’organisation et l’aide à la prise de décision est précieux
    merci

  41. Bonjour Stéphane, Je lis TOUTES vos newsletter depuis mars 2011, je les trouve utiles et intéressantes. J’imagine que vous avez fini par vous lasser des profiteurs silencieux à mon image, et souhaité reprendre un peu de pouvoir dans la relation ; peut-être un jour finirez-vous par priver de newsletter ceux qui n’ont jamais payé ?
    On verra bien. En tout cas, Merci pour ce que vous m’avez déjà apporté !

  42. Bonsoir,
    Apres votre message d’il y a quelque temps sur tous les avantages d’une newsletter, j’avais du mal a croire que celle-ci puisse reellement s’arreter…

    En tout cas, vos derniers messages m’ont fait reflechir a mon attitude vis-a-vis de contenus gratuits sur internet. En effet il y a un certain nombre de blogs, forums ou autres sites que je parcours regulierement avec un grand interet, mais sans jamais y laisser aucun signe de ma visite. Je prends de ce pas mon clavier pour distribuer un certain nombre de « merci ». Le premier sera pour vous : merci pour ces messages gratuits ( bien que pas completement desinteresses ) qui me font toujours reflechir… Et ne perdez pas espoir de me faire « craquer » pour un programme payant un de ces jours 🙂

    David

    PS je ne meprise pas non plus l’orthographe mais mon clavier ne dispose pas d’accents !

    • Bonjour David,

      Très bonne attitude cette distribution de mercis dans le mode virtuel que vous fréquentez. Il reste à faire le saut quantique vers le monde physique, car je suis sûr qu’on vous en donne aussi beaucoup dans ce monde là. Un petit conseil, une recommandation, un compliment qui vous donne confiance… Ça joue forcément un rôle dans vos réussites.

      Vous avez raison, je ne suis pas complètement désintéressé. TIME-COACH est un échantillon gratuit d’un processus payant. Je l’ai toujours dit, et j’ai même utilisé des parallèles avec les dégustations gratuites et les flacons de parfums gratuits… Ce qui m’étonne c’est d’en parler comme pour me justifier. En quoi le fait de gagner de l’argent en faisant un travail de qualité qu’on a choisi et qu’on cherche à améliorer chaque jour, nécessite d’être justifié ?

      J’ai parfois l’impression de vendre de l’alcool !

      Je joue un peu avec vous, car je connais le problème… Vous le comprendrez quand vous craquerez.

      J’ai tout mon temps.

      A+ David,

      Stéphane

      • Merci pour cette réponse !

        Contrairement a ce que vous dites je pense qu’il est plus facile d’exprimer sa gratitude dans le monde réel, que dans le monde virtuel, ou il est tellement facile de partir sans être vu et où a force on a l’impression d’avoir affaire à une machine uniquement …

        Et figurez-vous que mon intention d’hier soir est en fait allée encore plus loin que je ne le pensais… En effet l’un des premiers sites que j’ai visité après mon message est wikipedia, et comme toujours en cette saison je suis tombé sur le bandeau d’appel à contributions. Et cette année, j’ai cliqué…

        Amicalement
        David

        • Bonjour David,

          Je n’ai pas dit que l’un est plus difficile que l’autre. Ce qui est important, c’est de s’autoriser à agrandir son petit monde, année après année.

          C’est d’ailleurs l’une des missions du coaching. Le but n’est pas d’enseigner ou de révéler des choses extraordinaires, mais d’aider les coachés à faire ce qu’ils savent, mais ne s’autorisent pas à faire (pour différentes raisons).

          Par exemple, vous vous êtes autorisé à contribuer aux efforts de WIKIPEDIA, mais pas à ceux de TIME-COACH… Pourquoi ?

          Parce que l’un vous est plus utile que l’autre ?
          Parce que l’un est plus célèbre que l’autre (donc utile à plus de monde) ?
          Parce que l’un est une association, et l’autre une société
          Parce que vous préférez faire un don plutôt que d’acheter un produit
          etc.

          Bref, vous avez vos raisons, que je respecte. Ce qui me désolerait, c’est que vous me disiez que c’est parce que c’est trop cher ou que vous avez un problème d’argent (c’est malheureusement ma «TOP REPONSE»)… Et dans ce cas, je suis obligé de recadrer pour qu’on chacun soit honnête avec et également avec lui-même :

          1. C’est soit parce que le Développement Personnel n’est pas important pour eux
          2. Soit parce que ma vision du Développement Personnel (façon auto-coaching) n’est pas assez importante pour eux.

          Pas assez important pour y mettre de l’argent.

          Dans le premier cas, ma mission reste entière : je suis là pour que chacun s’autorise un budget Développement Personnel. Je veux aider cette prise de conscience, et je serai ravi d’être la première expérience de mes lecteurs.

          Dans le second cas, ça veut dire que je ne suis pas utile, et qu’il faut arrêter… Et je précise, car étrangement on ne me comprend pas toujours lorsque je parle d’arrêter : je n’ai aucune raison d’arrêter, car je suis utile à beaucoup de lecteurs. C’est au procrastinateur d’arrêter de se servir d’une chose inutile !

          A+ David,

          Et merci pour ces réflexions qui font avancer les choses.

      • Bonsoir
        Pour repondre a votre question, pourquoi « donner » a wikipedia et pas a time-coach, dans mon cas la reponse est simple : car ce n’est pas la meme chose ! Faire un don en ligne demande 1 minute, s’engager dans un programme de coaching demande un minimum de disponibilite, ce qui n’etait pas le cas pour moi ces derniers temps. Mais patience, le moment viendra peut-etre !

        • Bonjour David,

          En ce qui concerne les programmes de TIME-COACH, vous ne donnez pas, vous achetez. J’ai bien vu vos guillemets autour de «donner», mais nous serons lus par des centaines de personnes et je voudrais que la différence soit faite :

          WIKIPEDIA est une association qui a besoin de dons et de legs (sans montant maximum) pour continuer à évoluer
          TIME-COACH et ses dérivés sont des PRODUITS à acheter pour soi, avec un concept solidaire (les programmes payants permettent de financer également le programme gratuit)

          Toutefois dans le cas des programmes d’auto-coaching, il ne s’agit pas de «donner», mais d’acheter quelque chose pour soi.

          Vous faites bien de le souligner : l’investissement en question n’est pas uniquement une question d’argent. Toutefois, par expérience (bientôt 4 ans d’expérience), j’ai pu constater que la question du temps (disponibilité) n’est pas non plus une raison (c’est un faux problème, qui est très souvent exprimé à tort). D’ailleurs, je suis sûr que si je vous écrivais quotidiennement dans TIME-COACH, vous trouveriez le temps de me lire (vous trouvez même le temps de m’écrire – observez notre correspondance -)

          Ce n’est donc pas une question de TEMPS, ni une question d’ARGENT… Alors qu’est-ce que c’est ?

          A++

  43. Bonjour M. SALOMON,
    j’ai été saisi par votre concept depuis juin 2011 et vous lis depuis ce temps.
    j’ai fait bénéficier une partie de mes collègues de travail de certaines de vos remarques, suggestions et conseils qui me semblaient avisés pour notre activité en autre. Bien sur j’en ai été le bénéficiaire principal. C’est peu de le dire!
    Non je n’ai jamais cru que vous arrêteriez, j’ai vraiment interpreté vos derniers message comme une stratégie de changement ou d’inovation.Je n’arrivait pas vraiment à définir laquelle des deux été la bonne. J’ai ma réponse.
    Non je ne me suis pas engagé, depuis ce temps! Ce n’est pas pour caus de finance, ce n’est pas de la procrastination, ce n’est pas non plus a cause de croyances limitantes!
    Paradoxalement, « Je n’ai pas le temps », j’explique.
    Je suis responsable technique, responsable qualité ISO9001 et responsable de produit pour une société qui intervient dans tous les domaines du hayon élévateur de leurs conception au SAV (dépannage d’urgence, maintenance…) en passant par les formations aux contrôle règlementaires. Il serait trés long de vous expliquer l’organisation de la société, je passe donc a ce que je voulais vraiment vous dire.
    Je me suis retrouvé dans une situation de double bind et ma reaction a été de ne plus faire de ma société, ma maison!!
    Mon travail ne passe plus la porte de mon petit village, les phone sont éteints, mes mails sont bloqués dans leur tablette. Vos messages ne parraissent donc que sur mon poste de travail et sur tablette Job pour mes déplacement. Je m’accorde une pose spéciale les jours ou vos messages arrivent dans ma boite. Je ne lis pas vos messages depuis chez moi j’ai bien d’autre choses à faire mais je bénéficie de ces lecture comme celle de ce matin, d’ailleurs il faut que je me remette au travail,pour mes moments privés avec ma femme et ma fille.
    Voila beaucoup de bla bla pour si peu de chose mais j’ajouterai quand même que j’ai tanté par trois fois de m’engager durant mes temps libre « in job » mais cela m’a été a chaque fois refusé!
    Quoi que vous ferez ce sera votre choix et je pense que la plupart de vos lecteurs comprendrons et resentirons un manque puis un regret puis passeront à autre chose car c’est la vie.

    Je vous souhaite plein de bonnes choses pour la suite et vous dis merci pour ce que vous m’avez apporté depuis 2011. De grace ne répondez pas « de rien » cela pourrait vouloir dire que vous attendiez quelque chose de moi ou pire, de dire que ce que vous m’avez apporté peut être mis au rang des  » marques repères ou éco » pour les produits de grande consomation.
    -« T’as pas l’argent, t’as pas les moyens alors c’est mieux que rien!
    NoN vous n’oserez pas !!!!!!

    Respectueusement

  44. Rebonjour
    milles excuses pour les fautes dans ma réaction précédente.
    clairement, déjà pas trés fortiche en ortho, et le temps qui compte!

    Cordialement

  45. Bonjour Stéphane,
    Je me décide à vous répondre, sans prendre le temps de lire les commentaires ci-dessus. Je ne proscratine pas, non… ! mais la gestion de mon temps ne me laisse pas souvent le loisir de m’y attarder, surtout sur mon adresse professionnelle.
    Puis, je ne veux pas être influencée par les autres réponses… et garder l’essence pure de ce que j’ai de si impérieux à vous dire aujourd’hui et qui me pousse fébrilement vers mon clavier.
    Je me suis abonnée une fois pour un de vos programme : justement celui de la gestion du temps ! Ce programme m’a énormément apporté. Je continue de vous lire, très régulièrement, toujours sur mon lieu de travail, au milieu de mes différentes tâches – je suis assistante de direction. Vous avez la gentillesse de continuer vos envois nourris et je les lis avec un réel plaisir. Vos publications me font réfléchir, m’interroge souvent, me font avancer … et me bonifie ! Non, le terme n’est pas trop fort 🙂
    J’aime ces interrogations ou ces défis que vous lancez, votre style, l’humour qui s’en dégage et la toute la diplomatie à dire les choses.
    Je fais effectivement partie du pourcentage qui ne répond pas. J’entends le petit « dig » caractéristique de l’entrée d’un nouveau message, .. zut c’est un spam, une urgence professionnelle,… ah ? tiens ! Time Coach !! chouette !!! … il FAUT que je trouve le temps de lire…
    Alors, oui, j’attends en silence.
    Car enfin… répondre à Stéphane.. de quel droit ? C’est lui le professionnel. Lui qui publie, qui détient le savoir. De quel droit m’arrogerait le droit de lui donner des conseils ou une réponse ? Il est certainement plus intelligent que moi !!
    Voilà donc l’éclairage que je souhaitais apporter à mon silence prolongé, Stéphane.
    Je suis à nouveau absorbée par mes tâches ce matin, je ne peux continuer plus longuement. Mais de grâce, continuez, s’il-vous plaît et ne me sortez pas de votre liste 🙂
    Bien amicalement.

    Catherine.

  46. Bonjour Stéphane,
    je vous lis depuis 3 ou 4 ans je pense, enfin j’avais déjà commencé avec Anaëlle (qui porte le même nom que ma fille, ce qui avait de prime abord attiré mon attention). j’aime le pragmatisme de vos messages, je les gardes précieusement dans un dossier de façon à pourvoir vous lire dans des périodes plus calmes. je suis une lectrice silencieuse, j’ai voulu m’inscrire à de maintes reprises mais je me trouve tjrs des raisons pour ne pas le faire et la principale, c’est le temps, un comble lorsqu’on connait votre offre en matière de gestion du temps! Vos messages sont précieux et un jour certainement, je basculerai sur un programme, j’en suis certaine!
    merci
    fanny

  47. ENVIE d’être PREMIUM, un VIP de TIME-COACH en fait

    je viens de vérifier, je me suis inscrit la 1ère fois en avril 2010.
    jamais de message, de rebondissement.
    jamais de stage payants.

    j’ajoute que je ne lis pas tout les jours vos messages,
    1 fois de temps en temps,
    quand j’ai besoin de rebooster les accus.

    de la même manière que je vais me relire un Laurent GOUNELLE

    mais parfois j’en lis 3 ou 4 d’un coup.
    et comme je suis du style à partager moi aussi,
    j’ai conseillé à une dizaine de personnes, famille et très proche de vous lire.
    Non erreur je leur est dis que j’aimais bien prendre le temps de vous lire de temps en temps.
    il y aura il des retomber pour vous ?
    peut être que oui, peut être pas.
    mais plus fort encore il se peut que vous en ayez des retombées et que ni vous, ni moi n’en soyons au courant.

    Pourquoi une réponse aujourd’hui, pourquoi pas plus tôt ?
    On ne peut pas toujours être acteur de tout,
    finalement nous sommes souvent des consommateurs.

    Je suis agent immobilier à mon compte, père de 4 enfants de 5 à 18 ans,
    6 au total avec ceux de ma compagne, Président d’association depuis 15 ans. Ce n’ai pas que j’ai procrastiné de vous répondre, mais bien le choix. mais finalement avec le même résultât.
    je ne vous ai jamais dit merci,
    alors que je suis du style à dire merci.

    je pense que je me suis décider par rapport à 2 retombées positives que j’ai eu grâce à mon travail, et vous comprendrez aisément le parallèle par rapport à votre activité.
    le 1er, un second long mail de remerciements de clients auxquels j’ai fait visité plusieurs maisons, qui ont acheter celle d’un confrère que je n’avais pas à la vente. mais qui tenais à me dire qu’ils avaient été ravi de mon travail, et maintenant que nous allons être voisin…
    le 2ème, une ancienne cliente, à qui je n’ai pas réussi à vendre la maison malgré 6 visites, me demande de lui rendre sa clés et de la remettre à une autre de mes clientes, (tiens bizarre !) qui d’ailleurs est une de ses collègues de travail à qui elle à beaucoup parlé de moi.
    bref cette vente, avec sa collègue, c’est grâce à elle, et je n’en savais rien !

    Voilà ces retombées, directes et indirectes,
    + la relecture de ce sujet ont je crois provoqués ma réponse.
    la 1ère.

    encore merci,
    Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *