L’en-deçà de la machine à laver

Vous souvenez-vous de l’article où j’ai comparé les articles de TIME-COACH à un déclencheur qui peut vous entrainer vers un Développement Personnel plus intense ? J’ai utilisé la métaphore d’une dizaine de graines de blé offerts en cadeau : chacun vous donnera un épi de 50 à 100 graines. Vous pourrez commencer à consommer le fruit de votre récolte, mais pour en profiter dans l’absolu, il faudra penser à en replanter une partie, de préférence de plus en plus.

C’est ainsi que fonctionne aussi le commerce, l’industrie, et lorsque nous nous éveillerons aux véritables innovations écologiques, ce sera la même chose : chaque innovation sera la source de centaines d’autres. Encore faut-il commencer par semer des idées qui ne nous éjectent pas à 100 lieux de notre zone de confort (c’est malheureusement le défaut de nombreux écologistes qui élaborent des plans de privation).

La vidéo que voici m’a été envoyée par Florence, une lectrice de longue date. J’ai adoré cette conférence, parce qu’elle est courte et efficace (9 minutes).

Ne vous méprenez pas sur le comique qui évolue sur scène. Hans ROSLING est une grosse-tête : il a été cité parmi les 100 premiers penseurs de la planète par le «Foreign Policy Magazine», puis comme l’une de 100 personnes les plus créatives du monde des affaires par le magazine «Fast Company». (Wikipédia)

Hans ROSLING est médecin, chercheur, théoricien, statisticien, ingénieur, inventeur… et comme vous allez le voir, conférencier hors-pair :

Source originale : http://www.ted.com/talks/hans_rosling_and_the_magic_washing_machine?language=fr

Merci Florence,

A++

Stéphane

3 réflexions au sujet de « L’en-deçà de la machine à laver »

  1. La question qui se pose derrière, même si elle n’apparait pas sur les photos, c’est que lors de ses temps de lavage il y avait un échange entre les personnes. Ce temps est il grace à la machine converti en temps de communication ou bien en tant de travail pour gagner plus ?

    • Bonjour Erik,

      Je pense que la conférence est assez claire : sa maman a transformé le temps gagné en lectures !

      Donc le livre est l’en-deçà de la machine à laver. Mais chacun a la possibilité d’en faire un en-dessous s’il le souhaite ou s’il est «programmé» comme ça. On peut, par exemple, regarder des émissions abrutissantes à la télé… Et là, je suis d’accord : autant s’abrutir avec sa voisin de palier à médire à propos de «la jeunesse d’aujourd’hui».

      Personnellement, je préfère lire des livre à mes enfants (ou avec eux), que « profiter » de l’occasion d’une lessive à 2 km de chez moi (contrainte), pour discuter avec une personne que je n’ai pas choisie.

      Le temps que me font gagner les nouvelles technologies me permet de réunir chez moi (ou ailleurs), des personnes que j’ai choisies, et avec lesquelles JE SAIS qu’il fait bon discuter.

      Mais avez-vous une machine à laver ? Si oui, comme le dit Hans ROSLING, n’inventez pas des raisons à ceux qui n’en ont pas, pour leur dire qu’ils sont très bien comme ça.

      Ce n’est pas très congruent… Au contraire : aidez-les à en avoir une. Ma soeur a aidé une famille cubaine à acheter une machine à laver. Et ils l’ont invitée à manger et à discuter tous les jours (2 heures gagnées par jour !). C’est comme ça qu’elle a amélioré son espagnol.

      Le coût de la machine à laver est inférieur au coût d’un prof de langues. Elle a donc fait des économies. C’est du commerce équitable.

      A++

      Stéphane

  2. C’est moi qui te remercie d’avoir partagé mon partage.
    Toutes les vidéos de Hans Rosling sur TED sont décoiffantes et nous conduisent à réévaluer des idées préconcues sur l’évolution de notre monde.
    J’imagine que beaucoup de gens qui triment « un peu » plus que 35h peuvent avoir simplement envie de souffler et de parler avec leurs voisins, leur famille, leurs amis sans avoir pour autant besoin d’avoir les mains dans l’eau froide et le dos plié en deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *