La force de l’habitude (1/3)

Lorsqu’on vous propose une nouvelle activité à insérer dans votre quotidien (par exemple du Sport, de la Méditation, du Développement Personnel, de l’Art, de l’Apprentissage, du Jardinage, etc.), vous répondez souvent :

Je n’aurais jamais le temps !

J’aimerais vous aider à en trouver :

Notre cerveau n’évalue pas le temps disponible en fonction des 24 heures dont nous disposons réellement. Il soustrait inconsciemment à ces 24 heures le temps nécessaire à nos habitudes. Par exemple, une personne qui a pris l’habitude de regarder la télé 3 heures par jour, évalue son temps sur 21 heures… En vous disant «je n’ai pas le temps ! Mes journées sont courtes !», elle est sincère, honnête, intègre… La force de l’habitude est telle, qu’il faut souvent toute une séance d’éveil (plus d’une heure de coaching) pour qu’elle accepte de remplacer une heure de télé par une activité qui la rend plus heureuse.

J’insiste : en apportant ce changement, elle ne fait pas un «sacrifice douloureux». Non seulement l’émission lâchée ne lui manquera pas, mais en plus, elle aura vraiment l’impression d’avoir gagné une heure. C’est comme si elle avait soudainement 25 heures par jour…

Evidemment cette sensation est de courte durée, puisque la nouvelle habitude vient remplacer l’ancienne. Et c’est justement ce qui est génial, car si cette habitude est bonne (pour la santé, l’humeur, le confort de vie, etc.), elle contribue AUTOMATIQUEMENT et sans effort, à une vie meilleure.

La solution est donc de remplacer une mauvaise habitude par une bonne. Il n’est pas question de trouver «du temps en plus», ni de grappiller quelques minutes en roulant plus vite ou en criant plus fort sur votre entourage pour qu’il s’active… «Gagner du temps» est un abus de langage : ce que vous gagnez c’est du temps agréable sur un espace invariable de 24 heures par jour.

Je précise que je ne suis pas anti-télé. Je prends cet exemple, car la moyenne française est de 3 heures d’habitude-télé par jour. Si la télé contribue à votre Bonheur, votre Réussite financière ou votre Bien-Etre, je vous encourage vivement à échanger une autre habitude par du temps-télé en plus !

Les activités sources de Bonheur

Les vrais sources du bonheur se trouvent dans la construction de quelque chose de pérenne :

  • Ecrire un livre qui sera lu par des milliers voire des millions de lecteurs
  • Composer une musique qui marquera son époque, tourner un film culte qui créera des connexions entre générations en restant indémodable
  • Prononcer un discours qui servira de référence pendant des décennies
  • Mettre en scène un spectacle qui sera repris par de nombreuses compagnies
  • Ériger un hôpital, une école ou une bibliothèque dans un lieu qui manque de Soins, d’Education ou de Culture
  • Bâtir un immeuble dont l’architecture inspirera de nouveaux bâtisseurs, planter un verger dont les fruits nourriront plusieurs générations

Vous avez peut-être envie d me dire «Stop Stéphane ! C’est mégalo de voir les choses aussi grand. Je veux juste vivre heureux avec les miens !». OK… Alors que pensez-vous de :

  • Fonder une famille nombreuse heureuse et soudée ?
  • Planter un arbre tous les ans avec vos enfants puis vos petits enfants,
  • Ecrire une histoire qui sera lue à vos descendants avant le coucher
  • Laisser en héritage un livre de recettes de ces repas que vos proches apprécient et qui sont l’une des principales raisons de vos réunions de famille
  • Bâtir une ou plusieurs maisons dont vos enfants pourront bénéficier
  • Et puisque les technologies le permettent désormais, d’entamer un arbre généalogique tout en vidéos.

Même si vous n’avez pas l’ambition d’apporter votre contribution au Monde, il suffit de contribuer à VOTRE monde pour ajouter du Bonheur à vos journées. Et pour peu que l’un de vos descendants ait la magie de voir grand, vous aurez fait votre part, en décidant ici et maintenant, de multiplier vos heures productives en lâchant quelques habitudes improductives qui vous leurrent en vous donnant l’impression que vos journées sont pleines…

Je reste votre dévoué pour vous aider à Aller Vers…

A++

Stéphane SOLOMON

7 réflexions au sujet de « La force de l’habitude (1/3) »

  1. Merci Stéphane.
    Même si j’étais très loin des 3h par jours, j’ai déjà laissé tombé la TV depuis deux/trois ans sauf quelques films de temps en temps avec mon épouse ou les enfants. Effectivement c’est tellement mieux de mettre à profit ce temps essentiellement consacré au développement personnel maintenant. Et je cherche ma nouvelle mauvaise habitude pour trouver à nouveau du temps ,o)
    D’un autre côté parfois je me sens tellement las ou fatigué de la journée que j’ai envie de faire quelque chose d’inutile où il n’y a pas à réfléchir. Mais je suis très loin du 3h par jours pour ces moments.
    Je traverse une période où j’ai du mal à savoir ce qui va me faire du bien. Avant de construire de grandes choses, je dois commencer petit.
    A bientôt,
    Samuel

    • Bonjour Samuel,

      Lorsqu’on se fixe des objectifs, il existe peu de choses inutiles. Le principe du constructivisme (l’art de construire sa vie) crée automatiquement un lien entre l’activité que tu entreprends (y compris la télé) et tes objectifs.

      Pour ma part, en regardant un épisode de «Desperate Housewifes», j’ai pu résoudre un problème (professionnel) très important il y a quelques années. C’est évidemment moi qui ai fait le lien entre le scénario de l’épisode et le scénario que mon client me présentait.

      Je ne me suis pas collé devant la télé pour suivre toutes les saisons, mais s’il arrive que je tombe dessus, je ne dirai pas non ;-).

      Pour ce qui est de ta dernière phrase, si tu te fixes pour objectif de BIEN VIVRE. Dis-toi que tout ce qui croisera ton chemin (y compris des émissions télé) te fera du bien. Ensuite, c’est à TOI de construire avec ce qui «apparaît».

      (Les pros reconnaîtront que je ne parle ps de magie, ou alors de la magie de la vie 😉 ).

  2. Bonjour Stéphane,
    je rentre d’un congé maternité de près de 8 mois et je trouve une nouvelle série de mails de votre part.
    Alors je pense que c’est le moment de vous remercier très vivement. Voici bien 7 ou 8 ans que j’ai suivi mon premier coaching avec vous (enfin à l’époque c’était Anaëlle il me semble) et que je reçois régulièrement vos mails. J’ai certes suivi plusieurs programmes payants mais au regard de tout ce que vous m’avez envoyé gratuitement je trouve qu’il est normal de vous remercier chaleureusement pour tous ces cadeaux que vous nous faites.
    C’est donc avec un grand plaisir que je vais me plonger dans la lecture de ces mails et en faire une habitude… à la place de quoi, je ne sais pas encore, mais je vais trouver !
    Merci mille fois de votre bienveillance et de votre accompagnement précieux.

    • Merci Déborah,

      Ca me fait énormément plaisir, et les témoignages des pionniers m’encourage vivement. C’est bon de savoir qu’au bout de 8 ans, il y a un groupe de lecteurs assidus qui aime ce que j’écris, que ce soit gratuit ou payant. Ca me rappelle aussi que depuis le temps, j’ai beaucoup écrit. Avec plus de 500 articles de 3 pages en moyenne, j’avoisine les 1.500 pages (et vous aussi en tant que lectrice). Ca nous fait l’équivalent de 6 à 7 livres de Développement Personnel (y).

  3. Merci Stéphane,
    On voit qu’au moins toi tu t’appliques tes conseils.
    Par ta vision et tes compétences tu nous tire vers les sommets de notre perfection, comme ont pu le faire nos parents quand nous étions petits enfants.
    Je vois que nous restons longtemps enfant car j’ai l’impression à chaque étape de nos expériences qu’il m’est difficile de faire mieux mais Rome ne s’est pas faite en un jour et en avançant un pas après l’autre à son rythme mais dans la bonne direction je vois qu’il est toujours possible de faire mieux et d’en cueillir (parfois à long terme) les fruits une fois mûr.
    P.S. pour la patiente il faut que tu nous livre des astuces parce que c’est dur à acquérir

    • Merci Jacques pour tout ça,

      Pour la patience, je dirais que j’essaie, lorsque j’entreprends un chemin de me souvenir de 3 choses :

      1. La quête de l’immédiateté est mon ennemie. Les choses prennent du temps, et c’est normal…

      2. Même si je me sens prêt dans mon monde intérieur, mais que j’ai une longueur d’avance sur mon temps, le temps à venir est mon ami pour peaufiner, améliorer, innover, et être encore mieux préparé lorsque le monde extérieur s’alignera

      3. Les choses prennent SOUVENT plus de temps que prévu, coûtent plus cher que prévu, et la Confiance qu’on croyait acquise nécessite aussi plus d’efforts que prévus pour créer une véritable relation, solide et pleine de réciprocités (comme la nôtre).

      A++

      Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *