La Gratitude, au delà du sentiment

La Gratitude est un message d’Amour universel. Ce message fait écho en nous, et nous en ressentons immédiatement les effets dans notre monde intérieur : un profond sentiment de paix intérieure. Ce sentiment nous met nos valeurs, nos croyances, nos pensées, nos émotions et nos actions en alignement, et nos résultats sont extraordinairement efficaces. On appelle ça LA CONGRUENCE.

Jusque-là, je pense que nous sommes d’accord : tout ceci relève de la psychologie comportementale. L’état de Congruence est l’inverse de l’état de stress qui, à l’inverse, nous fait transpirer, trembler, échouer… A moins de ne pas accepter les grandes lignes de la psychologie, les effets bénéfiques de la Gratitude sont communément acceptés. En particulier chez des personnes en quête de Développement Personnel.

Ce qui est intéressant avec la Gratitude, c’est qu’il est possible, en s’entrainant un peu, de créer ce sentiment grâce à quelques pensées personnelles. Une sorte de protocole intérieur, que vous pouvez suivre pour trouver le chemin des pensées gratifiantes. C’est parfois une épreuve, car on ne veut pas y aller ! Mais aussi éprouvant que soit le chemin, le résultat en vaut la peine. En bon auto-coach, prenez-le pour un défi à relever !

Par exemple, si vous avez envie d’engueuler votre rejeton parce qu’il enchaine les conneries, penchez plutôt vers la Gratitude d’avoir un enfant intelligent et espiègle qui prend des initiatives, et qui progresse grâce à de grandes réussites et des petites maladresses.

C’est ce que j’ai fait lorsque j’ai vu mon fils se frapper la tête ! J’aurais pu suivre mon stress et continuer à l’accabler. J’aurais pu le punir (y compris pour ce geste) et le renvoyer dans sa chambre méditer sur son erreur et en ressortir la tête basse. Mais comme vous avez pu le lire hier, après avoir emprunté ce chemin épineux, j’ai pris la tangente ! Si j’ai évoqué la proactivité, c’est parce que précisément à ce moment-là, je créais ma vie au lieu d’en être victime. Je reprenais le contrôle en changeant de posture. Ce contrôle influe sur toutes les vies de ma maison, en particuliers sur celles de mes enfants, puisqu’à leurs âges, leur vie dépend en grande partie de la façon dont je dirige la mienne.

Voilà pour le côté terre-à-terre de la Gratitude

Croyances…

A présente, ce que je vais vous proposer relève d’une CROYANCE. Toutefois, ce n’est pas un délire personnel : cette croyance devient de plus en plus populaire, et rejoint les grands mouvements spirituels, qu’ils soient religieux ou philosophiques, avec l’avantage de mettre tout le monde d’accord :

Le sentiment de Gratitude fait écho au-delà du monde intérieur : il a un effet probant sur le monde extérieur. Lorsque vous ressentez de la Gratitude, vous changez le monde, en particuliers les personnes avec lesquelles vous avez été en contact. C’est comme si vous restiez connectés, et que les messages de Gratitude que vous émettez impactent ces personnes instantanément, même si une grande distance vous sépare. Si vous croyez que les objets ou les lieux ont une âme, vous pouvez influencer les personnes qui sont en contact avec ces objets ou qui évoluent dans ces lieux.

Je rappelle que je n’ai aucune preuve de ce que j’avance. C’est le principe d’une CROYANCE. Nous ne sommes pas censés observer, palper, analyser, conclure… Le retour d’expérience suffit pour s’enthousiasmer.

Ceci-dit le principe expérimental, ainsi que les conclusions des expériences sont similaires à celles des théories scientifiques. La différence tient dans l’attitude : la science traditionnelle tente des expériences dans le but d’invalider les théories. Le scepticisme et la prudence sont de rigueur pour avancer vers la vérité. Alors que les expériences basées sur des CROYANCES sont interprétées sous le prisme de la Confiance ou de la Foi. L’interprétation personnelle ou collective des évènements prime sur le scepticisme… Et c’est là que ça devient intéressant, car la volonté de rendre la chose vraie, crée la vérité !

Je serais malhonnête de vous dire que ce que je viens d’écrire se limite aux croyances, car c’est aussi une nouvelle vision scientifique : pour les physiciens quantiques (qui étudient l’infiniment petit), c’est une théorie de base : l’observateur d’une expérience impacte l’expérience, jusqu’à la matière…

Mais j’ai promis de vous raconter la suite de l’histoire de l’iPad oublié dans le taxi… Alors allons-y !

Les artisans d’un monde meilleur

Le lendemain, nous ne parlions plus de l’incident. Du moins jusqu’à 18 heures… Mais un coup de fil a relancé le sujet :

– Allo ! Excusez-moi de vous déranger, je m’appelle Houria. J’ai conduit votre famille hier soir en taxi. J’ai le sac de votre fils ! Excusez-moi, mais j’ai été obligée de l’ouvrir et de fouiller un peu dans votre iPad pour trouver vos coordonnées, parce que je ne savais pas à quel client ce sac appartenait, je l’ai trouvé ce matin à la fin de mon service. Quand j’ai vu votre adresse, je me suis souvenue du petit acteur ! Je pourrai faire un saut demain matin, parce que je passerai près de chez vous…

—-

On me reproche parfois de faire de la pub pour AMAZON, APPLE ou TF1, parce que je cite ces marques dans mes articles… Ces lecteurs préfèreraient que je dise «une librairie en ligne», «une grande chaine de télé», etc. Un peu comme si nous étions sur un service public, et que citer des marques était interdit ! Ça m’a toujours amusé…

Mais quelque part, s’ils le pensent, c’est qu’il doit y avoir une part d’influence… Je fais certainement de la pub gratuite pour ces enseignes, et aujourd’hui ça me gêne ! Ce n’est pas le fait de faire de la pub qui m’ennuie, mais le déséquilibre que je crée entre les grands et les petits artisans qui accompagnent notre quotidien. Je m’explique :

  • J’ai cité «Gulli», et s’il y a eu un effet pub, c’est à portée de télécommande
  • J’ai cité «APPLE», et s’il y a eu un effet pub, c’est à portée de clic…
  • J’ai cité «Houria TAXI», mais là, ce n’est pas facile à trouver… Et pourtant s’il y a une personne à qui j’ai envie de dédier cet article, c’est bien elle !

Alors voilà… Même si vous n’avez pas d’enfants qui tournent pour Gulli, et même si vous n’avez pas d’iPad… si vous avez besoin d’un taxi parisien, je vous recommande ce numéro : 06.63.47.87.38.

Il est inutile de l’appeler de ma part. C’est un acte gratuit 😉

Gratitude Houria, Gratitude…

A++

Stéphane SOLOMON

18 réflexions au sujet de « La Gratitude, au delà du sentiment »

  1. Merci Stéphane ! çà c’est de la vraie GRATITUDE ! Si Houria ne sait pas pourquoi certains de ses prochains clients l’ont appelée, ce n’est pas grave ! L’Univers le sait lui et par le biais de votre Gratitude, la récompensera de sa persévérance à vous retrouver ! Si nous arrivions tous à exercer quotidiennement la Gratitude, le monde serait meilleur, c’est certain ! Mais, comme vous le suggérez si bien : il faut parfois se faire violence ! S’exercer, si je puis dire, au quotidien ! Pas toujours facile ! J’ai admiré votre changement d’attitude avec votre fils ! Et je suis certaine que d’une certaine manière vous avez eu ainsi recours à la fameuse Loi d’Attraction ! J’adore lire vos articles Stéphane ! Ils sont toujours pleins d’enseignement ! je suis passionnée par le développement personnel, de plus en plus je dirais et d’une certaine manière vous avez été le point de départ ! j’ai pris quelques un de vos programmes d’auto-coaching, cela m’a vraiment interessée et aujourd’hui c’est devenu un vraie passion ! J’ai changé la direction de ma vie, ai pris une nouvelle activité qui m’éclate et le développement personnel est en totale adéquation avec celle-ci ! Merci Stéphane ! Gratitude, gratitude 🙂

    • Bonjour Sophie,

      Nous aurons l’occasion de parler de la loi de l’Attraction. Je compte bien en faire tout un un programme 🙂

      Le programmes d’auto-coaching reviendront très prochainement, et ce sera grâce aux pionniers, dont vous faites partie. Gratitude++

      Restons connectés

      A++

      Stéphane SOLOMON

  2. Bonjour,
    Mais oui, heureusement, il y a encore des gens honnêtes ! Il ne faut pas en douter.
    Heureusement que votre fils n’avait pas eu droit à une correction sévère. Vous vous seriez senti mal…
    Et dommage que je n’ai pas de voyage à Paris prévu, j’aurais fait appel à « HOURIA Taxi ».
    Bonnes vacances.

    • Bonjour Christine,

      La correction sévère, ce n’est pas mon truc. Mais j’ai quand-même fait preuve d’une communication relativement violente avant de me reprendre.

      Difficile de faire face à certaines émotions, même quand on a une bonne boite à outils.

      Une chose me rassure : certains lecteurs, qui m’imaginent comme une sorte de «moine», vont beaucoup moins m’idéaliser maintenant 😉

      A++

      Stéphane

  3. Bonjour Stéphane, je suis tout à fait d’accord avec vous pour ce qui est de la gratitude et nous aurons sans doute l’occasion d’en parler de vive voix. Pour ce qui est de votre iPad, j’allais vous dire qu’il y avait certainement un moyen de joindre la compagnie de taxi, tout simplement. Le problème est maintenant résolu, tant mieux. Sur le fond du sujet, je pense qu’il est bon que votre fils se rende compte qu’il a commis une faute et que celle-ci a une certaine gravité afin que l’incident lui serve de leçon. Et d’un autre côté, il y a le fait que nous commettons tous des fautes et que personne ne lui demande d’être parfait. Dans tous les cas, il est évident que cela n’enlève rien à sa valeur en tant qu’individu et à vos sentiments pour lui, ce sont des choses sans commune mesure avec un objet, aussi important soit il

    • Bonjour Jean-Louis,

      Il y avait un numéro sur la fiche du taxi, mais il n’était plus attribué. Au mieux on pouvait pister la voiture grâce au numéro d’immatriculation, mais ça risquait de devenir compliqué ! Ca risquait de devenir chronophage… De plus, plus les jours passent plus la probabilité de retrouver un objet perdu se réduit.

      Nous aurons l’occasion de parler de «la faute» et des responsables.

      A++, et merci pour cette contribution.

      Stéphane

  4. Bravo pour tout cet article riche d’enseignements, et pour votre humilité à dévoiler vos travers, et comment vous les dépassez. Meme si ca fait partie de l’enseignement et aide à sa portée..)
    Très belle journée à vous, Stéphane

    • Bonjour Bruno,

      Oui ! Je pense qu’il est important que je dévoile mes travers, car si je me montre invincible et à l’épreuve des balles, l’enseignement tombe à l’eau. Je suis comme tous mes lecteurs : un être humain avec ses forces, ses faiblesses, ses talents, ses projets de vie… Ce qui signifie que tout ce que je propose est à portée de chaque lecteurs.

      A++

      Stéphane

  5. Bonjour

    héhé 🙂 c’était donc bien cela : le chauffeur de taxi t’a rapporté ton iPAD et si vous n’êtes pas devenus potes, vous allez bientôt le devenir vu le nombre de clients qu’il va avoir maintenant !

    Cela dit, tu n’as pas répondu à une partie de ma question qui concernait ta compagne. Ca ne t’es pas venu à l’idée quand tu as commencé à engueuler ton fils de lui demander des comptes à elle ? Pourquoi ?

    En tous cas je suis bien d’accord sur le fait qu’il faut accepter qu’avec un enfant imaginatif, créatif, espiègle, il y ait des « revers de médaille » associés ! Comme je dis chaque fois qu’un de mes collaborateurs « avoue » avoir fait une connerie : « il n’y a que ceux qui ne bossent pas qui n’en font pas ! » Pareil pour ton gamin. Autant se concentrer sur les verres à moitié pleins, ils sont plus pleins de promesses que les verres à moitié vides 🙂

    • Bonjour Florence,

      Décidément, tu sais comment me faire plaisir ! Tu adaptes cette histoire au contexte professionnel, c’est à dire à ta vie !

      Je me souviens que dans l’un de mes programmes j’ai parlé d’une technique antistress en utilisant l’Energie créative de mes 4 enfants, et l’un des participants m’a dit :

      – Et comment on fait quand on n’a pas 4 enfants ???

      Je suis resté bloqué ! C’est pourquoi je communique beaucoup autour de l’adaptation des techniques, et de ce que peut apporter un spectacle de danse au delà de l’art, un virtuose qui joue du Stradivarius dans le métro au delà de l’expérience, et la Gratitude au delà de l’émotion.

      Il appartient à chacun d’adapter ce que je propose à son propre monde. Quelle que soit ma proposition, il y a toujours moyen. Je constate que la majorité des lecteurs (en tout cas les commentateurs) ont bien compris ce principe, et ça me réjouit.

      Pour ce qui est de la Responsabilité (éventuelle) de ma compagne, il faudra attendre demain.

      A++

      Stéphane

  6. Bonjour Stéphane,

    Hier j’ai voulu répondre au 1er message mais ce n’était plus hier, il était plus de 2 H du matin, et quand j’ai voulu envoyé ma réponse qui est celle-ci
    « Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de Béatrice et le terme qu’elle utilise « travailler à limiter les négations » , parfois difficile à faire quand on est très contrarié ! et le commentaire de Fabrice ; faire prendre conscience de l’étourderie ou du manque de concentration…
    ET pour moi dédramatiser la situation ; en disant à votre fils « demain je téléphone à la Cie de Taxi ou encore : nous allons pensé très fort que demain le chauffeur appellera pour me rapporter ton sac et le téléphone.
    Quand à votre lettre d’aujourd’hui, je la trouve « lumineuse » ! MERCI et bonne continuation

    • Bonjour Evelyne,

      Merci pour vos appréciations. Je suis touché.

      Concernant la faute, même si nous avons avancé avec cet article, la fin reste à découvrir. Nous pointerons du doigt le(s) vrai(s) coupable(s).

  7. La gratitude pourrait être une ligne de vie une volonté d’échange positif tant qu’elle reste dans la sincérité !
    Je reste admirative pour votre capacité à prendre le recul nécessaire pour adopter un comportement différent .l’enseignement de l’auto coaching à donc fait ses preuves ….
    Reste parfois les schémas que l’on s’obstine malgré nous à répéter ,
    J’ai du pour ma part m’excuser auprès de mon fils de 10 ans pour ces schémas à positon négatives que je lui faisait subir .
    J’appuyais plus facilement sur ce qui n’était pas fait plutôt que de valoriser ce qui pouvait l’être .
    Je ne sais réellement ce qu’il en aura retenu mais égoïstement cela m’a en patié soulagė de l’avouer.
    L’arrivée de vos mails sont parfois un vraie respiration et j’en profite pour tier un enseignement .

    Merci à vous de ce partage

    • Bonjour Maya,

      La Gratitude est toujours sincère. Le fait d’aller la chercher grâce à une technique l’est un peu moins, mais c’est le résultat qui compte : au final, nous sommes face à la vérité absolue. J’aurais pu utiliser d’autres épisodes de ma vie pour peindre la gratitude, mais je pense que cet événement-là est le meilleur exemple :

      Quoi qu’il arrive, même si nous sommes très énervés contre un comportement, nous sommes toujours capables de changer de posture par amour paternel ou maternel. La main peut se lever pour gifler, puis elle peut s’arrêter net, si on pense à l’ange Gratitude, qui vient nous rappeler à l’ordre au moment du sacrifice : «ne lève pas ta main sur l’enfant».

      Frapper les enfants était recommandé par des psys, il y a encore 30 ans. Mais puisqu’aujourd’hui le châtiment physique est communément reconnu comme pervers, nous pouvons passer à l’étape supérieure : réduire la violence verbale. Et là, nous avons beaucoup de progrès à faire. Ca prendra peut-être plusieurs générations, mais c’est le moment de lancer la machine 😉

      A++

      Stéphane

  8. Bonjour Stéphane,

    Merci pour ce témoignage.
    Au lieu de rester buté sur la perte de l’objet et tout ce que cela comportait pour vous, vous avez pu dépasser ce stade avec l’aide de votre fils. Qui sait si ce changement de regard et de perspective, l’amour que vous avez laissé s’exprimer à ce moment n’a pas impacté positivement ce lendemain (avec une « fin » plus heureuse que prévue)…
    Bonne soirée

    Isabella

  9. Bonjour à tous,

    Merci pour ces articles et aussi pour les commentaires qui permettent d’aborder et d’observer autour de cette « simple histoire de vie » de nombreux sujets et aussi de nombreux avis et postures sur le développement personnel. C’est vraiment votre marque de fabrique Stéphane, et cette fois-ci, elle semble avoir incité un grand nombre de lecteurs à interagir dont moi.
    Parmi tous les points intéressants abordés, il y en a un, qui m’interpelle un peu plus. Celui de la responsabilité. Derrière le « ce n’est pas de ta faute » ou « ce n’est pas grave », on perçoit bien le changement de posture du coach pour regarder la situation sous un autre angle, sous un autre sens, avec des valeurs qui sont davantage en accord avec sa nature profonde.
    Qu’en est-il du message reçu, perçu, par l’autre personne, et sur la notion de responsabilité de ses actes ? Cela va dépendre de la personne. Ok! Mais il semble que vous avez d’autres choses à dire sur le sujet Stéphane…

    Encore merci à tous pour ce partage.

  10. Bonjour Stéphane, bonjour à tous
    Je voudrais apporter une importante contribution à ce débat:
    En effet, même en appelant la société de Taxis, rien n’assurait que le sublime appareil n’eût déjà été subtilisé par un autre client, ou le chauffeur lui-même!
    Il existe une fonction dans la Merveille de Stéphane, fille du célèbre « télécran », qui s’appelle « Localiser Mon Ipad » (là, j’étais obligé de citer la marque).
    En acteur avisé de l’économie actuelle, Stéphane aura sûrement eu soin d’acquérir au préalable une de ces téléphones du même fabricant, pour localiser ledit fameux Objet.
    Cet hiver, une de mes petites filles de sept ans, au moment de repartir de chez moi un dimanche soir avec ses parents, rentre en pleurs, une vraie fontaine!
    elle était inconsolable et entre deux hoquets, a avoué qu’avec un petit gravier, elle avait écrit sur un poteau en bois verni,qui se trouve près du seuil de ma maison.
    Au moment de partir, la lumière extérieure faisait apparaitre encore plus ce graffiti et elle se rendait compte que cela ne s’effaçait pas avec une éponge!
    Je lui ai simplement proposé d’attendre l’été, que son papy avait prévu de refaire le vernis des poteaux, et qu’elle pourrait venir me donner un coup de main. Je pense qu’elle a été soulagée de ma réaction, parce qu’en proposant la réparation de sa petite « bêtise », je lui proposais en plus des vacances!

    Elle vient la semaine prochaine…
    Loïc

    • Bonsoir Loïc,

      Je ne sais pas si la localisation existe sur l’iPad 1. Je vais vérifier ! Pour l’iPad 2 (que je viens de gagner !), c’est fait !

      J’aime la contribution que vous ajoutez concernant le graffiti de votre fille. Prenez-en un photo, car lorsqu’il disparaîtra, il vous manquera 😉

      Oui ! Le enfants aiment réparer leurs erreurs, surtout lorsqu’ils sont bien accompagnés… Une belle histoire à suivre !

      A++

      Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *