La technique du «cheval faible»

Saviez-vous que lorsqu’on compose un attelage de plusieurs chevaux, la disposition des chevaux selon leur tempérament est très importante ?

Mieux : saviez-vous que l’ensemble de l’attelage s’aligne sur la vitesse du cheval le moins rapide ? On pourrait penser que ce dernier serait naturellement tenté de suivre la cadence de ses camarades, mais ces animaux d’un naturel très empathique, sont très sensibles au cheval faible…

A ce stade de votre lecture, vous vous dites peut-être :

  • M’enfin Stéphane, je cherche des outils et des techniques de gestion de temps ! Que Stéphane me cause parfois de Confiance en soi ou du contrôle des émotions, passe encore… Mais voilà qu’il me parle d’équitation ! Il est complètement à côté de la plaque !

Il est également possible que vous aimiez tellement les chevaux, que ça fous fasse dire :

  • Chouette ! Stéphane a la même dada que moi ! Ça fait du bien une petite pause-canasson…

Eh bien que vous soyez dans le premier cas ou dans le deuxième, permettez-moi de vous dire avec tout le respect que je vous dois, que c’est vous qui êtes à côté de la plaque !… De mon côté, je cause toujours coaching. Si pour vous, l’équitation est le sujet central de mes deux premiers paragraphes, il est possible que vous ne soyez pas «coachable». En tout cas, pas avec moi (pas grave : vous avez plein d’autres solutions).

La métaphore du «cheval faible» m’a permis de créer 87 techniques et outils différents. Ce sont des leviers que j’active lors de mes coachings individuels ou collectifs. Certains clients me payent une fortune pour ça. Alors même si en 15 minutes je ne pourrai vous faire découvrir que le premier niveau de mon organigramme, je pense que ça vaut le détour.

Ce soir, à 20h00 tapante, je vais vous révéler une technique de coaching qui va vous transcender ! Si vous dirigez une entreprise ou une équipe, elle vous permettra de passer à la vitesse supérieure. Si vous travaillez en solo, elle vous aidera à vous dépasser pendant la période estivale et à booster votre rentrée !

Inscrivez-vous

La technique du cheval faible

A++

Stéphane SOLOMON

6 réflexions au sujet de « La technique du «cheval faible» »

  1. bonjour, c’est fou jusqu’à maintenant je pensais que je me devais de suivre le cheval le plus puissant et je suis intriguée et curieuse d’assister à cette émission

    • Bonjour Carole,

      Je n’ai pas écrit qu’il FALLAIT suivre la cadence de cheval faible, mais que les chevaux avaient naturellement cette tendance.

      Ceci dit, qui est vraiment le cheval dans cette métaphore ?
      (on en parle ce soir)

    • C’est parfait Annette. Du moins, tant qu’il y aura des spectateurs en direct. Alors revenez me voir quand vous le pouvez.

  2. Bonjour,
    Ça me fait penser à un truc qui circule sur facebook à propos d’une meute de loups. Je ne connais pas plus les loups que les chevaux, et je ne sais pas si c’est la même raison qui les guide, ni d’ailleurs si le truc de facebook est une légende. En tout cas elle est jolie 🙂
    http://nonololoaly.unblog.fr/2016/01/15/deplacement-dune-meute-de-loups/comment-page-1/
    Par contre je me demande comment ils savent où ils vont, mais ça c’est un autre sujet.
    En fait vous pourriez aussi bien me parler d’animaux, ça m’irait bien aussi !!

    • Merci Myriam pour ce partage.

      C’est amusant car ce matin un client m’a livré une citation :

      «L’homme est un loup pour l’homme !»

      Je vais lui dire qu’il m’a annoncé une bonne nouvelle.

      Vous vous demandez comment les loups savent où ils vont ? Je me suis demandé pourquoi ils prennent tellement soin de leurs vieux (là où d’autres races animales ont des progrès à faire…)

      Je crois que nous avons posé la même question finalement 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *