La valeur de votre temps

En juin 2011, j’ai créé un programme appelé TIME-COACH PLUS. Ce programme proposait plus de 20 techniques et outils de gestion de temps, de prise de décision, de motivation, de communication efficace, etc. Son prix était de 77 euros, ce qui a dissuadé beaucoup de lecteurs. La raison était souvent la même :

– Ca a l’air intéressant, mais c’est trop cher !

Je vais relancer ce programme avec un nouveau tarif promotionnel. Mais avant, j’aimerais que nous parlions d’une chose importante :

Que vaut une heure de votre temps ?

  • Si vous travaillez à votre compte ou si vous êtes employeur, il est très probable que vous n’ayez aucune idée de votre véritable taux horaire (j’y reviendrai, car le calcul est complexe).
  • Si vous travaillez pour une entreprise, la pratique la plus courante consiste à reprendre le chiffre qui est sur votre fiche de paye. Oui, mais lequel ? Le NET, le BRUT, le BRUT + les charges patronales ? Et qu’en est-il des formations, des frais engagés pour vos déplacements, du coût de votre matériel, des licences de vos logiciels ?

Vous pourriez me répondre que cela n’a rien à voir avec votre taux horaire, c’est l’affaire du dirigeant… Vraiment ? Vous voulez dire qu’avec ou sans votre présence dans l’entreprise, vos employeurs paieraient le même loyer ? Pensez-vous qu’ils auraient besoin d’autant de surface, d’autant d’ordinateurs, de meubles ou de personnel administratif si vous n’étiez pas là ? Rassurez-vous ! Si vous êtes là c’est qu’il y a un retour sur investissement. Mais le temps que vous passez au travail vaut bien plus que votre salaire. Vous valez bien plus !

Supposons que votre taux horaire soit de 20€ (ce serait vraiment un minimum, même pour une personne qui touche le SMIG), imaginez la situation suivante :

Vous devez envoyer un courrier urgent d’environ 40g et votre boite à timbres n’a plus de timbres à 1,05 euros. Face à l’urgence, l’idée de coller deux timbres de 0,63 euros vous traverse l’esprit, mais ceci ferait perdre 21 cts à l’entreprise ! Vous décidez donc de piocher des timbres de 10 cts dans l’autre boite qui se trouve… Vous ne savez pas trop où, car elle circule de bureau en bureau. Vous allez donc taper à la porte de 3 de vos collègues pour que l’un d’eux vous la tende en s’excusant de ne pas l’avoir remise à sa place. Au passage, l’un des collègues que vous avez interrompu, vous raconte une bonne blague qu’il réservait pour la pause, mais puisque vous êtes là, il ne résiste pas à la tentation de vous la raconter tout de suite. Vous en profitez pour lui dire que vous la connaissiez, mais avec une nuance, et vous lui racontez votre version…

Bref ! Au bout de 6 minutes, vous parvenez à mettre la main sur les 42 centimes qui vous manquaient, et vous ressentez une certaine victoire, car grâce à votre travail d’investigation, votre entreprise ne dépensera pas un centime de trop… Vous mériteriez une augmentation !

Un autre type de calcul

Raisonnons un peu : ce travail de recherche vous a coûté du TEMPS ! Et dans un cadre professionnel, ce temps est convertible en argent. Vous le savez ! Vous n’agissez pas comme quelqu’un qui le sait, mais vous le savez !

Combien ce travail à-t-il coûté à votre entreprise ? J’ai pris des chiffres simples pour mon exemple : 6 minutes, c’est un dixième d’une heure. Donc si votre taux horaire est de 20 euros, votre recherche a coûté 2 euros. Tout ça pour que votre entreprise ne paye pas 21 cts de trop à La Poste…

– 2 euros dans ma poche, c’est mieux que 21 cts dans les caisses de l’Etat !

Me répondront certains rebelles… Le problème, c’est que ces deux euros n’iront pas dans votre poche. Votre taux horaire, ce n’est pas votre salaire NET. Pour le convertir en salaire (en comptant les charges, les impôts et es taxes), il faudrait faire quelques calculs savants que les comptables feront mieux que moi. Mais nul besoin de rentrer dans les détails des calculs pour savoir que votre démarche nourrira les caisses de l’Etat bien au-delà des 21 cts.

Et je ne compte pas le temps par homme (ou par femme), car 3 collègues ont été interrompus pendant un temps qui a également de la VALEUR (et qu’on a encore plus de mal à évaluer et à reconnaître).

Bien-sûr, la meilleure solution serait que votre collègue distrait remette les choses à leur place ! Je suis d’accord… Mais le fait que vous alliez chercher la boite à timbres dans son bureau ne va certainement pas le responsabiliser dans ce sens… C’est donc à vous que ce message s’adresse. Car il y a ceux qui créent les problèmes et ceux qui entrent dans l’engrenage : les deux participent à la longévité du dysfonctionnement.

Ce phénomène concerne tout le monde

Vous pourriez me répondre :

– Je ne suis pas salarié et je travaille souvent seul. Je sais combien je facture une heure de mon temps, et je fais souvent des choix temps/argent intelligents. Ce genre d’histoire m’amuse, mais il ne me concerne pas !

Vous aurez peut-être du mal à le croire, mais on retrouve ce type de piège comportemental beaucoup plus souvent chez les chefs d’entreprises, en particulier chez les solos. Ce n’est plus du niveau de la boite à timbres, les choses se situent effectivement dans d’autres sphères, et elles prennent d’autres proportions…

Lorsqu’un coach vous accompagne, il peut vous aider à révéler ces «temps piégés» qui vous font perdre de l’argent alors que vous croyez réduire vos dépenses. Mais si vous optez pour l’auto-coaching, il convient d’adapter le contenu de mes articles à votre vie professionnelle ou personnelle. Vous pensez être «au dessus de ça» ? c’est une raison de plus pour vous creuser les méninges et trouver des équivalences de votre niveau.

Le temps n’est pas extensible, mais il y a TOUJOURS moyen de mieux l’utiliser, quel que soit votre situation professionnelle ou sociale.

Mieux utiliser votre temps grâce à des techniques et des prises de conscience : c’est ce que je vous propose dans le programme TIME-COACH PLUS. C’est un programme sur 3 semaines qui vous fera découvrir des pratiques d’excellence («best practices» en anglais), que des hommes et des femmes d’affaires de renom, utilisent au quotidien. On pense que c’est leur argent qui leur permet de rééduquer leur gestion du temps. En réalité, c’est leur façon d’utiliser leur temps qui crée leur succès.

L’offre TIME-COACH PLUS

Quelques lignes plus haut, j’ai écrit ceci : «Vous n’agissez pas comme quelqu’un qui le sait, mais vous le savez !».

Ce clin d’oeil illustre ce que vous obtiendrez en suivant TIME-COACH PLUS : vous allez pouvoir utiliser ce que vous savez à propos du temps. Et vous en avez appris des choses depuis que vous me fréquentez.

Vous apprendrez à changer d’habitudes, à créer de nouvelles habitudes, à remplacer ce qui produit de mauvais résultats par des actions qui donnent de bons résultats. C’est un programme pratique, avec des outils, des techniques, des défis quotidiens…

Si vous mesurez l’impact de ce programme à l’échelle d’une vie, la dépense de 77 euros est insignifiante, d’autant que le retour sur investissement se ressent dès les premiers jours. Mais pour vous encourager, comme pour tout lancement, je vous propose un prix «spécial pionnier» de 47 euros.

Inscrivez-vous !
Inscrivez-vous !

Cette offre prendra fin le lundi 5 août 2013, puis TIME-COACH PLUS retrouvera son prix normal (77 euros).

Important : Vous pouvez profiter de l’offre de lancement MAINTENANT, même si vous vous inscrivez pour la rentrée. Les dates de sessions proposées vont jusqu’à la fin de l’année.

Quant aux travailleurs aoûtiens, voilà l’occasion de préparer une belle rentrée.

Si vous avez des questions, je suis à votre écoute.

A++

Stéphane SOLOMON

4 réflexions au sujet de « La valeur de votre temps »

    • Bonjour Françoise,

      TIME-COACH est un programme gratuit. Il a été créé en 2009, et vous vous vous y êtes inscrite en 2011.

      TIME-COACH PLUS est un autre programme, créé en 2011. C’est un programme payant auquel vous ne vous êtes pas encore inscrite.

      Je reste à votre écoute pour toute autre question,

      Stéphane

  1. Merci Stéphane pour cette offre avantageuse à laquelle je souscris donc. Je ne vais tout de même pas me priver de pouvoir gagner encore plus de temps (et donc d’argent) comme ce sera certainement le cas.
    A propos de temps (gagné, perdu, disponible…) : hier je croise une amie, coach bien-être depuis de longues années, à qui je signale ma participation à la ré-ouverture sur ma ville d’un SEL (service d’échange local sans argent…).
    Elle s’inquiète pour moi : « tu fais déjà tant de choses, qui te prennent tant de temps ! Tu vas finir par être débordé… Et là ça ne te rapportera rien… Et ce sont pour beaucoup des gens en difficulté sociale, tu ne peux tout de même pas passer ta vie à secourir tous les « bras cassés » que tu croises… Ménage toi donc ! ».
    Comme je le lui ai expliqué, les 1 ou 2 heures hebdo grand maximum que je passerai pour ce SEL y compris la création éventuelle d’un blog ou d’un site, ne sont pas des heures de « perdues » mais bien des heures de « gagnées » : le positif que ces heures données m’apportera se traduira en gain de temps sur mes 6 ou 7 autres activités régulières principales (de type professionnel). « Donne et tu recevras », telle est la loi.

  2. Merci pour cette histoire de timbres, qui me parle bien (c’est du vécu !). Je crois que vous pourriez être plus précis encore sur les coûts : assez fréquemment, la masse salariale d’une entreprise représente 50 à 70 % de son chiffre d’affaire. Donc mon coût horaire = salaire horaire net x 2 (charges patronales + charges salariales) / 0.5 (si 50%) ou /0.7 si (70%). La plupart du temps je propose 50% ce qui permet de faire un calcul simple : salaire horaire net x 2 (charges patronales + charges salariales) x 2. On arrive donc très vite sur des coûts horaires supérieurs à 50 € de l’heure !

    Vous trouverez de nombreux thèmes dans le même esprit que celui de vos propositions, que je me plais à lire de temps en temps, dans le livre que je viens de publier : Management, formation et travail en équipe – Pratiques issues du coaching et de l’intelligence collective, par Robert STAHL (auteur), Yves GONNORD (préface), Hervé SERIEYX (postface), Collection « Le management en pratique », Éditions DE BOECK (2013)
    Cf. http://www.passiondulivre.com/livre-129582-management-formation-et-travail-en-equipe-pratiques-issues-du-coaching-et-de-l-intelligence-collective-pour-les-managers-et-les-.htm

    N’hésitez pas à en faire la promotion ! 😉

    Encore merci pour vos textes fort sympathiques
    Robert STAHL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *