Le cadeau de mes 50 ans

Cet article ne se terminera pas par «Inscrivez-vous !»…

C’est avec une certaine émotion que je vous annonce le retrait du programme phare de mon activité en ligne, à savoir «Aller Vers»…  La session de ce Printemps fut la dernière. Elle se poursuit en ce moment avec 43 participants motivés et se terminera en beauté dans 3 semaines. Ce sera la dernière.

La décision d’arrêter ce programme a été prise pendant la dernière campagne d’inscription qui fut particulièrement pénible à vivre pour moi. J’ai créé ces programmes d’Auto-Coaching pour vivre de jolis moments de partage et de découvertes. Les lancements de ces programmes devraient faire partie de ces moments de complicité, d’échanges, d’interrogations bienveillantes, etc. C’est loin de ce que j’ai ressenti ce printemps.

Il est donc normal de retirer ce qui ne fonctionne pas ou qui ne fonctionne plus, afin de laisser de la place à quelque chose de nouveau. Je ne sais pas exactement quelle nouveauté viendra prendre place, mais le temps que je vais libérer me soufflera forcément de nouvelles idées.

Le paragraphe ci-dessus sera ma pépite de Développement Personnel du jour. Vous pouvez vous l’approprier. Je vous en reparlerai dans les prochaines semaines, car bien évidemment, je poursuis ma mission.

Pour l’heure, je voudrais remercier les 217 personnes qui ont rejoint les différents «Aller Vers» depuis juillet 2015, avec une mention spéciale pour les 25 pionniers qui ont initié le projet en s’inscrivant à «Prenez l’Avantage» : un premier élan précieux qui m’a permis de m’engager dans cette belle aventure, rebaptisée «Devenir…», puis «Aller Vers».

Enfin, en guise de Célébration, je voudrais partager avec vous un cadeau que j’ai reçu le jour de mes 50 ans (le 24 septembre 2017). Une surprise organisée par une poignée d’acolytes qui ont bénéficié de ce programme… La plupart d’entre eux y ont participé plusieurs fois avec enthousiasme. Cette vidéo fut un véritable bain de jouvence auquel je ne m’attendais pas et qui est tombée comme un cadeau du ciel à un moment où le doute s’est inséré dans mon esprit. C’est encore avec les larmes aux yeux et une profonde Gratitude que je regarde ces témoignages, à chaque fois que je m’interroge sur mon utilité dans ce monde…

A++

Stéphane SOLOMON

25 réflexions au sujet de « Le cadeau de mes 50 ans »

  1. Stéphan,
    J’ai toujours beaucoup apprécié ton regard positif sur l’Homme avec toujours un potentiel de développement à condition de se poser les bonnes questions, de hiérarchiser, s’organiser, faire les bons choix.
    Tes impulsions, changement de prisme, nouveau regard porté aux choses, aux êtres, à tout ce qui nous entoure, ont toujours été de grande qualité et d’un grand apport.
    Ma frustration a été de ne pas toujours prendre le temps de jouer le jeu pour grandir avec toi…
    J’espère d’une façon ou d’une autre avoir l’occasion de te lire pour garder la dynamique, la voix…
    Merci pour ce bout de chemin.
    Je reste en mouvement, à l’écoute, attentive aux messages positifs d’encouragement à aller vers…
    Bon ressourcement !
    « May we meet again » . Caroline

  2. Je ne comprends pas…
    J’avais vu des moments de doute il y a quelques mois, et maintenant çà, c’est bizarre.
    Stéphane, qu’est-ce qui te démotive ? –> méthode Caliméro (j’attends la suite de la comm d’hier)
    Bien amicalement,

    • Je ne suis pas démotivé. Denis, Rassure-toi.

      Coluche a dit un jour dans un sketch :

      – Dire qu’il suffirait que les gens arrêtent d’acheter pour que ça ne se vende plus…

      Voilà : c’est fait…

      Mais ça ne veut pas dire que je vais m’arrêter à ça.

  3. Bonjour Stéphane,
    Tu as choisi de tourner cette page… Soit, tu as sans doute de bonnes raisons, notamment celle de passer à autre chose.
    Je ne doute pas que ta prochaine initiative portera les mêmes valeurs et la valeur-ajoutée que j’ai trouvée aux programmes « Prenez l’Avantage » et « Aller Vers ».
    Merci pour ces sessions. Outre les apprentissages/changements, elles ont été l’occasion de belles rencontres avec toi et mes « co-coachés », et la découverte de belles histoires et métaphores qui éclairent çà et là le fil de mes réflexions/actions quotidiennes. Je m’y réfère de temps à autres via les sites web/blog des programmes.
    Je pense ne pas être le seul. Les laisseras-tu « on-line » ?
    A te lire
    Amitiés
    Olivier

    • Bonjour Olivier,

      Merci pour ton témoignage. Oui les programmes resteront en ligne et accessibles à ceux qui s’y sont inscrits. A l’image de tous les autres programmes que j’ai proposé ces 10 dernières années.

      Sauf erreur (à signaler) tout est encore en place.

      Encore Merci Olivier, j’ai beaucoup apprécié nos échanges et ton regard bienveillant dans les webinaires.

      On se retrouvera !

      • Bonjour Stéphane,
        Puisque vous en parlez, justement le hasard qu’en triant des mails l’autre jour, je me suis aperçue que les liens du programme time coach plus auquel je m’étais inscire en 2011 ne fonctionnent plus.
        Comme ça fait 7 ans, j’ai trouvé ça plutôt normal sur le moment… et je n’aurais rien dit ! Mais comme vous nous demandez de vous le signaler, alors je le fais ! (et du coup si le contenu réapparait j’en profiterai por y jeter un œil 🙂 )
        Tous les autres marchent (enfin les miens de zautres…) : objectifs coach, pensée ++, riche attitude, zen coach, attraction ++.

        Personellement je suis actuellement en pleine problématique de comment arrêter certaines choses… On en parle pas beaucoup, et je trouve ça plus compliqué que de créer un projet.
        à bientôt,
        Myriam

  4. Cher Stéphane,
    Peut-être allons-nous entendre parler des renoncements intelligents ? Et cette annonce arrive alors que la motivation est à l’ordre du jour dans « Aller vers », voilà qui va faire école – connaissant ton immense créativité et ton dynamisme, je n’en doute pas. Je fais donc partie des chanceuses qui auront pu participer à ce dernier séminaire.
    Avec mon admiration et mon amitié.
    Annette

    • Merci Annette,

      Oui, je pense que ce programme est une chance, et tu es bien dans le thème avec ce lien que tu fais entre ce que nous sommes en train d’explorer dans «Aller Vers» :

      La qualité de ce programme n’a rien avoir avec le fait que j’arrête de le vendre… Ce sont «les autres» qui n’en veulent plus, et c’est vraiment trop injuste 😉

  5. Bonjour Stéphane,
    Déjà quelques années que je prends plaisir à te lire et à t’entendre, comme un agréable, souvent (très) pertinent et parfois dérangeant compagnon de route…Donc merci pour ce chemin déjà parcouru et ces magnifiques paysages et intéressantes perspectives!
    A bientôt pour la prochaine étape.
    Amicalement.

    Bertrand.

    • Merci Bertrand,

      Certains paysages s’esquissent déjà… Ton témoignage fait partie des coups de crayon qui clarifient l’image.

      A++

      Stéphane

  6. Bonjour Stéphane,

    Comme Denis qui nous rappelle avec un beau leadership la dernière avancée avec la méthode Caliméro…

    J’ai envie de dire que tu passes à la méthode suivante: celle de se voir déjà à la fin du projet Aller vers ( » La décision d’arrêter ce programme a été prise pendant la dernière campagne d’inscription qui fut particulièrement pénible à vivre pour moi. « ) et cette fin ne dépend que de toi. Tu te verrais donc à la fin du projet accompli, pour voir ce qu’il t’a apporté!
    Et en matière de développement personnel des autres, c’est difficile à mesurer, sauf à recevoir des remerciements et félicitations de tes clients.

    En revanche, justifier la fin du projet par la méthode Caliméro ne te ressemble pas. Les 1ers pas des projets sont tous les plus durs, donc ce sentiment de lassitude serait celui de l’injustice du coût humain que représente la recherche de prospects alors que peu de prospects se transforment en clients..
    Les ratios commerciaux doivent conforter sur cette injustice chronique ressentie dans ce cas.

    A très bientôt pour la prochaine étape… Comment transformer cette envie d’arrêter avant de continuer en énergie pour la suite ?
    J’ai hâte…

    • Bonjour Chris,

      Merci pour cet apport.

      Lorsque je mets en place un produit pour un public précis, la fin ne dépend pas que de moi, mais aussi du public en question. S’il n’en veut pas (ou plus), je n’ai pas à m’acharner : ça ne me ressemble pas non plus.

      Il est évident que le travail accompli dans ces ateliers sera recyclé et je ne nourris pas un sentiment de perte. Comme je l’ai écrit, l’aventure fut extraordinaire et elle continue à l’être en ce moment avec mon petit groupe. Mais comme je ne souhaite pas renouveler un campagne de vente épuisante, je préfère lâcher-prise sur l’objet à vendre. Il n’est visiblement plus pertinent pour le public restant. Je vais donc m’orienter vers des choses plus pertinentes.

      Pour ce qui est du Développement Personnel, tu peux porter ton regard sur le paragraphe en italique (comme je le propose).

      La méthode Caliméro ne justifie pas la fin du projet, mais le début d’un autre : il sera plus juste. Mais je veillerai aussi à ce qu’il soit plus juste avec moi. Ca reste à construire, et j’ai confiance en l’avenir.

      L’Energie pour la suite est déjà là. Le simple effet d’annonce la décuple. Mais ça, c’est un autre sujet 😉

  7. Hâte alors de te retrouver avec un nouveau produit parce qu’il sera forcément superbe aussi! Des questions sur ton utilité dans le monde ? Tu rigoles ! Rendre ce monde tellement plus vivant, joyeux, intéressant et bienveillant! En veux-tu d’autres? Quelle énergie tu transmets !
    Amicalement
    Danièle

    • Merci Danièle,

      Beaucoup de gens pensent que sous prétexte que les coachs (et les coachés) ont un moral d’acier, ils sont à toute épreuve et n’ont pas besoin d’encouragements extérieurs pour aller de l’avant.

      C’est vrai en ce qui concerne le QUOI, c’est à dire le but ultime : le Sens de l’action. En revanche, le COMMENT (l’action elle-même) a besoin d’Energie. Si il n’en a plus, il convient de changer d’action. Ce qui ne signifie pas que j’ai changé de cap. Bien au contraire. Il est temps de passer au niveau supérieur, et si je ne sais pas encore de quelle manière il se manifestera, je sais que je t’y retrouverai !

  8. Bonsoir Stéphane,
    Je vous souhaite un bon ressourcement, une joyeuse et fructueuse créativité .
    Dans l’attente de découvrir votre nouveau programme…
    Amicalement
    Evelyne66

  9. Est-ce qu’une bonne raison d’arrêter n’est pas tout simplement l’envie de faire autre chose ? La plus forte démotivation que j’ai expérimentée est bien ce besoin irrésistible de passer à autre chose. Cela m’étonnerait bien que tu n’aies pas déjà quelque chose sur le feu et j’attends la suite avec beaucoup de curiosité. Bien que je ne me manifeste pas souvent dans les commentaires, j’ai appris beaucoup au cours de ce périple que je suis depuis le début et j’espère bien être du prochain voyage !
    Merci Stéphane pour ton accompagnement et à bientôt … ce serait trop injuste, vraiment, de nous faire languir trop longtemps :-))

    • L’envie d’embrasser un autre COMMENT oui… Un autre QUOI non…

      Ceci-dit, si ce COMMENT avait continué à fonctionner, je l’aurais gardé. Mais il a visiblement fait son temps…

      Merci pour ta participation régulière, et bienveillante.

      A++

      Stéphane

  10. Bonjour Stéphane,
    après quelques années en la compagnie de tes programmes d’auto-coaching, je ne peux que te remercier pour tous ces cadeaux, pour toutes ces pépites que tu as su nous transmettre au travers de ta plume.
    La richesse que tu nous transmets est un miroir de la richesse de tes compétences et de tes valeurs. Cette richesse, tu nous la transmets généreusement et elle nous enrichit. La vidéo que tu nous montres n’est qu’un petit extrait de tout ce que tu nous apportes. Entre les timides qui ne s’expriment pas, ceux qui n’ont pas pris conscience de l’influence de ton « verbe » sur leur vie, les maladroits de la plume, ceux qui ont peur du jugement, il y aurait beaucoup à écrire sur ton influence dans ce monde.
    En éclairant la route, tu nous sors de notre obscurité et même lorsque cette route est déjà éclairé, ta lumière nous rappelle les embûches qui nous limitent, tu les mets en perspective pour nous montrer le chemin tout en nous laissant faire nos choix. Ceci me rappelle à la phrase attribuée à Philippe le Hardi : « Père, gardez-vous à droite ! Père, gardez-vous à gauche ! »

    Au niveau synchronicité, je remarquerai juste que ce mail arrive le lendemain de la publication d’un article sur la démotivation et sur la mise en avant des éléments négatifs ressentis dans notre parcours (et leur mise en perspective). Pour un message négatif, combien faut-il de messages positifs pour compenser l’orientation négative de notre focus mental ?
    Comme tu l’as bien dit, la fin d’un projet n’est que le début d’un autre. Alors, je suis prêt à entendre tes nouvelles propositions….
    En attendant, je profite de ce dernier programme « aller vers… ». Je ré-expérimente la technique pomodoro en essayant de trouver mon rythme juste.
    Il me tarde de découvrir la suite de Caliméro (je garde l’exercice sous le coude mais j’attends un apport positif pour le mettre en oeuvre)…
    A très bientôt
    Frédéric

    • Merci Frédéric,

      Et oui… Bien-sûr , je n’oublie pas les nombreuses personnes qui ne sont pas sur cette vidéo mais qui y auraient volontiers participé si on les avait contactés. Gratitude à Facebook pour les relations qu’il peur créer…

      Je viens de jeter un coup d’œil sur ta date d’inscription : 07/06/2010… Bientôt 8 ans que nous nous connaissons ! Tu es très vite intervenu dans mes colonnes avec ton regard aiguisé et ton envie ardente de contribuer à un monde meilleur.

      Tu es passé par tous les programmes, y compris les programmes-surprise, te disant certainement que nous allions encore bien nous entendre, quel que soit le sujet…

      Et que d’articles as-tu inspiré à travers tes mots…

      Ta présence est précieuse. Elle m’honore et me conforte dans l’idée que je co-crée avec celles et ceux qui aiment la Vie.

      Gratitude,

      Stéphane

  11. Bonjour Stéphane !
    J’aurais lu cela d’un autre auteur, je me serais dit « quel dommage », mais venant de toi, je m’attends à une suite !!!!
    Alors je me demande si tu vas développer quelque chose autour de la démotivation, de Calimero, ou peut-être simplement que tu vas opter pour changer ta démarche en Vue de l’améliorer et faire en sorte que ton Quoi et ton Comment se correspondent mieux à l’heure actuelle de ta vie!
    Cela dit, je sais que tu réserves forcément quelque chose de très positif derrière!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *