Le QUOI et le COMMENT

Introduction au programme de Formation Infolettre++

 

18 réflexions au sujet de « Le QUOI et le COMMENT »

  1. Intéressant et agréable à écouter, on ne voit pas passer les 38min ! J’ai bien pris conscience de la valeur d’une adresse email…
    A bientôt pour la suite !

  2. waoouuuh ! Bravo Stéphane ! Première visualisation de ton visage. Premier contact avec ta voix. Et toujours un fond aussi intéressant.
    Je visionne ta vidéo depuis la Martinique après un apéro vieux rhum et avant un colombo.
    Si les éclairages du quoi sont nombreux dans la littérature appliquée au commerce, tu sais créer des éclairages sur les liens existants entre les concepts premiers avec dextérité et brio.
    Bien que non intéressé par une infolettre, je reste à ton écoute pour tes prochaines formations dans mon objectif de « la semaine de 4 heures ».
    Donc encore bravo et à bientôt j’espère

    • Il suffit de demander. Je viens d’ajouter une version QuickTime pour les utilisateur d’Apple.

      Mais permettez-moi une réflexion :

      Je ne sais pas si votre message signifie :

      Quelle superbe vidéo ! Dommage que je ne puisse pas la revoir sur mon iPad partout où je vais, car elle mérite d’être vue et revue.

      Ou alors…

      J’aime ce que vous écrivez d’habitude, Stéphane, mais je ne peux pas voir votre Vidéo avec mon iPad. Dommage… Je suis sûr que c’est intéressant.

      Ou peut-être…

      Vous m’avez dérangé pour rien ! Comme d’habitude, les grands oubliés sont les utilisateurs du monde Apple ! Résistons !

      Dans les deux premiers cas, il s’agit d’une critique constructive. C’est un encouragement qui fait appel à mon sentiment d’utilité.

      Dans le troisième cas, il s’agit plutôt d’une critique non constructive, qui vous place comme victime plus ou moins rebelle.

      Je fais un métier d’aide… Donc dans les 3 cas, je TRANSFORME le message pour qu’il me donne envie d’agir dans votre sens. Mais si vous voulez vraiment être entendu par davantage de monde, précisez davantage votre sentiment, vous recevrez en retour le geste qui correspond à votre dynamique de pensée.

      Exprimez mieux ce que vous attendez ! Aussi bien dans votre monde intérieur que dans votre le monde extérieur… Et vous serez toujours mieux servi, et plus rapidement.

      Votre QUOI attire les COMMENT.

      Stéphane

  3. Clap clap clap !!! 😉
    Évident ! Excellent ! Que d’Ouverture ! Merci !
    Décidément je reste fan !

    …avec en prime une auto-démonstration de ces « enseignements » car je n’ai qu’une question après une telle prestation : à quand votre prochaine formation Infolettre ?

    • Bonjour Pascale,

      Merci pour vos applaudissements. Je les entends d’ici 😉

      Oui, c’est encore possible de s’inscrire. Vous aurez 3 cours à rattraper si vous souhaitez suivre la formation au même rythme que les autres élèves (nous avons commencé le 17 avril à raison de 2 cours par semaine). Ceci dit, cou venez de voir la première, donc il n’y a plus que 2 cours de retard.

      Mais vous pouvez aussi vous inscrire, et avancer à votre rythme. Les vidéos sont disponibles 24h/24. C’est à vous de juger en fonction de votre calendrier.

      A bientôt,

      Stéphane
      PS : Pour vous inscrire, contactez-moi par e-mail (en répondant à celui que vous avez reçu), car le formulaire d’inscription de la période de lancement n’est plus actif. Je vous transmettrai un lien spécial au tarif du lancement, car il y a eu des inscriptions blanches : des personnes qui se sont inscrites pour réserver le tarif promotionnel, mais qui hésitent encore… Si vous n’hésitez plus, vous prendrez la place qui vous revient.

  4. Merci de rappeler ces évidences.
    Nous avons tous tendance à perdre de vue nos « QUOI » et à nous encombrer de « COMMENT ».
    Je crois que c’est Mark Twain qui disait : Il faut avoir de grands rêves pour ne pas les perdre de vue en avançant.
    Cette méthode s’applique à tout.
    L’heuristique est un outil de tri des « quoi  » et des « comment », je voyaus ma mind map en vous écoutant.

  5. Bonjour Stéphane,
    Vous ètes quand même très fort. Je retrouve dans cette vidéo le quoi et le comment de votre lettre que je reçois déjà depuis….longtemps….sans avoir réagi pour satisfaire votre quoi, mais cela progresse dans ma tête et je pense qu’un jour je réagirai en demandant une inscription vers une formation qui m’intéressera plus particulièrement. Je travaille dans un secteur sensible ou la communication vers l’externe est extrêmement importante, et la résolution des problèmes courants sont effectivement basés sur la résolution du quoi avec le comment. Nous avons l’habitude de dire: avoir toujours une roue de secours avant d’engager une action, c’est à dire ne pas engager de quoi avant d’avoir au moins deux comment. Donc j’ai écouté avec attention votre vidéo qui est un support assez extraordinaire avec la messagerie, la fameuse adresse @mail.
    Juste une toute petite remarque dans votre premier exemple, l’exemple de votre courrier qui doit partir avant le 15….le 15 c’est déjà trop tard. Vous auriez agi le 14 c’était bon, mais le 15….C’était juste une petite pique….
    Merci beaucoup pour cette vidéo, encore plus fort que la lettre.
    Jean-Jacques

      • Juridiquement, on peut même envoyer le 16, si le 15 est un dimanche ou un jour où la Poste est fermée.

        Mais cette partie du message surtout un clin-d’oeil de Jean-Jacques : un coach sur la gestion du temps comme moi n’est pas sensé envoyer un lettre au dernier moment !

        Il a raison… Je ne montre pas vraiment l’exemple ici.

        Mais je vais vous faire une confidence :

        Un dentiste peut avoir une carie ou une infection dentaire. C’est beaucoup plus rare que chez la plupart des gens, mais c’est possible !

        Un médecin peut être malade. Même si ça fait sourire…

        Un psy peut avoir des problèmes avec son ado (autant que ses patients d’ailleurs…)

        Bref ! Il m’arrive d’être en retard. Il m’arrive de m’y prendre au dernier moment, et je procrastine VOLONTAIREMENT certaines choses.

        On m’idéalise souvent, parce que dans mes courriers j’évite d’étaler mes défauts. Mais comme tout le monde, j’en ai, et comme beaucoup, je me soigne… 😉

        A+

        Stéphane SOLOMON

  6. Merci Stephane,c’est toujours un réveil ou un éveil que de vous lire ou entendre; j’ai déjà suivi plusieurs de vos formations avec beaucoup de plaisir et de bénéfices, vous venez de me révéler que si au bout de quelque temps, je perds ces nouveaux acquis en partie ou beaucoup,c’est que mon quoi ne brille pas assez alors à quand le prochain Coach: Comment trouver son
    / quoi le plus juste et le plus brillant ?
    /moi
    Je compte sur vous, merci

  7. Oui, je partage pleinement votre avis, professionnellement, ne pas prendre et garder l’adresse mail d’un client, d’un prospect ou d’un interlocuteur, c’est vraiment se priver de quelque chose d’essentielle à une relation.
    Ne pas se manifester à intervalles réguliers, c’est à tous les coups sombrer dans l’oubli.
    J’ai « investi » dans un logiciel qui permet de faire des mailings en nombre sans que les destinataires ne puissent avoir l’adresse des autres, mais ils ont la leur, pouvant se croire unique, même si bien sûr plus personne n’est dupe de cela. Mais la confidentialité des adresses est gardée, c’est là l’essentiel. Moi, je suis sur Macintosh, le choix est plus limité, je n’ai trouvé que MaxBulk Mailer, acheté via Internet pour 69,48 euros en novembre 2006. Pour l’instant, je ne l’ai pas fait évoluer, il existe des versions plus performantes. Je reçois de temps en temps leur publicité et aussi, ils ont fait d’autres par exemple pour extraire des adresses mails ou pour les vérifier, le tout version Mac et version PC.

    Merci pour vos lettres régulières, j’ai accumulé un peu de retard dans leur lecture, mais je devrais améliorer cet état de chose dans les semaines qui viennent.

    Bonne continuation.

    Nicole

    • Bonjour Nicole,

      La confidentialité des adresses e-mail est une chose. C’est visiblement votre QUOI. C’est une valeur morale à laquelle j’adhère.

      Mais il y a également d’autres valeurs, comme le travail et le sentiment d’utilité.

      Si je vous apprenais qu’en envoyant le courrier de chez vous (avec votre logiciel), une partie importante de vos messages n’arrivent pas à destination, ou arrive en courrier indésirable ? Cela risquerait d’affecter votre motivation, tant pour le travail de a collecte (bof, ça ne sert à rien, de toute face il y a 1 chance sur 3 qu’il ne reçoive pas mon message), que pour le sentiment d’utilité (j’écris, j’écris… Mais qui me lit ?)

      Vos outils doivent tendre vers vos QUOI. Et commercialement parlant, seuls les autorépondeurs (sg-autorépondeur, aweber, etc.) sont structurés pour assurer la délivrabilité maximale, car leurs serveurs sont reconnus par les fournisseurs d’accès. Vous avez également la possibilité d’utiliser AMAZON SES, mais ce n’est pas encore accessible à tous.

      Toujours concernant le travail et le sentiment d’utilité : beaucoup de gens communiquent uniquement pour garder le contact, mais n’apportent rien à leurs lecteurs. De ce fait, le taux de lecture et de désinscription baisse progressivement. Il faut donc trouver des outils et des techniques qui permettent de maintenir l’intérêt initial de vos lecteurs.

      Enfin, il y a également des technique pour multiplier vos lecteurs, reconnaître les fans des simples curieux, etc.

      Tout ceci est expliqué dans ma formation. Si vous êtes prête à consacrer un budget initial, puis annuel à cette communication, je vous y invite. Mais si vous considérez que 69,48 euros est une grosse somme pour ce QUOI, je m’incline face à votre CHOIX.

      Merci de me lire régulièrement, et à très bientôt pour d’autres sujets.

      Stéphane

  8. Bonjour Stéphane,

    A chaque mailing, il y a des réponses positives, des clients potentiels qui se montrent intéressés par mes services. Le résultat est suffisamment positif par rapport à ce que je peux entreprendre, davantage, je risquerai de ne plus suivre.

    Mais oui, sûrement, il y en a une partie, difficile à évaluer, qui n’arrive pas à destination. Moi, mes compétences informatiques sont limitées, je ne connais pas les autorépondeurs (sg-autorépondeur, aweber, etc.). Il est vrai que, comme je suis satisfaite du résultat, je ne cherche pas ailleurs.

    Non, je trouve mon investissement ridicule en regard justement du résultat.

    J’ai accumulé pasma de retard, il me reste encore 8 lettres à lire + le reste, mais je devrais y parvenir mieux dans les semaines qui viennent.

    Merci encore et à très bientôt.

    Nicole

    • Vous avez raison !

      Quoi qu’il arrive, si vos résultats vous conviennent, gardez les même actions.

      On ne change pas une équipe qui gagne.

      Cependant, je suis certain que le succès que vous décrivez n’est pas dû aux outils mais à votre façon d’écrire.

      On en revient au QUOI.

      Alors bravo pour votre QUOI, et si vos COMMENT ne vous suffisent plus, ou si vous voulez gagner du temps, pensez à en changer, car les COMMENT sont escamotables à volonté. Aujourd’hui, vous pouvez utiliser l’informatique même avec des compétences limitées.

      Bonne continuation,

      Stéphane SOLOMON

Répondre à Stéphane SOLOMON Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *