Le secret de Marie

Je vais vous livrer le secret de Marie. L’énigme de ce matin qui contient un comportement que j’érige en exemple. Marie m’a écrit :

Je ne me suis pas arrêtée à ça !

Elle fait référence au terme FAN, qui ne lui correspond pas du tout, car elle l’associe au fanatisme. Et pourtant, elle s’est inscrite. Vous n’avez pas idée du POUVOIR du paradigme :

– Je ne m’arrête pas à ça !

En fait si, vous savez que c’est important, mais à chaque fois que l’occasion de «ne pas vous arrêter à ça» se présente, vous avez, comme moi et comme tout le monde, tendance à oublier ce que vous savez : un peu comme une personne qui suit un régime amincissant, et qui oublie que boire de l’eau fait partie de son programme…

Lorsque j’ai lancé la pub TIME-COACH auprès de 5 millions de personnes, environ 14.000 personnes se sont inscrites au fil des mois. Vous en faites partie.

Comment expliquer qu’il y ait eu un taux d’inscriptions si faible ? C’est gratuit et sans engagement, la pub est sérieuse et bien orthographiée, VIRTUA existe depuis plus de 10 ans (15 ans aujourd’hui), le processus d’inscription est rapide, simple, gratuit et sans engagement… Que demande le peuple ?

La confiance, me diront certains. OK, vous savez à quel point cette valeur est importante pour moi aussi. Je ne vais pas vous contredire sur ce point. Mais j’ai reçu ce type d’objections :

Ce que vous proposez a l’air sérieux et votre pub est bien menée. Mais pourquoi avez-vous appelé votre offre TIME-COACH ? Vous contribuez à l’anglicisation de notre belle langue ! Malgré mon envie, je ne cautionnerai pas votre action par mon inscription… A bon entendeur !

J’ai reçu ce type de message des dizaines de fois ! Vu la quantité de publicités envoyées, je peux multiplier au moins par 200, le nombre de personnes qui pensent la même chose, mais qui ne l’ont pas exprimé. Si je m’en tenais à ce témoignage, le même programme avec un nom franco-français aurait séduit des milliers de personnes qui se sont arrêtées à ÇA !

Vous avez franchi ce cap. Peut-être avez-vous eu du mal, et je le comprends. Mais vous l’avez fait… Bravo ! Finalement, le nom TIME-COACH opère comme une porte ouverte ou fermée selon la perception de chacun. Comme la suite des évènements nécessite une certaine ouverture d’esprit, les gens qui s’arrêtent à ça ont bien fait ! Vous imaginez leur désarroi en découvrant MEMORY-COACH ? Vous imaginez la somme des dénis en découvrant ZEN-COACH ?

Et le PWYW ? Ca les aurait achevés ! Je ne suis pas là pour faire du mal aux gens. Ceux pour qui «ça sent mauvais» dès le début ont eu raison de rebrousser chemin. Pour moi, pour vous et surtout pour eux.

Comme vous pouvez le voir, il n’y a pas que la langue qui fait la différence. Tous les mots peuvent poser un problème :

  • Lorsqu’Anaëlle a parlé de croyances pour la première fois, il y a eu des départs pour cause de religiosité !
  • Lorsqu’elle a expliqué le mot «recadrage» sous l’angle du coaching, certaines lecteurs lui ont demandé de changer de ton : «Qui êtes-vous pour me recadrer ?»…
  • Et lorsque j’ai expliqué à certains lecteurs qu’ils étaient dans «l’incompétence inconsciente», j’ai failli prendre un garde du corps (ça a l’air drôle, mais ça ne l’est pas, c’est l’une des raisons pour lesquelles Anaëlle a arrêté).

Le jour où j’ai rendu hommage à Steve JOBS, j’ai cru que j’allais fermer ! J’ai été piraté ! Accusé de spam, j’ai passé 2 heures au commissariat pour expliquer mon activité.

Le PWYW, c’est petit à côté… C’était un jeu ! Vous pensez peut-être que j’ai été buté, que j’ai mal digéré l’échec, que je suis devenu avide, prétentieux, que j’avais besoin de cash, que je suis allé trop loin… Mais en réalité, tout ceci se résume à un paradigme :

Bien que j’aie été humilié par le résultat, je ne me suis pas arrêté à ça !

Quelques lecteurs m’ont écrit qu’ils attendaient une offre plus étoffée pour s’inscrire à MOTIVATION++. Un argumentaire commercial bien ficelé… Un plan costaud à étudier point par point.

Pourquoi ? Je vais vous poser 3 questions, arrêtez-vous après chacune d’entre elles, et répondez par OUI ou par NON :

  • Mes articles gratuits vous donnent-t-il souvent satisfaction ?
  • Depuis la date de votre inscription, ai-je été plus généreux et prolifique que la promesse de départ ?
  • Est-il légitime de croire que le fait que vous soyez toujours là à me lire, signifie que ce parcours vous réussit ?

Que voulez-vous de plus ? Pourquoi voulez-vous que je vous présente mon programme sur la MOTIVATION comme si je m’adressais à des inconnus ? Si vous imprimez ce que vous avez reçu depuis le début de TIME-COACH, vous disposerez de 450 pages d’argumentaire ! Bonne lecture !

Je pense que beaucoup, beaucoup trop de lecteurs ont décidé de s’arrêter à «ça» ! C’est pour cette raison que Marie me fait tant plaisir. Elle a compris que pour avancer, il ne faut pas s’arrêter !

Le témoignage de Marie est mon meilleur argument : elle s’est inscrite parce qu’à chaque fois et à des degrés divers, je lui ai donné satisfaction. J’ai rempli ma mission…

Et vous, vous avez un ÇA ?

  • C’est peut-être le mot FAN, comme le décrit Marie
  • C’est peut-être l’épisode PWYW qui vous agacé
  • C’est peut-être le fait que je parle souvent de valeurs morales, sources de nos choix et de nos actions quotidiennes, et que ça ne vous plaît pas, parce que la plupart des gens qui vous parlent de valeurs morales, sont des moralisateurs, et vous m’avez classé dedans…
  • C’est peut-être le fait que vous ayez passé des semaines, voire des mois, à étoffer votre offre, votre identité visuelle, vos modalités… et que j’arrive, en vous disant simplement «coucou c’est moi, j’ai un nouveau produit : le nom MOTIVATION++ devrait suffire, inscrivez-vous !». C’est insolent ! Ca ne se fait pas !
  • C’est peut-être le fait que vous soyez graphiste, informaticien, écrivain… et que mes graphismes, mes processus informatique ou ma façon d’écrire… sont hors de votre zone de confort.

Je vais vous dire quelque chose d’important : Le ÇA qui vous arrête aujourd’hui face à ma proposition est tout petit, comparé à tous les ÇA qui vous arrêtent à chaque fois que vous devez prendre une décision pour AVANCER dans votre vie.

Alors le voilà mon argumentaire :

Ne vous arrêtez pas à ça me concernant. Inscrivez-vous malgré ça, et je vous promets que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que les autres ÇA de votre vie ne vous freinent plus. Que vous puissiez avancer malgré ÇA !

C’est le SENS du programme MOTIVATION++

A++

Stéphane SOLOMON

20 réflexions au sujet de « Le secret de Marie »

  1. Je me suis inscrite à Motivation ++, et je reçois quand même un mail pour me re-motiver à m’inscrire. Faut il que je m’inscrive deux fois pour vous prouver que je suis vraiment motivée ?
    La perplexité m’envahit…
    🙂

    • Bonsoir Véronique,

      Ne vous laissez pas envahir ;-), je vais tout vous expliquer. :

      – Mes prospects reçoivent les messages gratuits
      – Mes clients reçoivent les messages payants, et les messages gratuits : LES DEUX !

      On pourrait croire que c’est la seule différence, mais en réalité il y en a une autre :

      – La plupart de mes prospects prennent ce type d’article pour une pub, un teaser. Ils n’y voient que l’approche publicitaire et ne bénéficient pas de son utilité.
      – La plupart de mes clients reçoivent ce type d’article comme une introduction au programme qu’ils ont payé, et qu’ils vont suivre à partir de la semaine prochaine.

      Je me sentirais vraiment coupable de priver mes clients de ce genre d’articles. Vous voulez que je les pénalise d’avoir payé ???

      Je vous invite à relire ce message sous l’angle de l’article utile, en ignorant le bouton d’inscription qui ne vous concerne plus depuis samedi. Faites comme si c’était le Modules 01 de MOTIVATION++. Vous verrez, vous y trouverez des choses étonnantes et vous pourriez alors m’écrire :

      – Ce n’est pas très juste d’envoyer cet article gratuitement, alors que moi, je l’ai payé !

      Et je vous répondrai que c’est grâce à ces échantillons gratuits que vous vous êtes inscrite. C’est mon marketing qui est comme ça : je n’envoie pas des pubs, j’envoie des articles qui donnent envie d’en découvrir d’autres.

      Merci d’avoir suivi le mouvement.

      A++

      Stéphane SOLOMON

      • J’avais la même interrogation : « je suis inscrit, ai-je donc besoin d’un argumentaire sur Time-Coach? »… et oui, je me retrouve dans plusieurs des objections listées, et oui, malgré cela je me suis inscrit. ça me permet de réaliser que « ça » a su me motiver… Merci !

        • Et Voilà… J’aurais été vraiment maladroit de vous priver de ce message, alors que justement, vous venez de vous engager dans un programme qui explique les sources de motivation, et qui propose des techniques pour les révéler, les mettre en valeur, et en faire un FOCUS.

          A lundi, Rémi,

          Stéphane

  2. Bonjour Stéphane,

    je suis bouleversée par votre argumentaire
    dans votre précédent billet j’ai laissé ce commentaire :
    « Bonjour à toutes et à tous
    Pour ma part je pense que : »Mais je ne me suis pas arrêtée à ça » a une grande importance car Marie est allée au-delà de ce qui aurait pu l’empêcher de continuer à avancer, et c’est par ces mots qu’elle exprime sa confiance.
    Estelle »
    Je ne me suis pas encore inscrite non pas parce qu’un CA vous concernant m’arrête, mais parce qu’un grand nombre de CA me concernant m’arrête. Il est difficile d’avancer quand on est FIGÉE par nos peurs qui alimentent notre manque de confiance en soi, j’ai envie de croire que vous saurais m’aider, il faut juste que j’accepte de vous laisser faire. Merci pour votre persévérance… A bientôt.
    Estelle

    • Bonjour Estelle,

      Oui, vous avez bien trouvé la clé, et j’allais vous en féliciter sur la page concernée.

      Les différentes peurs qui nous figent seront explorées dans cet atelier. D’ailleurs le mot ATELIER est important, car je ne vais pas vous dire de quoi vous avez peur. C’est vous qui me donnerez des indices, et je vais vous parler de vous : j’ai la trame du programme, mais le contenu exact dépendra des participants.

      C’est d’ailleurs ce que je viens de faire avec Marie. Car «je ne me suis pas arrêtée à ça» peut paraître anodin comme phrase, comme tous les paradigmes.

      Et pourtant, vous n’avez pas idée des ravages que peut faire la simple expression «tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute», qui paraît anodin, mais qui est l’un des grands responsables des maux de notre société. C’est un paradigme puissant aussi, mais celui-ci est toxique.

      Je reprends une partie de ce que vous dites «nos peurs qui alimentent notre manque de confiance en soi». Et si je vous disais qu’il est possible de faire en sorte que vos peurs alimentent votre confiance en soi !

      C’est un bon truc pour les peureux ! Ca peut valoir le coup d’essayer…

      Si les peurs sont souvent reconnues pour leur côté paralysant, le dénigrement du ÇA, lui, n’est pas souvent exploré. Pour la motivation et la volonté, le dénigrement est pire qu’une peur, parce qu’il s’insinue tranquillement, et il rassure avec son petit côté logique, amical ou éthique :

      – Tu ne vas quand-même pas acheter 10 e-mails pour 29 € !

      Et ça, ça vous empêche d’avancer à deux niveaux (au moins) :

      1. Vous vous fermez à une proposition d’épanouissement personnel qui est peut-être faite pour vous (êtes-vous là par hasard) ?
      2. Vous ne pourrez pas vous inspirer de ma façon de faire, alors qu’il est possible que quelque chose dans cette façon de procéder, soit l’une de vos possibilités d’avancer.

      Comment mettre en place ce que vous dénigrez ? C’est impossible !

      Ouvrez le champ des possibles, et vous trouverez des solutions là où votre esprit n’a jamais mis les pieds…

      A++

      Stéphane

  3. avec trois oui a votre questionnaire cela m a donné envie de vous dire un cou cou et un bravo pour ce que vous faites et pour l amour que je sens ds ce que vous faites !!!!!!!! je fais partie du fan club

    • Coucou Patrick,

      Je vous sens motivé ! Qu’est-ce que je peux faire pour vous aider à enclencher l’action ?

      Si je peux faciliter les choses, dites-le moi.

      Merci pour cet élan,

      Stéphane

  4. bon bien
    le dernier courrier
    PWYW, çà c’est ce que je n’ai pas aimé, et n’aimerai jamais – et mm oublié le rébus

    pq? s’en faire de personnes qui ne veulent pas payer un service, ni qui ne comprennent pas que ce service leur est totalement bénéfique (et à moindre frais)
    il y en a d’autres, et très motivés par votre nouvelle MOTIVATION

    on adhère ou on passe : pfuittt, comme un toréador

    par contre, ce qui me convient, c’est TOUS les COACH différents qui m’ont apporté de l’ouverture d’esprit
    et du bien-être
    merci Stéphane

  5. Bonsoir Stéphane,

    Je me suis inscrite dès réception du premier mail parce que :
    – Toutes vos formations sont intéressantes
    – la motivation est un extraordinaire moteur pour contrer la procrastination et se dépasser
    – je suis TOUJOURS impatiente de découvrir vos phrases « dérangeantes » en ce sens qu’elles nous obligent souvent à affronter tout ce que nous essayons de nous cacher à nous-mêmes…..
    – et puis, depuis le premier TIME-COACH lancé par Anaëlle, j’ai suivi absolument tous vos programmes et je ne veux surtout pas en rater un ; vous êtes ma récréation et la petite parenthèse que je m’accorde entre deux dossiers ardus.

    Encore merci, vous avez toute ma confiance.

    Solange.

  6. Bonjour Stephane,

    mon CA aujourd’hui (certainement different de mon CA d’hier ou celui de demain, mais grace a vous j’en suis maintenant consciente…) est simplement ce sentiment genant que l’objectif initial de TIME-COACH (du moins tel que je le percevais – c-a-d « l’article utile ») se perd au fil du temps, et que ce programme devient de plus en plus un moyen de promouvoir les programmes payants, avec en plus un ton de justification…Je comprends parfaitement que du fait qu’il soit gratuit, TIME-COACH soit utilise -aussi- comme outil marketing de promotion (demontrant votre savoir-faire et de reels benefices pour les lecteurs/prospects), mais l’equilibre tend a se reduire…
    Bientot un TIME-COACH payant ?
    Merci pour toutes ces annees 🙂

    • Bonjour Has,

      Je viens d’écrire un article rien que pour vous (Suis-je toujours utile).

      Non… Je plaisante, vous êtes nombreux à vous interroger sur mon utilité depuis que j’en ai parlé, et encore plus depuis l’opération PWYW.

      Soupir…

      A++

      Stéphane

      PS : Oui, bientôt un TIME-COACH payant pour ceux qui apprécient tous les aspects de ce programme. Mais rassurez-vous, il y aura toujours une version gratuite pour ceux qui ne s’intéressent qu’au rapport qualité/prix… En attendant l’éveil…

      • en attendant l’éveil ???

        J’aime à croire que quelqu’un peut recevoir gratuitement Time-Coach pendant qques temps et y trouver source à s’éveiller, à trouver un déclencheur, et aller voir ailleurs ensuite, sans besoin du mail quotidien de Stéphane, et sans avoir à payer pour un programme… Ce sera un succès personnel de Stéphane, et un échec professionnel ?

  7. Bonjour Stéphane,
    Je suis loin de « m’arrêter à ça » !
    C’est avec gourmandise que je suis vos billets gratuits et je ne compte plus les fois où j’ai eu la tentation d’investir dans l’une de vos formations.
    Mais je me suis lancé dans une entreprise de MLM qui, tout à la fois, me passionne et me dévore. Pour cette activité je dois absolument me former si je veux être un leader digne d’intérêt et une personne que l’on a envie de suivre.
    Ces diverses formations et l’achat de leads en nombre pour trouver des partenaires mobilisent une grande partie de mes moyens financiers.
    Je sais que ces considérations ne vous intéresseront pas mais il était important, pour moi, de vous indiquer la raison pour laquelle je ne fais pas encore partie de vos « lecteurs actifs ».
    J’espère rejoindre cette catégorie, très rapidement et je vous remercie.
    Cordialement
    Georges

    • Bonjour Georges,

      Bien sûr que ça m’intéresse ! Je connais les entreprises de réseau, et je trouve leur démarche très intéressante. Or il me semblait que les formations prodiguées par ces entreprise étaient plutôt orientées Développement Personnel. Est-ce votre cas, ou se limite-t-on à vous former aux principes techniques de vente de l’entreprise ?

      Vous donnent-t-ils des cours ou des conseils de lecture pour mieux comprendre vos prospects et vos clients, leurs envies exprimés et leurs besoins inexprimés ?

      Un bon vendeur sait AIDER ses clients à acheter les bons produits avec les bonnes extensions, afin de provoquer la bonne fidélité et le bon bouche à oreille. Tout ceci nécessite des formations qui n’ont rien à voir avec la plateforme de distribution des produits, mais avec l’attitude Gagnant/Gagnant issue de processus qui accentuent :

      La Confiance en soi
      La pensée positive
      La motivation
      La gestion du temps
      Les objectifs
      Le rapport à l’argent
      La gestion du stress et des Energies

      Toute bonne entreprise MLM vous propose ce genre de formations, en théorie. Et bien souvent, ces formations se terminent par un encouragement à poursuivre avec des lectures ou tout autre processus qui mène vers davantage de performance.

      En bref, pas de MLM sans Développement Personnel des vendeurs. Je vous recommande le livre «L’entreprise du XXIème siècle» de Robert T. Kiosaki. Il vous expliquera à mieux que moi.

      Bonnes Energies pour vos projets,

      Stéphane

  8. Bonjour Stéphane,
    Cette formule « je ne m’arrête pas à ça » m’a décidé à m’exprimer après des mois de lecture distraite et incomplète de vos nombreux messages.
    Ce qui m’arrête ce n’est pas : le prix (bas), la technique marketing (plutôt douce), le vocabulaire (je ne suis pas trop parano), la personne (vous semblez plutôt sympathique)
    Ce qui m’arrête, c’est la longueur des messages !
    Vos textes enthousiastes manquent de concision, souvent je ne termine pas la lecture car l’essentiel me parait noyé dans une débauche de phrases incompatible avec le média choisi.
    Dommage

    • Bonjour Vincent,

      Merci pour ce feedback.

      Vous aurez davantage de concision dans un processus de formation aux techniques, sans l’aspect coaching. Le coaching c’est un entretien entre le coach et le coaché. C’est un dialogue, qui dans le cadre d’un auto-coaching peut être transformé en dialogue intérieur. c’est ce que je propose. Mais vous cherchez peut-être un autre produit sous forme de fiches techniques.

      Dans un dialogue, il y a un peu de bavardage. Ce bavardage est nécessaire (il n’est pas innocent), d’autant qu’après avoir enregistré quelque progrès, en relisant les mêmes articles quelques mois plus tard, vous n’avez pas l’impression de lire la même chose. D’une part parce qu’il y a toujours des choses imperceptible à la première lecture, d’autre part, parce que vous avez progressé, et certaines choses prennent plus de sens après un progrès.

      Mais vous devriez peut-être vous orienter vers une formation sur la gestion du temps. Contactez-moi, je sais aussi être concis lorsque c’est ce qu’on attend de moi. Mais je n’ai jamais présenté TIME-COACH comme une formation.

      Si vous avez bien conscience de ce qu’est un coaching, qu’est-ce qui vous gène dans cette «longueur» ? Le fait qu’il vous paraît possible de dire la même chose en moins de lignes, ou est-ce le temps nécessaire à la lecture, qui vous manque ?

      – Dans le premier cas, c’est vraiment une question d’intérêt, car en pratique, même si certains messages sont longs, c’est le rapport temps passé/apport qu’il convient d’observer.
      – Dans le deuxième cas, cela signifie que vous avez atteint un tel besoin d’immédiateté, que vous ne pouvez même pas passer 5 minutes sur un texte (c’est à peu près le temps qu’il faut).

      Lisez-vous la presse ? sportive, politiques, sociales, financière, culturelle, artistique, people… ?

      TIME-COACH est du même ordre : vous lisez un article en quelques minutes. Il vous apporte quelque chose ou pas. Si vous passez une demi-heure dessus, c’est trop ! C’est une chronique qui ne nécessite pas une analyse profonde pour être comprise.

      D’une manière générale, si ce que vous attendez d’une personne ne correspond pas à ce qu’elle souhaite vous apporter, vous obtenez soit une déception, soit une bonne surprise. Ca m’est déjà arrivé avec des femmes : j’en attendais beaucoup, alors qu’elles voulaient juste un peu de chaleur. J’ai été déçu, et elles aussi. Jusqu’au jour où j’ai rencontré une femme qui attendait également beaucoup… Et nous sommes ensemble depuis 21 ans.

      Voilou, je bavarde, je bavarde, mais je suis sûr qu’on peut dire tout ça de façon beaucoup plus concise.

      A++

      Stéphane

  9. Bonjour Stéphane,
    Je suis vraiment étonnée de toutes ces critiques et réticences de la part de gens qui reçoivent gratuitement et régulièrement une lettre avec un contenu intelligent qui donne largement matière à réfléchir et à échanger. Où ont-ils vu ailleurs sur le net quelque chose d’équivalent ? La majorité les lettres auxquelles j’ai pu m’abonner en viennent vite à proposer des produits payants sans même avoir montré quoi que ce soit de valable sur les capacités de l’auteur. Oui effectivement, il faut aller voir au-delà d’une expression, d’une lettre dont le sujet nous importe moins… Est-ce que nous souhaitons un interlocuteur qui au travers de lettres adressées gratuitement à de nombreuses personnes nous parle à nous, rien qu’à nous (problème de réalisme ou d’égocentrisme, non ?) ? Ou bien souhaitons-nous que cet interlocuteur s’attaquent à des sujets variés au travers desquels, si nous cherchons bien, nous trouverons toujours quelque chose qui nous concerne et d’autres qui nous ouvriront l’esprit sur d’autres choses ? Moi, je choisi clairement effectivement d’être fan (même si je n’aime pas exactement le terme) et de vous faire confiance. Je suis motivée par la découverte et l’apprentissage que vous nous offrez régulièrement, pour qu’il se canalise sur un sujet qui m’implique : ma motivation.

  10. Merci pour vos confidences personnelles concernant votre épisode au commissariat et pour l’explication du départ d’Anaëlle.
    Bon courage à votre équipe dans ce monde de brutes.
    Merci encore.

  11. Bonjour Stéphane,

    un bug informatique et une surcharge général d’activité me donnant une excellente excuse pour procrastiner, je ne me suis pas inscrite à Motivation ++, alors que ça m’intéresse, et que je ne me suis même pas poser la question de m’arrêter à « ça » (au fait c’était quoi ça?). Je fais partie des gens qui sont satisfaits de vos prestations, au fil des programmes j’ai pris confiance en vous, donc pas de problèmes pour moi. ET j’ai bien appris de vous: en ce moment je hiérarchise mes priorités, et dans la mesure où je constate que je n’ai même pas fini de « digérer » confiance coach (j’en suis à 3 messages lus!) du début d’année, et bien j’ai opté pour Motivation ++ plus tard…
    Je sais que je reste maître de mes choix, mais vos messages me font me sentir coupable, à tort, ça aussi je le sais, mais on ne se refait pas, et je n’ai ni l’envi ni le temps en ce moment (pas prioritaire) d’aller creuser la question sur le divan d’un psy.
    Je suis plutôt une brave fille, donc je suis sensible à vos messages, et profondément consciente qu’il est important de dire aux gens qu’ils font bien les choses et que je leur en suis reconnaissante, donc je vous le dis.
    Voilà, je pense que mon sentiment de (légère) culpabilité va pouvoir se calmer…

    Questions:
    -est ce que je peux adhérer à Motivation ++ à un autre moment?
    -je quitte mon emploi très prochainement, est-il possible de ne plus m’envoyer TIME COACH à l’adresse que vous avez actuellement, mais sur ma messagerie personnelle (rafaelelebourhis@hotmail.fr), car je veux rester inscrite à TIME COACH

    Je vous souhaite une belle journée,
    Rafaële

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *