Le temps ami

En octobre, j’ai changé d’agenda. Curieuse procrastination, car je pouvais le faire dès le mois de septembre, mais j’ai préféré prolonger le plaisir, jusqu’à la dernière page de l’agenda qui m’a accompagné en 2012, et qui comporte une extension jusqu’à fin septembre.

Certains lecteurs vont avoir du mal à me croire (me croyant numérique jusqu’au bout des ongles), mais mon agenda n’est pas électronique. C’est un agenda-papier classique. Je m’en sers pour noter mes rendez-vous, y compris ceux que je prends avec moi-même. Par exemple, si j’ai décidé de lire «les contemplations» pendant une heure, je prends ce rendez-vous dans mon agenda, et mon rendez-vous avec Victor HUGO devient aussi important qu’un rendez-vous chez le médecin ou avec un client.

En d’autres termes, je n’attends pas d’avoir le temps de lire ce que j’aime, je PRENDS ce temps !

Autre chose que je note régulièrement en marge, c’est un petit «soleil» qui me rappelle un événement personnel marquant : par exemple, le 8 août 2013, j’ai accompagné ma fille (8 ans) à un casting (elle est actrice, et elle double aussi des voix dans des dessins animés). Nous sommes passés devant un monument qui rendait hommage aux derniers poilus de France. Elle a lu l’inscription, et elle m’a dit :

– Ca a l’air important papa… Tu devrais leur dire que tu n’es pas mort !

J’ai immédiatement ouvert mon agenda, et j’ai écrit au jour et à l’heure de l’événement deux mots : «papa poilu !» J’ai également encerclé l’initiale de ma fille pour me souvenir de l’auteur de ce «soleil». Parce qu’on oublie vite ce genre de choses…

J’ai plein de petites inscriptions comme ça, toute l’année. Ce ne sont pas des rendez-vous pris d’avance, ce sont pépites de Bonheur dont je veux me souvenir. Ca me fait plein d’histoires à raconter et à me raconter : quand je feuillette mon agenda dans le but de trouver des pépites de Bonheurs, ça me fait le même effet que lorsque je feuillette un album photo.

Ca travaille également ma mémoire : «Papa poilu» décoré d’un «L» encerclé, est ce qu’on appelle un CROCHET. Le crochet est attaché au souvenir et permet de le ramener en surface. C’est comme le titre d’un livre ou d’un film. Il suffit de le prononcer, et l’histoire revient progressivement en mémoire.

Parfois, lorsque je dois utiliser mon agenda lors d’un entretien professionnel, je tombe sur une page où se trouve un «crochet». Alors j’en fais profiter mon interlocuteur, parce que je ne crois pas au hasard. Souvent, très souvent même, il me raconte une jolie histoire lui aussi. Ça nous permet de remplir l’atmosphère d’Energie… Et contrairement à ce que beaucoup de gens pourraient penser, c’est une Energie propice au travail.

C’est mieux qu’un bloc-notes (pour ce genre de choses), parce que grâce à la date, je peux faire des calculs. Par exemple, si je garde cet agenda, même dans 10 ans, je me souviendrai que ma fille avait presque 8 ans au moment où elle a cru que les papas poilus méritaient un monument. A l’inverse, en recherchant des «soleils», je peux aussi retrouver des événements marquants (la date du casting par exemple), et même me souvenir de quelques clients «oubliés» avec lesquelles j’ai partagé cette pépite. Ne serais-ce pas l’occasion de les recontacter ?

C’est une technique très peu coûteuse et ça me permet de créer du temps ami ! Parce que si dans mon agenda, je notais uniquement mes rendez-vous chez le dentiste, la banque, les clients et le kiné, sa place aujourd’hui serait dans une poubelle ! Pourquoi garder un truc pareil ?

J’aime l’idée que mon agenda plein et usé a plus de valeur que le nouvel agenda tout neuf, tout propre, que je viens d’acheter. Le premier est irremplaçable, alors que le deuxième peut être racheté dans n’importe quelle papeterie… J’aime aussi l’idée que mon nouvel agenda va se bonifier avec le temps… Et qu’il deviendra très vite un objet unique.

Le temps est mon ami ! J’aime lui offrir de beaux objets et partager mon Bonheur avec lui.

A++

Stéphane SOLOMON

19 réflexions au sujet de « Le temps ami »

  1. « Sympa » ce mail … Dans la « morosité » actuelle, il « tombe » à point !!!
    (Je n’aime pas trop ce terme « sympa » qui caractérise beaucoup de choses, employé par tous, mais ne défini pas grand chose de précis pour moi en fin de compte … Agréable, beau etc , ??? ce sujet est peut-être à « creuser » …)

    cordialement,
    Hervé

  2. Ah ben bravo ! je suis un conservateur dans l’âme, dans le sens où je n’aime pas jeter, pour différentes raisons dont il n’est pas raisonnable de commencer à parler ici. Mais une des très rares choses que je jetais sans trop de problème, c’était mon vieil agenda ! et voilà que vous me donner une excellente raison, des excellentes raisons, de ne pas le faire !!! ma femme ne vous dira pas merci Stéphane…

  3. Quelle belle pratique ! probablement un excellent moyen de figer un peu plus les souvenirs (c’est comme pour une bonne blague, ou même la première fois que votre bébé vous a souri : vous pensez que vous vous en rappellerez, mais tellement d’autres choses se passent…)
    Je connaissais le principe des ancres, mais je n’aurais jamais imaginé les mettre en place de cette façon créative !
    Pour ma part, je suis plutôt du genre à acheter mon nouvel agenda 2 mois en avance, mais tout ça ne semble pas incompatible. Merci beaucoup pour cette magnifique idée !

  4. Quelle belle histoire !
    Au moins je ne me sens pas seul à conserver mes agendas dont certains, et pas des moindres, ont 50 années d’existences en 2013 !
    Comme le temps passe ! Revenir en arrière est effectivement un rayon de soleil pour des souvenirs liés ou aux beautés de la nature ou aux doux vécus avec les enfants !
    Bien sincèrement !

  5. Bonsoir Stéphane et merci de rappeler cette faculté que nous avons à « prendre le temps ».
    Magie de la vie : apprivoiser le temps pour le considérer enfin comme notre ami !

  6. Merci de çe petit rayon de soleil en ce début de soirée sombre et froide dans un aéroport.
    J’aime beaucoup l’idée de prendre RV avec moi de temps en temps !

  7. bonsoir,
    Merci pour ce mail, j’adore ce partage de la vie
    Figer ses souvenirs, c’est les faire vivre au présent et au futur
    et un Agenda papier, c’est comme un livre personnel que l’on complète jour après jour.
    Bonne continuation

  8. Joli !
    Pour un peu, je mettrais moi aussi cette idée en pratique. Mais comme il n’y a ce jour que des commentaires positifs, ma contribution se doit d’être négative, pour faire l’équilibre : mon problème et celui de tant d’autres avec les agendas papier, c’est le format, bien sûr ! Assez grand pour y mettre pépites et rdv à foison ? Mais trop volumineux pour tenir dans la poche. Allons, Stéphane, que choisir ?

  9. Bravo et merci! Prendre rendez-vous avec soi-même en notant des plages dans son agenda est une manière très efficace de ne pas s’oublier, quoi de plus important que de passer du temps avec la personne avec qui l’on vit 24/24, 7/7,j soi-même?! De s’octroyer ce temps de faire ce que l’on aime, ce à quoi l’on aspire.
    J’ai beaucoup apprécié aussi l’idée du soleil marquant les pépites de bonheur, en reparcourant son agenda, cela permet aussi de constater que les petits moments de bonheurs peuvent être nombreux, de ne pas les oublier, de leur faire plus de place et ainsi d’avoir un regard positif et teinté d’optimisme sur sa vie! Pour les agendas électroniques, un emoticon peut faire l’affaire.
    J’ai déjà dessiné le soleil dans mon agenda papier pour me rappeler de ce message! J’ai noté: ‘plage’ (de temps) et ‘soleil’. Pourvu que je m’en souvienne longtemps et que je ne confonde pas avec des vacances balnéaires!
    Belle journée!

  10. Géniale l’idée de marquer sur l’agenda un temps de lecture. Comme beaucoup, j’ai fractionné ma journée en emploi du temps: tôt le matin lecture des actualités, puis traitement des dossiers urgents puis relance clients, puis plus rien au petit bonheur la chance. Sur cette plage inexploitée pourquoi pas un temps de lecture?

  11. Bonjour
    Ça fait bien longtemps que l’agenda papier n’est qu’un souvenir pour moi, et sans aucun regret. Ne serait-ce que pour partager des calendriers avec des collaborateurs, ajouter automatiquement les demandes de rendez vous qu’on reçoit par mail, retrouver facilement un rendez vous avec les outils de recherche informatique, synchroniser mon agenda avec mon smartphone, voir d’un coup d’œil le mois entier puis d’un clic basculer sur le détail de la journée… bref les applications sont multiples et je ne pourrais plus du tout me passer d’un agenda électronique.

    Mais pourquoi considérer qu’il n’y a que sur un agenda papier qu’on peut prendre rendez vous avec soi même ?
    On peut très facilement dans outlook par exemple ajouter une petite note le 12 mars à 7h avec une couleur « soleil » et écrire que la lumière est particulièrement belle ce matin et que c’est un bonheur du jour. Je peux même insérer la photo que j’ai prise pour m’en souvenir, ajouter un petit morceau de musique si cela me l’évoque. Je ne vois pour ma part non seulement aucune limitation au fait d’avoir basculé vers un agenda électronique mais au contraire une démultiplication des possibilités.
    Et tous mes agendas électroniques sont évidemment conservés depuis que j’en ai.

    C’est comme pour beaucoup de choses, ce qui compte ce n’est pas l’outil c’est ce qu’on fait de l’outil !

  12. Merci Stéphane,
    c’est beau, comme souvent, pas seulement pour l’histoire mais pour ce que ça dit de la vie. C’est bien ça l’intérêt de la vie non ?

  13. Bonjour Stéphane, et merci pour cette pépite !

    J’utilise moi-même un agenda papier depuis quelques années. Quand j’étais jeune, je me souviens avoir noté dedans toutes ces belles choses que vous décrivez. Aujourd’hui, mon agenda papier est devenu l’outil de travail par excellence, le roi de mon organisation générale… mais si froid, si triste !
    Alors, oui, merci pour cette belle idée : j’ai intégré ma première pépite ou premier crochet dans mon agenda 2014 (qui commence le 18 novembre 2013… au 18 novembre donc 😉 je note : découverte, le 13 novembre 2013, de la pépite de l’agenda. Merci Stéphane Solomon pour ce bon moment (avec un petit soleil qui illumine ma page)…
    Et à bientôt pour de nouvelles belles idées comme celle-ci !

    Sabine

  14. Hello Stéphane,

    Un grand merci de me rappeler les RDV avec soi. C’est quelque chose que j’avais piqué avec un réel plaisir à une coach et que j’oublie parfois.
    Une piqure de rappel en couleur de synchronicité car j’ai près de moi mon cahier de rendez-vous avec moi même.
    C’est un moment de réflexion et d’écriture accompagné de mon fidèle agenda. J’ai également gardé un agenda papier et pour ma part il est rempli de petite phrases lu ou entendu, de références diverses et variées : le titre d’un bouquin, le nom d’un parfum et des n° de téléphone éparpillé. Mais surtout mes soleil à moi prennent souvent la forme de post-it colorés et d’articles, photos et coupure de presse. Ainsi au fur et à mesure de l’année, cet agenda enfle, gonfle et grandit comme moi. C’est parfois lourd mais j’adore !! et je n’ai jamais rien perdu !!!!
    Bonne soirée

  15. Pardon, mon RV avec moi-même est tard …mais je prends plaisir à « rester » avec un interlocuteur intéressant plus longuement et parfois j attends d avoir plusieurs courriels…ou alors j ai procrastiné!!!
    Moi aussi, depuis des années je fais ça ds mon agenda papier….et je surligneur avec différents stabylos ce qui égaie et permet de retrouver plus vite certaines choses!
    Plaisirs partagés!
    Très cordialement
    Bea

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *