Nous voici entre nous !

Sur plus de 3.000 personnes qui ont adhéré à cette newsletter ces 10 dernières années, il n’en reste plus que 358 dont vous faites partie… Le RGPD est passé par-là, me privant de près de 90% de ma clientèle. Bouuuuh !

Je vais vous faire une confidence : en réalité, ce n’est pas cette nouvelle loi qui est responsable de cette «catastrophe commerciale», c’est moi ! Pourquoi ? Parce que lorsqu’une nouvelle loi est votée, elle ne s’applique pas à tout ce qui précède sa date de mise en application. Par exemple, le 1er juillet prochain, la limitation de vitesse sur les routes secondaire va passer de 90km/h à 80km/h. Les personnes qui se feront flasher au-dessus de 100kh/h seront donc verbalisées et majorées puisqu’elles seront en excès de plus de 20km/h. Mais on ne va pas rappeler tous les chauffards de ces 10 dernières années pour majorer leurs amendes. C’est à partir du 1er juillet que la loi s’applique.

C’est exactement la même chose avec le RGPD : avant le 25 mai, j’étais en conformité avec la loi précédente. Je suis donc toujours légitime pour écrire à mes 3.000 abonnés.

Est-ce que je le savais ? Oui et Non ! Disons que je connaissais le principe d’application des lois (c’est du bon sens), mais il y a eu un tel ramdam autour du RGPD que je n’y ai pas pensé tout de suite. Ce n’est qu’en observant le résultat (90% de prospects en moins) que je me suis dit que c’était impossible comme loi, à moins de vouloir tuer le Commerce. Puis en me renseignant auprès de bonnes sources, la chose a été confirmée. Ce courrier n’avait pas lieu d’être…

Donc, soit je suis un abruti fini, soit j’avais vraiment envie de faire table rase afin de me retrouver «en famille». Il est très probable que j’aie profité de cette loi, inconsciemment ! Si vous trouvez que c’est tordu, je vous propose de relire le programme «Attitude++» (anciennement «Attitude-Coach»). Vous y lirez comment l’être humain s’exclue de lui-même de certains systèmes, tout en se faisant croire que c’est à cause «des autres»…

Je ne vais donc pas me plaindre d’une opportunité que j’ai saisie pour assainir mon fichier. A la limite, je peux juste m’interroger sur la raison pour laquelle je ne l’ai pas fait plus tôt en utilisant une raison (ou une règle) bien à moi. Je voyais bien que beaucoup de gens ne s’intéressaient à mon travail que lorsqu’il était gratuit. Ce qui était extrêmement pénalisant et coûteux à tout point de vue, y compris pour mon moral.

Recommencer «à zéro» est donc la meilleure chose qui puisse m’arriver. Sachant qu’à 50 ans, on ne démarre jamais à zéro.

Vais-je recontacter quelques lecteurs de mon ancien fichier ? Ils étaient peut-être très occupés lorsque j’ai envoyé mon mail. Oui, je vais le faire… Mais je ne ferai que 2 relances. La première pour leur dire que je relance «La Peau de banane» gratuitement à partir de dimanche, et la deuxième pour leur dire adieu, tout en rappelant que ma porte est toujours ouverte, mais que c’est ma dernière communication. Je ne vais pas leur courir après. Les lecteurs invisibles, intangibles, injoignables, intouchables, je n’en veux plus.

Si vous avez le sentiment que je n’ai parlé que de mon travail jusqu’à présent, rappelez-vous que tout est métaphore… Vous pouvez adapter une partie ou la totalité de ce que j’ai écrit, à votre situation. Vous avez probablement un axe personnel ou professionnel ou la table rase et de nouvelles règles seront les bienvenues. Inutile d’attendre un quelconque RGPD pour ça… Pour ma part, je vais appliquer cette même technique sur Facebook. J’y ai trop «d’amis» indolents…

A part ça quoi de neuf ?

Comme je vous l’ai déjà écrit, j’arrête les «Aller Vers». Il va donc falloir remplacer par d’autres choses. J’ai déjà quelques idées, mais avant cela, on va commencer par l’existant (et en plus c’est gratuit) :

Il y a quelques semaines j’ai créé une chaine Youtube intitulée «Des livres et vous». Il s’agit d’une chaine dans laquelle je diffuse des vidéos courtes (de 3 à 7 minutes). Quel sera le contenu de ces vidéos ? C’est là que ça devient intéressant : c’est vous qui choisissez ! Ou plutôt, c’est votre main heureuse qui va choisir pour vous ! Je m’assurerai pour que votre main soit toujours heureuse…

Voici le lien vers cette chaîne :

Des livres et vous…

Je vous en reparlerai de temps en temps, mais si le principe vous plaît, vous pouvez déjà consulter les 4 vidéos mises en ligne et vous abonner à la chaine (cliquez également sur la cloche afin de recevoir des notifications lorsque vous irez sur Youtube ou Google).

Merci encore, et surtout BRAVO d’avoir rempilé sans relances excessives.

A++

Stéphane SOLOMON

12 réflexions au sujet de « Nous voici entre nous ! »

  1. Faire de la place pour du meilleur. Ça c’est un concept qui m’attire et me fait peur en même temps !
    Je suis contente de te suivre

  2. Ravie que vous restiez mon Gimini Crickett, le poil à gratter de ma vie professionnelle trop intense et chronophage et a contrario de ma vie personnelle oubliée souvent. A bientôt Stéphane !

  3. Bonjour Stéphane,

    en 2015, j’ai lu un histoire relatée par vous et dans l’instant j’ai souhaité vous répondre …

    Puis le parenthèse s’est refermée, et je ne vous l’ai pas adressée. Je me permet ce jour de vous l’adresser et vous encourage sur votre chemin de vie.

    Je vous livre également un lien, qui m’a été transmis ce jour et que je trouve assez édifiant sur la « réalité » de ce monde. Vous avez compris que vous pouviez incarner le monde que vous souhaitiez voir s’instaurer pour vous-même, vos proches immédiats et vos contemporains.

    « J’ai lu attentivement votre histoire et celle-ci m’a beaucoup plu. J’aimerais apporter ma contribution. Il est vrai qu’il s’agit d’un exercice nouveau pour moi, mais je sens bien qu’il faut parfois exprimer par écrit ou oral, ses émotions ou pensées pour mieux les partager et sans doute aussi pour les confronter aux autres.

    J’ai ressenti à travers votre événement plusieurs choses. Tout d’abord cet exemple renvoi inévitablement en chacun d’entre nous à un même événement qui parfois peut avoir créé une grande frustration, un sentiment de culpabilité, un blocage ou un encrage psychologique limitatif pour son bien-être (Être).

    Ces multiples conditionnements participent à la création de sa réalité ou de se que l’on croit être sa propre réalité. Tant que cela participe à l’évolution de l’Être en question tout ce passe bien, quand cela enchaîne inconsciemment l’Être, le paraître entre en jeu et la source des névroses petites et grandes s’activent. L’Ego se construit et se protège, les stimuli environnementaux et sociétaux l’amplifiant.

    Je n’oubli pas également que votre intervention s’inscrit dans une entreprise visant à éveiller, créer des « satori » en chacun de nous, dirait un maître d’armes japonais. Accessoirement, il convient aussi de rappeler que cela participe de votre activité aussi louable fût-elle.

    Je vous remercie donc de participer à l’éveil des consciences vers une société plus « confraternelle », voire fraternelle (après tout c’est inscrit dans la vision des pères de notre république). Cette conscience d’Être frère et sœur, activera à n’en pas douter de nouveaux comportements, de nouvelles façons de communiquer, de nouvelle façon d’envisager sa Transmission, plus largement un nouveau paradigme…

    Je ne fais pas dans l’angélisme, je constate simplement les grands cycles qui amènent à plus de liberté de ceux qui rendent plus esclaves. Et parfois, il est des libertés qui aliènent par manque de connaissance.

    Ces phénomènes s’observent à l’échelle de l’individu, du groupe d’individu, de la Nation, du modèle de développement privilégie, du niveau de conscience …

    Chaque jour, des millions de personnes œuvrent par leurs comportements, leurs actions, leurs valeurs, leurs paroles à orienter la direction que l’humanité « aveugle » semble prendre.

    Je sais que l’entreprise est longue et nécessite des précurseurs ou des éveilleurs de conscience. Chaque fois que vous participez à cela, vous augmentez la charge du plateau du bon côté de la balance. Vous parlez souvent de loi de l’attraction, c’est je pense un peu la même chose. Nous sommes dans un monde harmonieux et chaque chose, événement; stimulation, rencontre auxquels nous sommes confrontés est le résultat de nos choix ou non choix, de nos attachements ou non, de nos connaissances ou non, de notre éveil ou non, de notre égo ou non Alors encore merci Stéphane »

    http://www.stevecutts.com/animation.html

  4. Merci Stéphane !

    Je continue de lire vos articles même si je ne m’inscris pas systématiquement à tous vos programmes pour diverses raisons.
    Je suis déçu que « Aller vers » intéresse si peu de monde ! Le programme est pourtant génial !

    A bientôt !

  5. Pour une fois qu’une loi de cette maudite république a du bon… (D’ailleurs ce n’est pas elle, c’est le monstre européen qui l’a voulu).
    En tous cas Stéphane, tant mieux si cela te permet d’assainir ta base de contacts, j’ai toujours voulu le faire sans vraiment oser, c’est peut-être l’occasion.
    Ravi d’être parmi les survivants qui vont te suivre et adhérer à tes programmes, je me considère comme un privilégié.
    A très bientôt

  6. Bonjour Stéphane,
    merci pour cet article qui m’a ramené en projection vers notre mathématicien : Vilfredo Pareto.
    Le principe des 20/80 (ici 10/90) est intéressant pour focaliser ses actions vers celles qui ont le plus d’impact.
    Au niveau du développement personnel, tu es un partenaire que j’adore car tes programmes sont réellement originaux et nous font profiter de tes découvertes. Tu sais également synthétiser avec des mots simples des concepts ardus. Cette simplicité alliée à ton intelligence des mots est une véritable clé pour ouvrir des portes ou pousser certaines que j’avais entrouvertes.
    Au niveau synchronicité, hier, ma fille a découvert l’expression « terre à terre » et dans la même journée, je formais de futurs responsables à l’élaboration de tableaux de bord. Cela me fait rebondir sur ton article.
    Dans l’un de mes exemples de tableau de bord, je réalise l’analyse du tableau de bord d’un « centre de profits » .
    Dans mon exemple, les missions centrales sur lesquelles le responsable doit être informé sont au nombre de 4 :
    – prospecter
    – vendre et générer de la marge
    – accroitre la qualité des ventes
    – respecter des contraintes budgétaires de coûts
    Pour avoir recruté et travaillé avec de nombreux commerciaux, je sais que la phase d’acquisition de nouveaux clients est une phase qui demande beaucoup d’efforts, une phase difficile au niveau psychologique mais une phase nécessaire au développement du projet d’entreprise.

    En réécoutant une formation web-marketing, j’ai redécouvert des process de fonctionnement performants au niveau des « listes ». Je ne reprendrais pas ici tout le contenu de cette formation mais uniquement quelques idées qui me paraissent cohérentes :
    – on va « vendre » à un prix très bas(de 2 à 10 €) une partie adaptée d’un produit déjà existant et qui fonctionne bien (donc riche) : objectif création de liste de « buyers »
    – la vente se fait au travers d’un lancement orchestré (terminologie employée par Sebastien le marketeur ) comme celui de « Spark » en ayant intégré en amont un maximum d’affiliés pour étendre le réseau de communication
    Je n’irais pas plus loin ! Une liste d' »acheteurs » permet de ne pas confondre une liste avec une autre : les taux de transformation sont totalement différents. Les listes de « gratuits » donnent l’impression d’avoir un potentiel important mais en réalité, c’est un miroir aux alouettes : nous nous dupons avec un liste de prospect dont beaucoup ne passeront JAMAIS à l’action d’achat. On ne négligera pas bien sûr cette liste dans une stratégie globale mais elle ne sera jamais notre unique outil stratégique.
    L’objectif central est bien sûr d’augmenter notre liste d’acheteurs…on communique beaucoup mieux « en famille ».
    En attendant tes prochaines productions, je te souhaite le meilleur du monde
    Frédéric

  7. bonjour
    Merci de me considérer « de la famille », je suis honoré. Je ne suis pas très actif en commentaires, tu l’auras remarqué…(on se tutoie depuis peu)
    En ce qui me concerne, je suis fan de tes programmes depuis longtemps. Le fait de payer les programmes, en réalité des sommes plus que raisonnables, ne me gêne pas du tout.Le plaisir que j’éprouve à lire des « histoires » remplies de bon sens et d’une philosophie bienveillante me font du bien; cela n’a pas « de prix », vu l’argent que l’on dépense pour de vraies futilités! En fait , tu vis un changement profond, puisque tout s’est organisé autour du « tout gratuit »; c’est ça le vrai problème.. Et ce n’est ni la qualité de ton programme, ni ta motivation à fédérer qui doivent être remises en cause. Il y a un changement de paradigme à opérer; la question étant de trouver comment te rémunérer avec ce modèle.
    A moins que le cercle des fidèles dont je fais partie puisse t’être suffisant… Ce que je souhaite, en pensant cependant qu’il faut travailler à élargir ce cercle..
    Bien entendu, je sais que tu connais déjà ce qui vient d’être exposé, mais je me devais de te témoigner ma sympathie et ma solidarité. Bravo pour la chaîne youtube, qui laisse entrevoir une solution plus orientée 2.0!!!
    Bon parcours et trouve tes clefs! C’est pour éviter le syndrome du réverbère (Jean Staune), qui veut que l’on cherche ses clefs perdues le soir d’abord sous la lumière.. alors qu’elles sont souvent dans l’obscurité.
    Tu vois qu’ils me servent tes programmes!!
    Eddie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *