Ouf ! Bientôt la retraite !

A chaque fois que je lance un programme, j’ai des remarques de ce type :

  • Je prends ma retraite l’année prochaine, tout ça c’est derrière moi maintenant !
  • Vous savez, à l’âge de 60 ans, la motivation n’est plus la même…
  • J’aspire désormais à une retraite tranquille, tous ces discours sur la performance me fatiguent !

D’accord ! Je n’ai rien contre les personnes qui pensent ainsi. J’en fréquente beaucoup, j’en apprécie un bon nombre, et j’en aime certaines. J’aborde avec les retraités beaucoup de sujets, et je leur sers du Développement Personnel à très petite dose… Normal ! ces personnes ne se sont pas inscrites à ma Newsletter.

Mais vous, que faites-vous là ? Je n’ai obligé personne à s’inscrire à un programme sur la performance : vous avez fait ça de votre propre chef suite à une simple proposition. Une proposition que des millions de personnes ont refusée. Quant à l’argument de la retraite, permettez-moi d’affirmer que ça n’a rien à voir, c’est une question de tempérament !

Lundi,  Lalou a laissé ce commentaire sous mon article :

Je n’avais que 2 oui, et 1 peut-être – car, petite vieille petite pensionnée

Lalou a 20 ans de plus qu’une jeune retraitée, et elle s’est inscrite ! Si vous pensez qu’elle n’a pas toute sa tête et que je profite de la crédulité des personnes âgées, vous n’avez qu’à lire la qualité de ses interventions, et surtout à vous inscrire pour vous inspirer de ses futures participations à ATTRACTION++, car elle partage son expérience avec générosité.

J’ai également enregistré l’inscription d’une jeune-femme de 75 ans, avec laquelle je communique régulièrement. Cette enseignante, après avoir pris sa retraite officielle il y a une quinzaine d’années, a décidé de partager son expérience et son savoir dans plusieurs associations, que ce soit pour aider les élèves en difficulté ou les instituteurs déroutés. Si je ne cite pas son nom, c’est parce qu’elle n’a pas encore communiqué publiquement à propos de son âge. Mais elle est là ! Elle me lit, et elle participe à mes programmes avec enthousiasme.

Rien que la présence de ces deux personnes dans les commentaires de mes articles, mérite votre inscription. Lorsque j’ai vu leurs noms passer, j’ai eu envie de m’inscrire à mon propre programme !

Allez, une petite vidéo pour la forme…

 

Paddy a eu une vie «normale» pour une femme de 80 ans : un peu de danse classique dans sa jeunesse, une guerre mondiale, 4 enfants, un travail qui la contraint à abandonner ses activités-passion, le décès de son homme, et comme tout le monde, le choix de choisir son destin…

Ce qui m’émeut le plus dans cette vidéo (puisqu’il faut faire un choix), c’est le fait qu’elle soit tellement forte pendant la performance, et si fragile au moment de livrer son parcours. J’ai cru qu’elle allait tomber d’émotion ! A moins que ce soit moi…

Nico, son partenaire qui lui a appris à danser latino, a dit quelque chose d’intéressant après les bravos :

– Si elle peut le faire, chacun de vous peut le faire !

Croyez-vous qu’il réduit la valeur de la prestation de Paddy ? Ou qu’il profite de ce passage télé pour faire la promo de son école de danse ??? Ah si seulement les citations orientées Développement Personnel étaient comprises à leur juste valeur… Nico nous dit tout simplement, que Paddy est allée vers ce qui la fait vibrer, pour vivre pleinement quelque chose de «différent»… Chacun peut faire ce choix !

La Loi de l’Attraction vous permet de faire ce choix quel que soit votre âge, et d’appliquer des techniques et des outils qui vous permettront de Devenir.

Je ne suis pas de ces motivateurs qui vous promettent de devenir le prochain Albert EINSTEIN, le Victor HUGO du XXIème siècle, la Mary HIGGINS CLARK française, le nouveau Bill GATES ou l’incarnation de Sœur EMMANUELLE… Je vous propose de découvrir un processus, une attitude. Une façon de penser, de vous émouvoir et d’agir, qui vous donneront envie de fixer des objectifs dignes de vous, et de ne jamais vous retirer de la vie… De votre vie.

Alors S’il vous plaît, ne me parlez pas de votre retraite qui approche, de votre banquier pas commode en ce moment, du chocolat prioritaire en cette période, des huitres hors de prix, de la crise qui n’en finit plus, ou de la fin du monde qui a 2 ans de retard… C’est hors-sujet ! Il n’y a qu’une seule vraie question :

Ce programme vous intéresse-t-il ou pas ?

Si NON, ne vous posez plus aucune question et n’argumentez pas autour du Temps, de l’Argent ou de la Confiance, c’est de la procrastination !

Si OUI, passez à l’action : communiquez autour du T.A.C. ! C’est de la curiosité, de l’envie, de l’espoir, de l’esprit, de la congruence, du commerce agréable… Parlons-en ! J’aime aider, encourager et motiver les gens qui ont envie de comprendre, qui hésitent à faire un choix, qui s’interrogent sur l’opportunité à saisir, qui ont besoin d’être rassurés… Il y a toujours moyen de s’arranger avec les personnes de bonne volonté.

Ou posez-moi  des questions qui vous permettront d’aller vers  votre inscription.

A++

Stéphane SOLOMON

14 réflexions au sujet de « Ouf ! Bientôt la retraite ! »

  1. Je suis un peu juste financièrement en ce moment. Et comme j’ai TRÈS envie de participer à ce programme, j’ai vendu un objet dont je n’avais plus vraiment besoin sur internet pour financer mon inscription. Et voilà !

  2. merci Stéphane de me citer, car je ne me sens pas extraordinaire.
    Simplement heureuse de vivre le moment présent, entourée de ceux que j’aime : enfants, petit-enfants, et deux arrière-petits-enfants, ainsi que tous mes amis et amies (et là je te compte aussi).
    J’ai la chance d’encore pouvoir participer à maintes activités qui m’intéressent et/ou m’interpellent.
    merci de tout ce que tu nous laisses entrevoir, alors que nous n’en avions pas encore la lumière.

    ps. je ne danse pas !!

    • Bonjour Lalou,

      Face à certains messages que je reçois, je me dois d’utiliser des modèles d’excellence. Autant utiliser ceux du cercle qui nous concerne. Pourquoi chercher ailleurs ?

      Merci d’exister,

      Stéphane

  3. Bonjour Stéphane,

    J’aime beaucoup cet article et la vidéo qui l’illustre. Ma fille me l’avait déjà montrée cet été. Ca me fait réfléchir, car je crois que ma fille essayait de me dire ce que vous me dites aujourd’hui, mais je ne l’ai pas du tout saisi. Je viens seulement de faire le rapprochement avec la discussion que nous avons engagée sur ma retraite, juste après la vidéo. Ce que je ressens aura besoin de plusieurs jours avant de se dissiper. De ce fait, je me dis que j’aurai du mal à supporter un message par jour pendant 2 mois. C’est beaucoup trop dense pour moi. Je suppose que je vais faire sourire beaucoup de vos lecteurs, mais j’ai l’impression d’avoir pris une claque en juillet et de ressentir la douleur seulement maintenant.
    J’ai essayé de réfléchir à ce que vous dites sur le temps l’argent et la confiance et je ne vois rien qui soit contraire à une décision positive. J’ai pas mal de temps libre, je ne vais pas me ruiner en payant 72 euros, et j’ai confiance en vous. Pourtant, je n’arrive pas à me décider. Ca ne doit pas être aussi simple que ça.
    Bien à vous,

    Pierre

    • Bonjour Pierre,

      J’aime bien l’idée de la claque reçue en juillet et perçue en octobre ;-). Ça signifie que vous procrastinez la douleur… Rassurez-vous nous avons tous tendance à faire ça. Je ne dis pas que c’est bien ou mal. C’est tout simplement humain.

      Si vous avez fixé comme objectif de vivre une retraite-passion, cet article a pour vocation de vous inspirer. La douleur que vous ressentez vient du fait que votre fille a tenté de vous inspirer avant moi, et que vous n’y avez vu que de la danse… Honnêtement, je pense que si j’avais été le premier à vous montrer cette vidéo, vous n’y auriez vu que de la danse aussi. Vous n’avez pas idée du nombre de personnes qui lisent «mes histoires» en pensant que j’ai juste envie de raconter ma vie, de faire ma thérapie, de me mettre en valeur ou de passer le temps. C’et pour cette raison que je rappelle régulièrement cadre dans lequel nous évoluons.

      C’est donc ENSEMBLE, avec votre fille, que nous avons touché le point sensible. Votre fille a initié l’idée, je l’ai confirmée. Il est toujours temps de lui dire que vous avez compris, et surtout, de lui montrer que ça a fait impact.

      —–

      Je vois que vous vous êtes inscrit à 3 programmes précédemment. Programme dans lesquels j’abordais un thème par jours pendant 2 semaines. Ce qui pourrait vous laisser croire que j’en ferai autant pendant 2 mois. Je vous livre un scoop : dans ce nouveau programme, je n’aborderai qu’un thème par semaine tout en étant présent quotidiennement. J’expliquerai la nouvelle technique la semaine prochaine, car pour le moment je veux des inscriptions spontanées, basées sur la relation établie (je ne suis pas un inconnu), et sur le bénéfice déjà obtenu. Certains appellent ça de la «gouroutisation» ou de la «fanatisation»… Il s’agit tout simplement de leadership.

      La question est simple : Suis-je «à suivre» au delà des automatismes que vous avez ancrés depuis 3 ans ?

      Bien sûr, ça suppose d’abord que le Loi de l’attraction vous intéresse.

      La Communication orientée Leadership fera place à une communication beaucoup plus technique et commerciale la semaine prochaine. Elle sera destinée à celles et ceux qui ont besoin d’un plan complet, de fiches techniques, de garanties, de références, etc. pour rendre une décision. Je pense que vous faites partie des personnes qui n’ont pas besoin de ça, ce que vous venez d’écrire en est la preuve : ce que j’écris vous touche.

      C’est là que votre interrogation finale devient intéressante, et que je ne suis pas d’accord avec votre interprétation de la CONFIANCE. Vous dites que vous avez confiance en moi, mais est-ce vraiment la clé de la méthode TAC ? Peut-être est-il temps d’évaluer les choses intérieurement, et non extérieurement :

      – Le temps que vous avez, ne devrait pas être un temps pour ME lire, mais un temps pour VOUS instruire, VOUS motiver, VOUS éveiller, etc.
      – L’argent que vous avez, ne devrait pas être pour ME payer, mais pour investir en VOTRE Développement Personnel
      – La confiance que vous avez, ne devrait pas me concerner, mais VOUS concerner. Avez-vous confiance en VOUS ?

      Je sais que vous avez confiance en moi, sinon vous ne me liriez plus depuis longtemps. Le troisième critère du TAC concerne donc VOTRE Confiance intérieure. Vous dites que vous aurez du mal à supporter un message par jour pendant 2 mois. ET vous ajoutez que ce sera trop dense POUR VOUS. Rares sont les gens qui s’expriment avec autant de proactivité. La plupart des gens préfèrent toujours la formule «C’est trop cher !» à la formule «C’est trop cher pour ce que JE POURRAI EN FAIRE» or c’est très différent, et vous marquez cette différence au niveau de la Confiance :

      – Ce que j’écris est douloureux POUR VOUS et vous n’êtes pas sûr de pouvoir supporter cette douleur tous les jours. Mais vous avez conscience que ce mon but n’est pas de faire mal. C’est VOUS qui ressentez les choses de cette façon. D’autres se sentent stimulés, réconfortés, encouragés, valorisés… en lisant exactement les mêmes mots.

      La technique du du TAC au TAC ne concerne donc pas le Temps que vous aurez à m’accorder, l’Argent que vous êtes prêt à me céder ou la Confiance que vous avez en moi. Dans un programme sur le Développement Personnel, la personne qui compte vraiment, c’est VOUS !

      VOUS D’ABORD !

      Réévaluez régulièrement ces trois critères décisionnel en fonction des articles que je vous envoie ou des réponses que je vous donne, en vous rappelant que ma correspondance a pour objectif de vous apporter :

      – Une meilleure utilisation de VOTRE temps
      – Des opportunité commerciales ou financières à VOTRE portée
      – Une meilleure Confiance en VOUS

      Avec ça, vous devriez profiter davantage de ce que je partage avec vous, et au moment de faire un choix, de prendre une décision RAPIDE, EFFICACE, et avant tout, PERSONNELLE.

      Votre dévoué,

      Stéphane SOLOMON

  4. Stephane, votre programme ressemble a un bon plat, mais je voudrais savoir ce que je vais manger. Je rejoins ce que dit Pierre, a l exception de la confiance. Ne le prenez pas mal, ce n est pas par rapport a vous specialement. Si vous venez a la maison et je vous proposais un plat bizarre, est ce que vous accepterez de le manger sans savoir ce qu il y a dedans ?

    Mis a part ca, je voulais vous feliciter pour votre style, que je trouvais penible au debut, mais on finit par s y habituer et ca devient plaisant et instructif.

    Je ne sais pas si vous voudrez repondre a ma question. J ai l impression que vous voulez eviter le sujet expres. Dans tous les cas je vous souhaite bonne continuation.

    Hervé

    • Bonjour Hervé,

      Merci pour vos bons souhaits.

      Je vais d’abord répondre à votre question :
      Si vous venez à la maison et je vous proposais un plat bizarre, est-ce que vous accepterez de le manger sans savoir ce qu il y a dedans ?

      Comme je suis végétarien, cette question est vraiment pertinente. Vous avez choisi le bon exemple.

      Au moment où vous me lancerez votre invitation à venir manger à la maison, je vous expliquerai que je mange TOUS les fruits et TOUS les légumes, mais que je ne mange pas de la chair animale. J’attendrai de votre part que vous me confirmiez que vous avez bien compris, éventuellement en me posant quelques questions du genre :

      – Et le poisson ? Vous mangez du poisson ?
      – Non !
      – Même pas le poisson séché, le saumon, le thon… ?
      – Même pas !
      – OK ! On trouvera bien des choses à faire avec des fruits et des légumes. Ca me fait un sacré challenge, mais j’y arriverai !

      A partir de ce moment-là, je pourrai venir manger chez vous, et vous pourrez me faire toutes les surprises culinaires que vous voudrez (y compris des choses aux couleurs bizarres). Je ne vous demanderai pas ce qu’il y a dedans, tout simplement parce que je saurai que vous avec compris ce à quoi je m’attends, et qu’un dialogue s’est ouvert entre nous pour confirmer / négocier / tempérer. Je pourrais toutefois vous poser cette question après avoir mangé, pour une seule raison : connaître la recette pour refaire le même plat chez moi, et pour régaler mes convives.

      Je crois (j’espère) que nous sommes dans ce cadre : le programme gratuit que vous suivez devrait vous permettre de savoir si ma cuisine est à votre goût. Si vous ne vous inscrivez pas à cause du questionnement «qu’est-ce qu’il y a dedans ?», c’est :

      • Soit parce que je vous ai déjà servi des plats non conformes à vos attentes
      • Soit parce que vous croyez, malgré l’expériences, que je risque de le faire à un moment ou à un autre

      Il y a quelques semaines, la maîtresse de maison chez laquelle j’étais invité m’a fait une pizza aux lardons. Je n’y ai pas touché et elle était surprise :

      – Mais j’ai mis juste quelques lardons pour parfumer et donner du goût
      – Oui, mais justement c’est le parfum et le goût qui ne me convient pas
      – Mais vous pouvez les enlever !
      – Ca ne va pas vraiment enlever le parfum ni le goût…
      – Mais alors ? Vous ne mangez rien !
      – Vous savez, il y a des centaines de fruits et des légumes que je mange !
      – Mais comment peut-on manger que ça ? C’est impossible !

      Cette expérience pourrait m’amener à adopter un principe de précaution lorsque je suis invité chez des personnes qui «ne croient pas que ce soit possible». Je pourrai alors poser la question avant de croquer un «met bizarre» :

      – Vous vous souvenez que je suis végétarien ?
      – Oui ! Vous pouvez y aller ! il n’y a que des légumes.
      – Même pas un petit lardon ou une sardine pour parfumer ?
      – Pourquoi vous mangez des lardons et des sardines ?
      – Non, mais parfois on me fait la surprise…
      – Quelle idée de donner des lardons à un végétarien 😉

      Entre la personne qui affirme «Vous ne mangez rien !», et celle qui s’interroge «Quelle idée de donner des lardons à un végétarien…», je sais où placer ma Confiance. Parce que ces personnes expriment des croyances à travers leurs jugements, et ces petites phrases sont de véritables perles : des «signes» sur lesquels je peux m’appuyer.

      Vous ai-je donné des raisons, par le passé, de vous méfier de ce que je vous sers ? Si oui, vous devriez faire attention et me poser des questions qui vont vous rassurer, ou confirmer vos craintes. Vous pourrez ainsi prendre une décision basée sur votre niveau de Confiance.

      Pour finir en reprenant vos arguments, je vous promets que «quoi que je mette dedans», je serai aussi plaisant et instructif que d’habitude : Je serai MOI.

      A++, et un grand merci pour votre question.

      Stéphane

  5. Je ne pensais pas que j’écrirais quelque chose un jour, mais je rejoint hervé. Vous ne pouvez pas vendre un truc (surtout à ce prix la) sans développer un peux.

    • Philippe,

      Je vous que vous avez suivi le programme «LA PEAU DE BANANE», alors je vous ferai une réponse inspirée de mon père :

      Vous vous souvenez que lorsque mon père est entré dans le bureau du Directeur de mon école, celui-ci s’est exclamé :
      – Vous ne pouvez pas entrer comme ça dans mon bureau !

      Et mon père a répondu :
      – Ah bon ? alors comment expliquez-vous que j’y suis ?

      Je vous fais la même réponse :
      – Si je ne peux pas vendre un truc sans «développer», comment expliquez-vous que je le fasse ?

      Parce que je vends, Philippe, je vends ! Pas autant que je le souhaiterais, parce que je suis gourmand et vu que vous me lisez gratuitement depuis presque 3 ans, je comptais sur votre participation.

      Je vais vous parler en toute franchise : je pense que votre prise de décision est principalement basée sur l’Argent. Ou plutôt sur le rapport à l’argent lorsqu’il s’agit d’investir en vous. Cette idée ne vous met pas à l’aise : qu’auriez-vous fait si «LA PEAU DE BANANE» avait était payant ? Je suis sûr que vous m’auriez demandé de «développer un peu» avant d’acheter (ou pas).

      Vous méritez qu’on investisse en vous ! Et si vous voulez qu’on le fasse, montrez l’exemple !

      A++

      Stéphane

  6. Bonjour,
    Ce que je viens de lire ici m’incite à vous dire la raison pour laquelle je me suis inscrite: c’est que j’ai ressenti de l’attraction pour ce nouveau programme.
    C’est un ressenti. Je ne l’analyse pas, je lui fais confiance (au moins autant qu’à Stéphane) et comme je suis curieuse et téméraire, je vais à la rencontre de l’inconnu, s’il a quelque chose qui m’attire, et il a…

    Je ne veux pas en savoir davantage maintenant, je veux me préparer à accueillir le Nouveau pour en tirer le plus grand bénéfice. Mon ressenti me le promet et mon expérience de retraitée numéro 2 confirme que cette attitude est la source des plus grandes découvertes et parfois des plus grandes désillusions, qui toutes deux m’ont enseigné quelque chose.

    Pour le savoir, il me suffit d’aller, les yeux ouverts, à la rencontre de mon avenir plutôt que le laisser me tomber dessus. Je ressens ce programme comme une clé pour cette rencontre permanente.

    A bientôt tout le monde!

  7. J’ai un vague souvenir d’un cadeau offert à un «client» qui s’inscrivant pour un programme aurait bénéficié gratuitement du programme amélioré de la Peau de banane.

    Je me suis inscrit au nouveau programme, et je me demandais si ce vague souvenir était réel et si je pouvais en bénéficier.

    Ceci dit, ce n’est pas la raison de mon inscription, et si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave.

    Je pense avoir suivi déjà 3 ou 4 programmes, toujours avec satisfaction, et je continuerai.

    A++, Prosper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *