Petite soirée entre amis – suite

La vidéo qui suit se veut volontairement ironique par moments (si vous n’avez pas d’humour aujourd’hui, revenez demain). Après un bref rappel du premier opus, qui était consacré au biais d’aversion à la perte, nous évoquons Isabelle (en victime innocente) et moi (en tyran insensible) d’autres biais que, je l’espère, vous découvrirez avec intérêt.

Vous pouvez sauter certains passages (en particulier le début que vous connaissez si vous avez participé à la première partie). Toutefois portez bien votre attention sur la conclusion, qui rappelle à quel point les biais cognitifs sont importants à explorer dans le cadre d’un coaching, pour révéler ce qui vibre en vous :

Et bien-sûr, commentez !