Rupture de Pattern

La semaine dernière, j’ai perdu une vingtaine de lecteurs, et ça va peut-être continuer… J’ai également reçu quelques mails de personnes qui n’ont pas forcément l’intention de nous quitter, mais qui se sont senties agressées et avaient envie de me le dire. Je vous donne mes deux extraits préférés :

  • […] je dois dire que je n’apprécie pas du tout, mais pas du tout, de me faire secouer comme une gamine lorsque les réponses ne répondent pas à vos attentes […]
  • Je n’apprécie pas ces relances insultantes. Elles me déçoivent face à la qualité des 2 programmes auxquels j’ai adhéré […]

Que s’est-il passé ? Voici un petit rappel :

J’ai d’abord proposé aux participants de ce programme, de me livrer un ou plusieurs sujets pertinents à développer pendant le mois de Mai. J’ai été très surpris de voir seulement 6 réponses, alors que plus de 200 personnes ont lu ma proposition… J’ai donc balancé 2 relances :

  1. Dans la première j’exprimais ma déception de voir que mon travail n’était respecté que par 6 pèlerins (culpabilisation) et je conclue par un «Magnez-vous le derche !», ce qui est une impolitesse inhabituelle dans notre protocole de communication.
  2. Dans la seconde, j’utilise un titre putaclic («Merci pour votre règlement»), puis je rappelle que lorsqu’on reçoit un cadeau, on a juste tendance à dire merci, mais on n’ose pas demander davantage. J’y propose une solution simple : si c’est de là que vient votre indolence, alors payez un abonnement de 20€ par mois : ça vous donnera davantage envie de participer !

Si certains lecteurs n’ont pas été offusqués (et se sont même amusés en me lisant), d’autres ont été outrés ! Selon eux, j’aurais perdu pied. Voilà que je me laisse emporter par mes troubles émotionnels. Bon ben pardon alors !… Vous savez, j’ai plein de problèmes en ce moment et je prends la mouche pour un rien. Mes mots ont dépassé mes pensées et blablabla et gnan gnan gnan…

Eh oh !

Je suis toujours étonné de constater que certaines personnes me lisent comme on lit un blog du genre «Journal d’un névrosé» ! Souvenez-vous que vous êtes dans un processus de coaching : il est donc important de me lire comme on lit un coach. Si dans «Le Bonheur de Neige», vous n’avez vu qu’une «belle poésie écrite par le gendre idéal», vous vous trompez… «Le Bonheur de Neige» est une publication sur la Perception Sélective, la Dissonance Cognitive, le Leadership, la Congruence, la Prise de Décision, la Manipulation Bienveillante, le Lâcher-Prise, la Motivation, la Proactivité, l’Effet Barnum, et bien d’autres thèmes qui restent à découvrir…

«Le Bonheur de Neige» lu comme une poésie (sans rien y voir d’autre) est une insulte à ce programme ! De même, ceux qui ont lu «Eh oh Magnez-vous le derche !» au premier degré, se sont faits insulte à eux-mêmes en utilisant ce programme… Il est temps de recadrer tout ça.

Technique : la rupture de pattern

Ces deux relances étaient prévues depuis longtemps. J’ai plein de messages en attente que je sors de mon chapeau lorsque l’opportunité se présente. Je ne savais pas à quel moment j’allais publier ces relances, ni si j’allais les enchaîner… Mais je savais qu’un jour ou l’autre, l’occasion allait être trop belle ! Honnêtement, j’aurais préféré que ce soit à un autre moment (j’avais plein de choses à faire avec vous en Mai). Mais puisque le contexte s’y prêtait et que je n’avais pas l’intention de m’adresser à 6 personnes ces prochaines semaines, j’ai lancé le process…

La technique que j’ai utilisée porte un nom :

La rupture de pattern

Attention ! Elle ne se manifeste pas toujours par un «Magnez-vous le derche !». Si vous voulez utiliser cette technique, il va falloir faire preuve d’imagination pour l’adapter à votre contexte et vous l’approprier.

A quoi sert-la «rupture de pattern» ? Vous pouvez faire une recherche sur Google pour vous cultiver, mais je vous livre (en avant première) ce que vous découvrirez dans mon prochain livre («Les meilleures techniques de l’auto-coach» à paraître) :

La Rupture de Pattern est une technique très connue dans le monde de l’hypnose. Mais elle est également pratiquée, intuitivement et sans être nommée, dans différents contextes comme la médecine, la pédagogie, le management, le marketing, l’art, etc. Le but est de provoquer un choc, puis une certaine confusion chez l’interlocuteur. Il va alors s’interroger sur ce qu’il est en train de vivre… Le technicien (celui qui utilise la technique) profite de cette confusion pour amener l’interlocuteur à un niveau de conscience plus élevé. Plus l’interlocuteur se posera de questions sur ce changement soudain, plus il découvrira de choses sur lui-même et sur la place qu’il occupe dans l’espace qui vient d’être bouleversé […] Même s’il s’agit d’une mise en scène, la rupture n’est pas imaginaire, elle est bien réelle : elle secoue ! Et justement, c’est ce remue-méninge qui sera à l’origine de nouveaux résultats. Ainsi, une bonne rupture de pattern (utilisée au bon endroit au bon moment) peut aider une personne à changer d’attitude, d’habitude, de posture, etc. pour mieux s’engager dans un domaine qui lui tient à cœur.

On me demande souvent, si les techniques fonctionnent sur les personnes qui les connaissent. En d’autres termes, est-ce que le fait de reconnaître la technique rompt son effet ? C’est une bonne question, et la réponse se résume en deux mots : Engagement ET Confiance. Si vous avez décidé de vous engager dans le processus ET si vous avez une relation de Confiance avec le praticien, alors vous jouerez le jeu ! En d’autres termes, vous ferez «comme si», et vous bénéficierez du résultat.

Ma «Rupture de Pattern» a-t-elle fonctionné ?

Je suis passé de 6 pèlerins qui ont proposé une dizaine de thèmes à 43 participants et une bonne centaine de propositions… Donc OUI, ça a sacrément bien marché ! Je remercie au passage celles et ceux qui ont reconnu la technique ET qui ont joué le jeu. Pour n’en citer que deux : Claire (qui est amusée ET qui fait une proposition), ainsi que José (qui admire la technique ET qui fait une proposition).

Mais, me direz-vous, certaines personnes ont été choquées par cette technique, et au lieu de s’interroger ou de jouer le jeu, elles ont décidé de quitter le jeu !

Laissez-moi vous dire quelque chose de simple :

Tout est parfait !

Ces personnes n’ont pas été choquées par la technique du coach, mais par les propos du psychopathe névrotique qui a décidé de leur botter le derche un matin de printemps. Honnêtement à leur place, j’aurais fait la même chose ! A moins d’y être contraint, je ne fréquente pas de psychopathes névrotiques.

Le jeu continue

Le jeu continue pour celles et ceux qui sont intéressés par la «Rupture de Pattern». Ce sera notre principale thématique du mois de Mai. Je n’oublie pas les propositions que vous m’avez faites la semaine dernière. J’en retiens 4 (qui ont une bonne cote) :

  • La Communication Non Verbale
  • La Prise de Décision
  • La Relation de Couple
  • La Communication Non Violente

Ce sera après le mois de Mai…

En attendant, je vous invite à me poser des questions sur la «Rupture de Pattern». Vous découvrirez un outil qui vous servira lors de vos Communications (verbales et non verbales), lors de vos Prises de Décision et également dans votre Relation de Couple.

Quant à la Communication Non Violente, tout dépend de vos attentes : si vous voulez communiquer avec un poète indolent et caractériel, «Magnez-vous le derche !», c’est extrêmement violent ! Mais dans le cadre d’un coaching, au moment d’aborder la Rupture de Pattern et après un article sur l’Indolence (et ses dangers), c’est tout à fait aligné.

Allez ! C’est à vous !