Savoir me lire…

Ma petite dernière (3 ans et demi) me donne de plus en plus d’idées d’écriture en ce moment. A cet âge on apprend tellement vite, qu’on rayonne ! L’autre jour elle est venue vers moi avec un livre. Elle a pointé du doigt un mot, puis elle m’a demandé :

« Dis papa, qu’est-ce que ça veut dire quand je sera grande ? »

Pour ceux qui n’ont pas d’enfants en bas âge (ou qui ont oublié cette période), je traduis :

« Dis papa, que signifiera ce mot lorsque je serai grande et que je saurai le lire ? »

Ce qui m’a fasciné dans sa question, c’est justement l’atemporalité de la formule : elle sait, aujourd’hui, qu’un jour ce mot signifiera quelque chose pour elle aussi… Il y a dans cette question une confiance intérieure (confiance en soi), et une confiance extérieure (confiance dans le monde des adultes, qui est à son service lorsque les choses sont inatteignables). Ces deux confiances, qui n’en forment qu’une en réalité, lui permettent de gérer son impatience et de profiter de la vie.

Comme par synchronicité, le même jour, un des lecteurs assidus de TIME-COACH m’a fait part de son inquiétude concernant mes derniers messages. Il ne comprenait pas très bien où je voulais en venir. Je lui ai donc raconté l’histoire de ma petite fille. C’était risqué, mais je savais qu’il allait bien le prendre. Il m’a donc répondu :

«Je comprendra quand je sera grand !»

Après quelques échanges, j’ai compris son problème : il partait du principe que dès que j’écrivais quelque chose, c’était pour vendre un nouveau programme (ou un ancien) ! Il a donc été déçu par mes derniers articles, car il me lisait avec l’attente fébrile de s’inscrire à un nouveau programme (sur la communication, l’affirmation de soi, le B2C, il ne savait pas trop… mais il avait sa Carte Bleue en main).

Je ne suis pas boulangère

Sous mon article sur le principe des 80/20, vous pourrez lire la réaction de Geneviève. Dans son interrogation, elle avoue être intriguée, voire inspirée par le principe, mais dans l’incapacité de l’appliquer dans le cadre de son travail.

Elle m’a m’a donc lancé (se référant à l’exemple que j’ai choisi pour illustrer le concept) :

« Je ne suis pas boulangère ! »

Ce type de retour, je le remarque régulièrement… Il sonne parfois comme un reproche : « soyez plus concret, moins bavard, plus pro, structurez vos propos, ne racontez pas votre vie, donnez-nous des exemples applicables, cessez de citer des génies, nous sommes de simples mortels, etc. »

Je crois que le principal problème, face à ces «incompréhensions», vient du fait que ces lecteurs s’attendent à lire autre chose que ce que j’écris…

Par exemple, beaucoup de lecteur qualifient mes modules de «FORMATIONS». C’est parce qu’ils s’attendent à apprendre des choses. Ils veulent des cours, des conseils, des techniques à suivre à la lettre, des fiches-synthétiques… et sont parfois étonnés de l’absence d’exercices… comme à l’école !

Ils n’ont pas compris l’intérêt des articles orientés Epanouissement Personnel et de l’Energie que je souhaite délivrer.

Je vous le dis franchement : si vous avez lu les 20 premiers message de TIME-COACH, vous avez acquis l’essentiel de la gestion du temps. Je n’ai plus rien à vous apprendre dans un programme découverte. Vous savez tout !

Mais comme je vous l’ai souvent dit : le fait de savoir des choses ne garantit la mise en pratique… Le passage à l’action.

C’est là qu’intervient le coaching :

  • La FORMATION a pour objectif de vous transmettre un SAVOIR ou un SAVOIR-FAIRE.
  • Le COACHING a pour vocation de vous AIDER à  mettre en pratique des choses que vous savez déjà et que vous considérez à tort comme difficiles, inappropriées, immorales, anodines, etc.

Tout le monde sait faire des listes : un papier et un crayon suffisent. Mais moins de 10% de la population utilise vraiment les listes pour d’autres applications que «faire ses courses». Il y a donc plus de 90% qui savent faire, et qui ne font pas.

Une Nième formation ne servirait à rien !

Vers une lecture plus accessible

Si vous pensez FORMATION lorsqu’on vous propose du COACHING, vous n’êtes pas au diapason avec l’offre. De ce fait, vous lisez mal… Et vous ne comprenez pas ce que vous lisez.

Le processus de coaching est très différent d’une formation. Tous ceux qui vivent un coaching (avec un professionnel qui les accompagne) le ressentent dès la première séance. Ils n’ont rien appris de nouveau, mais ils débordent d’Energies.

Mon but, avec les programmes comme TIME-COACH, CONFIANCE-COACH, MEMORY-COACH, PENSEE++, RICHE-ATTITUDE ou encore ZEN-COACH, est de vous aider à aller chercher ces Energies en solo. Ca ne remplace pas un accompagnement, mais c’est plus accessible pour beaucoup de gens, côté Temps, Argent et Confiance.

Alors comment me lire ?

Au moment où vous décidez de vous pencher sur mes articles, abandonnez l’idée d’apprendre quelque chose… Ca va parasiter votre lecture, et étouffer vos Energies… Ne vous dites pas non plus que je vous écris pour vous vendre absolument quelque chose qui pourrit dans mon stock… Vous allez réduire votre réceptivité et votre créativité.

Si mon seul but était de vendre, je m’arrêterais au bout de 3 mois, 6 mois ou un an de gratuité, et je continuerai à communiquer uniquement avec ceux qui achètent.

Libérez-vous… Vous n’êtes pas à l’école, et vous n’êtes pas dans un souk.

Si je parle de mes enfants, de mon dernier poème ou du début de ma carrière, ce n’est pas parce que je m’ennuie devant mon BLOG. C’est parce que je sais que par identification, ça peut aider mes lecteurs.

Si je vous parle de spiritualité, ce n’est pas pour vous convertir à ma religion ou à une idéologie. C’est parce que je sais que les évocations spirituelles touchent les émotions et développent les Energies Humaines. Si ça ne marche pas sur vous, vous pouvez ignorer le message. Il y en aura d’autres, plus conformes à vos attentes.

Soyez en quête d’Energies, et vous me lirez mieux. Vous serez en cohérence avec ma raison d’écrire. Mes messages sur la stratégie commerciale d’un boulanger ne concernent pas que les boulangers… Ils concernent toutes les professions.

Agissez en auto-coach : adaptez-les ! Réécrivez-les s’il le faut…

Et si vous ne lisez pas mes articles pour des raisons professionnelles, ce même message peut être lu sous l’angle du choix de vos fréquentations. Parmi vos amis et vos proches, il y a aussi 20% de personnes qui vous apporteront ce dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs, avec enthousiasme. Attirez-les, accueillez-les, chouchoutez-les, gratifiez-les… sans dénigrer les autres. Car vous le savez : les autres sont forcément excellents dans d’autres domaines. Il suffit de fixer de nouveaux objectifs, pour réaménager votre cinquième d’excellence, et les accueillir dans votre univers.

A++

Stéphane SOLOMON

13 réflexions au sujet de « Savoir me lire… »

  1. Bonjour Stéphane
    Je partage votre vision sur la lecture d’un contenu, quel qu’il soit d’ailleurs, je pense en effet que nous lisons avec des à priori (ce que vous publiez ce doit d’avoir une finalité commerciale si non à quoi ça sert de le faire ) souvent nous oublions simplement que l’envie de transmettre est suffisante en soi.
    J’ai une question our vous Stéphane que transmettons nous réellement des savoirs, des savoirs faire ou de la connaissance.
    Par avance merci de votre retour sur ce sujet
    Cordialement

    • Bonjour Michel,

      Merci pour cette première réaction… Rapide !

      Pour répondre à votre question, je crois que ce que nous transmettons vraiment, c’est de l’Energie.

      Socrate pensait que nos connaissances étaient acquises et qu’il suffisait de les mettre au monde (accouchement de l’âme) en posant les bonnes questions dans le bon ordre. La maïeutique est toujours une technique de coaching. D’ailleurs vous venez de la mettre en application pour me permettre de l’exprimer.

      A+

  2. Bonjour Stéphane, je vous suis depuis le début de Time-coach et je suis totalement en phase avec ce que dites aujourd’hui. Je consacre maintenant une partie de mon temps libre pour lire, relire, réecrire avec mes mots les différents modules que j’ai suivi avec vous et avec Anaëlle au départ.
    Je les combine entre eux pour appréhender les différentes notions sous de nouveaux angles et je reviens souvent à mon document qui synthétise tous les modules (sauf Riche attitude que je n’arrive pas encore à bien comprendre actuellement) et je le reprends, le réecrit, je reformule en l’adaptant par rapport au chemin que j’ai déjà parcouru. Je garde une copie de ce document que j’ai fièrement intitulé « Coaching » dans mon sac, à portée de main car j’ai souvent besoin de le relire pour bien ancrer toutes ces pensées positives dans ma petite tête ! Il commence d’ailleurs à être assez volumineux !!!
    Je vous solliciterais prochainement car je souhaiterais repasser en « session de rattrapage » sur les modules déjà suivis.
    Je vous remercie pour votre point de vue éclairant et chaque mail est toujours une source d’étonnement et je les lis toujours avec beaucoup de plaisir !

    • Bonjour Mélinda,

      L’un des intérêts de ces programmes d’auto-coaching, c’est l’interactivité que vous pouvez avoir avec les auteurs et les participants. Vous pouvez poser des questions concernant les modules que vous ne comprenez pas, au moment où vous vous interrogez.

      Je réponds toujours (sauf pb technique).

      Il est préférable de suivre ces programmes au moment du lancement (3 premières sessions), car les premiers participants sont très actifs.

      Bonne continuation, et merci pour ce témoignage,

      Stéphane

  3. « Comme par synchronicité… » je lis votre lettre aujourd’hui alors que je suis en préparation d’une évaluation en PNL (formation longue que je suis) … et enfin je comprends, ressents et vais pouvoir intégrer une certaine « dimension multi-niveaux », et de ma démarche PNL et de mon intérêt et plaisir à vous lire… Alors enfin le programme RICHE-ATTITUDE pour lequel j’ai payé il y a quelques mois va pouvoir résonner en moi « coachinguement parlant » et m’aider au jour le jour… J’accuse bonne réception de l’Energie envoyée et vous en sais profondément gré. Veuillez recevoir via ces quelques mots, et au delà, toute mon énergique et fraternelle gratitude… « à bon entendeur »… (sic.)

  4. Bonjour Stéphane,

    Hier, je me disais que ce serait bien de recevoir un message de Time Coach … Aujourd’hui, le message est là. Synchronicité.

    Je vous lis toujours avec en arrière-plan un double sentiment : une immense attente et une parfaite tranquillité. Cette dualité me posait question, la réponse est aujourd’hui: l’attente est, au plan humain -c’est-à-dire énergético-spirituelle- celle d’une vibration à haute fréquence, dans un plan où je me sens vivante et vibrante indépendamment de tout contenu, dans ce plan d’existence où cohabitent le maître que je suis et l’élève que je suis de ce maître-ci, où donc prend tout son sens le terme auto-coaching, plus moderne qu’autodidacte.
    La tranquillité en est le sous-produit et me permet de ressentir les impacts de ce que je reçois sans jugement mais non sans émotions: Super, c’est ce que je pense aussi. Ah! oui, cela met des mots sur un éprouvé jusque là indicible. Tiens, cet éclairage particulier me fait voir « les choses » autrement, c’est une nouvelle prise de conscience! Ah! zut, j’avais oublié cet aspect. Alors là, je ne comprends pas de quoi il s’agit: je n’ai ni image ni écho d’un souvenir approprié. Etc.
    Je trouve, dans l’investigation inhérente à la lecture de vos textes, toute une gamme de ressentis, du connu maîtrisé à l’inconnu qui ne demande qu’à être révélé et au devant duquel il me faut aller…
    Vous êtes donc un déclencheur de questionnements, de réflexions, de prises de conscience, de déblocage d’inerties, de prises de décisions, autrement dit d’évolution vers une vie où l’on est acteur en conscience, plutôt que vécu par nos habitudes ou nos préconceptions.

    Personnellement, j’aime bien le fonctionnement par analogie et par identification, les exemples pris dans la vraie vie, car c’est là que nous sommes.

    Et comme janvier n’est pas fini, je vous présente tous mes vœux pour cette nouvelle année…

    • Bonjour Suzanne,

      Notre correspondance va commencer à devenir privée, mais après tout, ça aussi, c’est la vraie vie. Je vais toutefois tenter d’en faire profiter plus de monde, dans ma conclusion.

      Nous sommes souvent en synchronicité, vous et moi.

      Lorsqu’on écrit un message à plusieurs milliers de lecteurs, il est évident qu’il y a forcément synchronicité avec quelques dizaines. Je tombe forcément à pic pour quelqu’un. Si j’écrivais : « aujourd’hui, vous allez faire une belle rencontre » à 10.000 personnes, il est évident qu’une centaine va se dire, en fin de journée, « mais comment a-t-il fait pour prédire ça ? », et qu’une bonne dizaine va m’écrire en me disant que je leur ai porté bonheur.

      Mais ce qui est intéressant dans ce que vous dites dans vos feedbacks, en général, c’est que VOUS vous autorisez à aller plus loin, non pas en me prenant pour un fer à cheval, mais en allant vers la proactivité : vous prenez votre vie en mains.

      Par exemple, si je m’amusais à vous écrire « vous allez faire une belle rencontre aujourd’hui », selon votre humeur vous seriez tentée de :

      – Provoquer des rencontres en sortant (même si vous n’aviez pas forcément envie de sortir avant de recevoir mon message)
      – Envisager que parmi les personnes qui ont rendez-vous avec vous aujourd’hui, il y aura forcément une belle rencontre. Vous allez donc aborder vos rendez-vous avec une perception différente. Vous serez en quête, à chaque poignée de mains !

      Ce faisant, vous allez multiplier vos chances de faire une belle rencontre.

      Beaucoup de gens ne comprennent pas ce phénomène, et le qualifient de fumisterie, puisque c’est vous qui faites tout le travail. Mais c’est justement le coaching et l’auto-coaching deviennent intéressants, car vous n’étiez pas forcément dans cette vibration avant de me lire. Vous le faites parce que je vous le propose. Vous créez de belles synchronicités. Je suis votre souffleur et vous êtes l’actrice. Vous resplendissez.

      Parallèlement, il y a des gens qui , en recevant le même message que vous, vont s’enfermer chez eux, et si on vient sonner à leur porte, se montreront particulièrement désagréables avec leurs visiteurs. Juste pour détruire la prédiction. Juste pour ne pas y croire ! Ils jubileront en prouvant le contraire de ce que j’ai dit…

      Ce sont de mauvais lecteurs, capables de se faire du mal pour avoir raison. Heureusement, j’en ai de moins en moins. Si j’en suis heureux, c’et parce que je ne peux rien leur apporter de positif.

      Certains autres s’enfermeront pendant 24 heures, et feront leur belle rencontre en sortant le lendemain. Ceux-là, j’aime les garder encore un peu avec moi, car finalement, malgré leur procrastination, ils y sont arrivés. C’est un peu comme si ils s’étaient dit « je le ferai demain », et qu’ils y sont arrivés ! C’est une belle victoire sur la procrastination (qui consiste à répéter « je le ferai demain », chaque jour…).

      Alors continuez à créer vos synchronicités en utilisant les énergies que je vous envoies. J’en suis ravi. Je suis là pour ça !

      Et comme ma mission n’est pas de prédire, mais de proposer, suggérer, encourager, stimuler… Je vous propose de faire une belle rencontre aujourd’hui !

      Si au « hasard » des lectures une autre personne que Suzanne lit ce message, même plusieurs semaines après son écriture, je lui propose d’en faire autant… Je vous propose d’en faire autant.

      Bonne rencontre et à très bientôt,

      Stéphane.

  5. simplement gratitude et remerciement . je ne prend pas toujours le temps de vous lire , mais comme ce matin dans mon lit cela me fait toujours sourire . me fait du bien , me transmet de l’énergie . bonne année 2013 et prospérité 🙂

  6. Bonjour Stéphane,

    Notez que le principal frein à la bonne lecture de vos messages , c’est… de ne pas les lire ! Archiver soigneusement votre prose et remettre à un moment supposé plus propice la lecture – moment qui n’arrive jamais puisque d’autres messages et urgences sont là…

    Ah… le drame de la gestion du temps et de la procrastination. Et dire que la solution est peut-être là… à portée de click dans ma messagerie. Mais le cercle est vicieux, la spirale est sans fin, la poule e(s)t l’oeuf !

    Allez, en 2013, je vous lis et bien. 🙂

  7. Bonjour Stéphane et bonjour aux participants de ces échanges !

    Un message d’autant plus réjouissant qu’il véhicule une énorme énergie. Je fais partie de ceux qui dérapent souvent entre coaching et formation, notamment car j’ai travaillé dans le domaine de la formation et que je devrait bientôt y retourner.
    Je n’ai rien appris de nouveau car j’avais déjà dez lecturez, des formations et des outils derrière moi, mais à travers les modules que j’ai suivi, j’ai tout appris !
    Mettre en pratique est un art difficile et subtil, adapter est un exercice étourdissant et le travail ne s’arrête pas …
    Venir, et y revenir, lire et reprendre mais encore prise en étau dans la question de la compétence insconsciente propulsée.
    Petit pas après petit pas, il est nécessaire d’écrire et là je remercie Mélinda.

    Je vous souhaite une bonne journée et de bonnes lectures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *