Une peur absurde

Continuons notre exploration de la peur et ses conséquences. Mais avant, je tiens à rappeler que le coaching n’est pas une thérapie. C’est un processus qui s’adresse à des personnes en quête de Performance, d’Apprentissage et de Satisfaction. Les peurs que j’évoque ne sont pas des peurs-panique ou des phobies, mais des appréhensions ou des inquiétudes du quotidien, relativement silencieuses, qui peuvent entre autres, ralentir votre prise de décision.

La peur de ne pas avoir le temps

Les personnes qui aspirent à une vie plus riche sont prêtes à réserver du temps pour s’épanouir. Réserver quelques minutes par jour pour PENSER à ce qui vous fait avancer est une pratique d’excellence. C’est pourquoi je suis atterré lorsqu’une personne me dit «J’aimerais bien adhérer à votre nouveau programme, mais j’ai peur de ne pas avoir le temps de vous lire !». Ca me blesse dans mon orgueil d’auteur, mais je suis surtout attristé pour mon correspondant.

Lorsque je lance des campagnes publicitaires pour inviter des inconnus à rejoindre TIME-COACH, il m’arrive parfois de recevoir ce genre de message :

– Expliquez-moi comment je peux gagner du temps, si je perds 10 minutes chaque matin à vous lire !

Recevoir ce genre de messages de la part d’un inconnu qui ne connaît mon travail qu’à travers une publicité, ne me dérange pas. J’efface son nom de ma base de données, et plus jamais il ne recevra de courriers de ma part. Je me dis tout simplement qu’il n’a pas besoin de moi, car si ma communication ne le touche pas, nous ne sommes pas faits pour travailler ensemble.

Ma publicité est volontairement sélective. Si vous êtes là, c’est qu’elle vous a touché. Lorsque j’envoie une campagne, le taux d’adhésion à TIME-COACH est de 1 pour 1.000… Voilà qui vous distingue dans la masse !

C’est pourquoi lorsque je reçois un message d’un lecteur de longue date, qui a peur de ne pas avoir le temps de me lire, je suis très troublé… Si je n’étais pas coach, si je n’avais pas quelques techniques pour me ramener vers des pensées qui vont dans le sens de mes objectifs, je cocherais la case désinscription immédiatement ! Cela m’a démangé plusieurs fois. Une voix dans ma tête me disait :

– Ne t’enquiquine pas avec des gens comme ça ! Et surtout, arrête de les déranger !

C’est pire qu’une critique sur un article, car ce genre de remarque ne concerne pas un point de désaccord précis sur un passage délicat ou mal interprété : ça concerne l’ENSEMBLE de mon travail. Cette façon de revendiquer le manque de temps est même un reproche qui exprime ceci :

– TIME-COACH était sensé me faire gagner du temps, et j’en suis toujours au même point : incapable de trouver 5 minutes pour moi ! Alors ne vous attendez pas à ce que je perde 10 minutes à vous lire chaque matin, et estimez vous heureux que je vous lise de temps en temps !

Ce «je n’ai pas le temps de vous lire» peut être interprété sous cette forme, vous en conviendrez.

Qu’est-ce qui cloche ?

Si vous n’adhérez pas aux autres programmes que je propose par manque de temps, je vous invite à explorer une métaphore pour vous expliquer à quel moment vous avez raté quelque chose :

Supposons qu’une personne bienveillante vous donne 10 graines de blé, et vous dise :

– Plantez ces graines dans votre jardin, et vous obtiendrez 10 épis de blé. Chacun de ces épis vous donnera de 70 à 100 nouvelles graines ! La nature est bien faite !

Cette personne a un objectif précis : elle s’adresse à vous parce qu’elle sait que les mots «la nature est bien faite» vous touchent. Elle espère que vous trouverez un moment pour planter les graines qu’elle vous a remises gratuitement, et sans aucun engagement.

Vous plantez ces graines, et effectivement, mis à pat quelques incidents, la plupart a germé, et vous voici en possession de 600 nouvelles graines. Il y a là de quoi faire 3 belles petites chouquettes. Mais qu’allez-vous vraiment en faire ?

Le comportement le plus courant consiste à consommer toutes les graines ! Si vous faites cela, vous allez manger 3 chouquettes ! Bravo !!! Mais lorsque votre vendeur de graines viendra vous voir pour vous proposer des grains de maïs, vous lui répondrez que la Nature est certes bien faite, mais que ce qu’elle produit est insuffisant et éphémère… Même s’il vous propose des graines gratuites, vous lui répondrez que vous avez bien peur de ne pas avoir le temps de les planter !

Au mieux, cette personne vous paraîtra comme un hurluberlu qui est de bonne compagnie pour un café de temps en temps. Il vous parlera de la Nature, ce qui aura le don de vous faire rêver, mais vous vous évertuerez à «garder les pieds sur terre»…

Consommer tout son bénéfice après un effort, est la pire des choses que vous puissiez faire ! Autorisez-vous à réinvestir une partie de ce que vous gagnez, pour alimenter le processus qui vous réussit. Sinon, la production s’arrête et ne peut plus évoluer. La Nature accompagne vos efforts, mais elle ne fait pas tout. Si vous voulez qu’elle vous profite, associez-vous à sa puissance.

Avec la gestion du temps, c’est exactement la même chose. Au début de TIME-COACH vous avez reçu 10 idées pour mieux gérer votre temps. Des idées à planter pour constater que votre nature est bien faite !

Lorsque je vous propose un nouveau programme (gratuit ou payant), si vous avez peur de ne pas avoir le temps de me lire, vous avez oublié de semer une partie de votre production initiale. Vous en êtes donc toujours au même point : glaner des graines gratuites, poussées par le vent…

La plupart des lecteurs ont réussi à libérer entre 2 et 10 heures par semaine grâce aux premières graines. Ce qui explique le fait qu’ils me lisent toujours. Vous avez «gagné» 3 heures ? Ne consommez pas tout ! Profitez de 2 heures, et consacrez une heure à me lire encore ! Vous verrez alors que saison après saison, votre nature deviendra de plus en plus prolifique et généreuse. Et vous aurez envie de varier les plaisirs, en cultivant votre champ à volonté.

Le Développement Personnel est un jardin. Ce n’est pas un pack que vous achetez comme on achète un forfait téléphonique. C’est une terre riche et un savoir-faire plusieurs fois millénaire qui vous permet de semer et de récolter en continu.

Votre prochaine démarche

Alors voilà ce que j’attends de vous, si vous hésitez à adhérez à un nouveau programme :

Adhérez ! Agissez malgré cette peur absurde ! Allez vers un programme gratuit ou payant, peu importe. Mais passez à l’action ! Si vous partez en vacances, réservez votre date maintenant. Il est inutile de vous dire que vous le ferez plus tard. Vous savez que dans ce domaine, «plus tard» peut durer des années ! Inscrivez-vous MAINTENANT pour une lecture à la rentrée. Vous pouvez sélectionner la date que vous voulez jusqu’au mois d’octobre.

Si vous n’y parvenez pas, peut-être qu’un «redoublement» vous aidera. Reprenez TIME-COACH gratuitement depuis le début, semez les idées proposées, et cette fois, dès que vous constaterez un gain de temps, ne consommez pas tout. Réinvestissez une partie de votre récolte pour semer encore et encore.

Mes programmes sont volontairement accessibles financièrement pour que la question d’argent ne se pose pas, lorsqu’il s’agit de ré-investir un gain.

Vous trouverez la liste de ces programmes en bas de ce message.

Faite-le maintenant ! Les choses auxquelles vous n’attachez pas d’importance disparaissent de votre univers. Celles auxquelles vous adhérez continuent d’exister quoi qu’il arrive : si elles changent de lieu ou de forme, vous recevrez un nouveau carton d’invitation.

A++

Stéphane SOLOMON

4 réflexions au sujet de « Une peur absurde »

  1. Quitte à être répétitif, « prendre le temps de trouver le temps de gagner du temps » est bien la moindre des choses ! Je ne me répandrai pas en louanges dithyrambiques sur le beau travail de Stéphane et le bénéfice considérable que j’en retire, on pourrait croire que j’exagère. Je dirai plus simplement que ma vie ne serait pas la même aujourd’hui sans Time Coach que je suis avec un intérêt croissant depuis plus de deux ans. Quant aux bénéfices (y compris au sens pécuniaire strict de ce terme) que m’a procuré le programme payant (très payant!) Riche-Attitude, ils ne sont venus qu’après quatre mois de « digestion ». Merci Stéphane pour l’aide que vous m’apportez et à beaucoup d’autres.
    Je me pose cependant une petite question et d’ailleurs je vous la pose : loin de me sembler répétitifs (et donc lassants) vos messages de coaching me semblent de plus en plus variés, constructifs, votre écriture de plus en plus agréable à lire. Est-ce mon esprit qui s’est ouvert au fil du temps au point de mieux apprécier ce qui m’est ici donné ? Ou est-ce que le coach devient lui-même meilleur de mois en mois, ce que je constate ? J’ai bien mon hypothèse personnelle en réponse, mais j’aimerais connaître la votre et celle des autres lecteurs.

    • Bonjour Jean,

      LES DEUX !

      Toujours les deux !

      J’ai évidemment changé de style de communication en 2 ans. Et vous avez changé aussi Jean.

      J’ai beaucoup appris en communiquant avec des «procrastinateurs» notamment que je ne pouvais pas plaire à tout le monde. Alors j’ose davantage… J’ai même écrit certains articles dans le but de voir des adhérents se désinscrire, et j’ai été récompensé pour mes efforts.

      Aussi, je remercie tous ceux qui sont restés, car avec vous, je sais que je peux aller plus vite, plus loin, plus haut…

      A++ les champions !

      Stéphane

  2. Bonjour Stéphane et Jean,
    Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire laissé par Jean (surtout sur la dernière partie, puisque je fais partie des mauvais élèves qui n’ont pas encore adhérés à un coaching payant !… mais je vais y arriver).
    Et l’été arrivant, on pense bien que vous allez prendre des congés, chose tout à fait normale, mais on va s’ennuyer sans vous !
    Merci pour votre façon d’être.

    Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *