Une question de Légitimité

Jérémy (un lecteur de longue date) m’envoie cette question, que je trouve très intéressante :

Stéphane […] je vous lis maintenant depuis presque 8 ans, et j’ai souvent adhéré à vos programmes payants. Depuis quelques jours, vous faites la promotion du Rêve Eveillé, et j’ai été étonné de lire que vous pratiquez cette technique depuis plusieurs décennies, car je n’en ai jamais entendu parler de votre bouche. Vous avez déjà évoqué l’hypnose, la PNL, la suggestopédie, l’Analyse Transactionnelle, mais ce qui semble être la panacée (c’est en tout cas ainsi que vous le présentez) n’a jamais été mis en avant, ni même présenté (même succinctement) depuis que je vous connais. Il y a quelque chose qui m’intrigue dans cet intérêt soudain […]

Ma réponse :

Jérémy, vous avez raison ! Je viens de faire le tour des articles où il est question de Rêve Eveillé et je n’en trouve que 2 sur plus de 400 que je vous ai envoyés depuis que nous nous connaissons. Je ne tiens pas compte de la promo de l’atelier de septembre-octobre 2017, car là encore il s’agit de quelque chose de récent (mais apparemment, vous ne l’avez pas vu passer).

Il y a quelque chose à éclaircir, et je n’aurais pas mis le doigt dessus si vous ne m’en aviez pas parlé. Donc merci pour ce coaching !

Une question de moyens techniques

La technique du Rêve Eveillée ne peut être assimilée que grâce à l’audio ou à la vidéo. Même lorsque je l’ai apprise (au début des années 90), c’était sur cassette.

Ma Communication en ligne a commencé par l’écrit en 2008 (newsletter, puis blog), mais je ne me suis lancé dans l’audio et la vidéo qu’en 2013 (timidement et progressivement), pour en faire un pratique courante à partir de 2015. Je ne me voyais pas commencer par le Rêve Eveillé car il y avait beaucoup d’autres attentes plus légitimes pour des personnes qui se sont inscrite à un programme sur la Gestion du Temps.

Voilà qui nous ramène vers le deuxième point :

Une question de légitimité

Je pratique le Rêve Eveillé depuis le début des années 90, et j’enseigne la technique dans mes formations en présentiel depuis au moins 10 ans. Idem en ce qui concerne mon activité de coaching en face à face, ça n’a jamais été un problème : je propose la technique à mes clients, et s’ils disent oui, nous nous offrons quelques séances créatrices et révélatrices.

Cependant, je me rends compte grâce à votre courrier que je ne le proposais pas à tout le monde. Il y avait des clients qui me paraissaient trop «terre à terre» pour que j’ose m’aventurer sur un terrain qui aurait pu être assimilé à de l’ésotérisme. Le «Mystère» ne me fait pas peur personnellement, donc j’ose beaucoup de choses pour moi. Mais en ce qui concerne mes clients, je constate que j’avais quelques réserves selon le type de personnalité.

Je ne sais pas à qui j’ai à faire lorsque je m’adresse à une foule (il y a encore 6 semaines je m’adressais à 3.200 lecteurs de cette newsletter + 3.600 sur Facebook). Etre qualifié de «mystique» à cause d’une proposition comme le Rêve Eveillé, c’était délicat… J’avais certainement peur de perdre des lecteurs.

2 choses m’ont débloqué : depuis l’année dernière, je me suis inscrit à différentes formations orientées neurosciences. Je fréquente donc des scientifiques : il peut s’agir de mes enseignants, d’intervenants exceptionnels, d’autres élèves, ainsi que des personnalités rencontrées dans des salons réservées à cette science. Ils sont tous unanimes : le Rêve Eveillé (entre autres techniques de visualisation) est une pratique pragmatique dont les effets sont désormais observable (à l’IRMf) et le recul que nous avons sur les personnes qui pratiquent cette technique nous permet de mener des études qui démontrent à quel point (au-delà des bienfaits instantanés) l’effet est bénéfique sur le moyen et le long terme. C’est scientifique : mesurable, observable, analysable, expérimentable, et j’en passe…

J’en viens à avoir honte de prendre des gants pour évoquer le sujet dans un milieu scientifique.

Les preuves que cette technique fonctionne que ce soit dans un cadre thérapeutique ou dans une quête de performance sont désormais avérées. Ces révélations récentes m’aident à sortir de ma carapace : bien-sûr que je peux en parler publiquement à une foule hétéroclite : ce qui est absurde aujourd’hui, c’est de ne pas en parler ! C’est comme si je m’interdisais de dire que la terre est ronde… Nous ne sommes plus en 1611 !

La deuxième chose qui m’a débloqué est le RGPD ! Cette loi qui m’a permis d’alléger mon fichier de plus de 2.500 lecteurs… L’idée d’en perdre encore une centaine ne m’effraie pas, en particulier s’il s’agit de personnes psychorigides. Car mes problèmes liés à la légitimité ne sont pas chroniques. Je ne me sens pas systématiquement et régulièrement illégitime, mais je me pose la question (comme tout le monde) en fonction du public auquel je m’adresse. Je sais que maintenant (suite au consentement que vous m’avez donné il y a 6 semaines), je peux vous parler de TOUT SUJET lié au Développement Personnel. Chose qui n’était pas claire avant le RGPD, puisque les attentes était diverses (avec 80% d’inscriptions à un programme sur la Gestion du Temps).

Mais je vais quand-même faire un lien pour les plus résistants de mes lecteurs :

  • La gestion du temps ne se limite pas à bien planifier, à dresser une todo-liste efficace ou à savoir créer un tableau à double entrée pour prendre une décision pragmatique… La psychologie tient une grande place dans l’art de savoir gérer son temps, notamment en ce qui concerne la procrastination. Progresser psychologiquement dans ce domaine, c’est savoir adopter la bonne attitude. La première est d’apprécier l’idée que des pauses bien gérées peuvent vous permettre de gagner des heures de travail par jour ! Or qu’est-ce qu’un Rêve Eveillé sinon une pause bien gérée ?
  • Par ailleurs, il est inutile de vouloir gagner du temps si c’est pour vivre des décennies avec de mauvais sentiments et des constats d’échec. Personne ne prolonge sa vie pour vivre malheureux. Le Rêve Eveillé vous permet d’adopter la bonne posture face à l’avenir : davantage de Confiance en ce qui concerne vos projets, car vous prenez rendez-vous avec le succès que vous visualisez de façon claire et détaillée. Je dirais même sublimée.

La remarque de Jérémy m’a permis de comprendre que j’étais sous réserve en évoquant le Rêve Eveillé jusqu’à récemment. Je ne m’autorisais pas à en parler de façon décomplexée. Mais c’est désormais une légitimité acquise, et je tiens à parier que suite à ce courrier, ce sera encore plus facile pour moi.

Gageons que cette communication ait eu également un effet sur vous. Si c’est le cas, et vous hésitiez jusqu’à présent à cause du sentiment de réserve «je suis trop terre à terre pour ça…», je vous propose de revoir votre position, et de nous rejoindre :

Vous pouvez découvrir le replay à partir d’aujourd’hui et pratiquer les exercices (quelques minutes par jour), afin de participer à l’atelier de jeudi.

Inscrivez-vous au Replay et au prochain atelier

A++

Stéphane SOLOMON

PS : Si vous êtes déjà inscrit(e), l’envoi de ce courrier n’est pas une «erreur». Il contient bien plus d’éléments pertinents que la proposition d’inscription finale (notamment sur la légitimité) et rentre dans le cadre de la Newsletter gratuite.

2 réflexions au sujet de « Une question de Légitimité »

  1. Formations en neurosciences… si cela se trouve nous avons le même « formateur ».

    Certains « mystères » me sont expliqués dans le coaching et ne me font plus peur. Mais je dois encore travailler « mon rapport à » car j’ai été rempli de croyances limitantes.

    Merci pour le partage de cette réponse. Elle me permet d’apprendre plus sur moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *