Cas de Conscience

Kevin m’écrit :


Ne « perdez » pas votre temps à faire ce teasing, je ne m’inscrirais pas plus avec ou sans le teasing.
Merci de votre implication.

Cordialement

(note : ce mail est bien réel, j’ai juste changé le prénom)


C’est très intéressant dans le cadre d’un coaching sur la prise de décision ! La question qui me vient tout de suite à l’esprit est la suivante :

– Kevin, pensez-vous que face à une situation donnée, le monde entier prendra la même décision que vous ?

La réponse est évidemment NON, c’est une question rhétorique… Kevin a peut-être de bonnes raisons de ne pas s’inscrire, mais le fait qu’il généralise sa décision à l’ensemble des abonnés de cette Newsletter, au point de me recommander de cesser tout processus de vente, est un très mauvais conseil ! J’espère que Kevin ne travaille pas dans le commerce, car si c’était le cas, sa façon de penser risquerait de réduire considérablement son Chiffre d’Affaires. Si vous voulez vendre (ou tout simplement convaincre), votre façon de décider pourrait être votre pire ennemi ! Il est très important pour vous de savoir comment d’autres personnes prennent des décisions et de vous mettre à leur service. L’implication, c’est aussi ça !

Cas de conscience

Si comme je l’ai écrit précédemment, je n’ai pas envie d’entrer dans une démarche Marketing (allant même jusqu’à considérer que c’est un gâchis monumental pour moi de travailler dans ce sens), je suis assez lucide pour admettre que beaucoup de gens ont BESOIN de passer par un processus de vente traditionnel avant d’acheter. Alors soit j’abandonne tout ce beau monde et je déroge à ma Mission de faire entrer le Développement Personnel dans tous les foyers de France et de Navarre, soit je sors de ma zone de confort pour m’adapter aux besoins des personnes que je souhaite servir. Au vu des chiffres (12 inscriptions pour le moment) ; ma façons de vendre n’est pas «populaire», dans le sens où elle n’est pas celle du «peuple». Or j’ai fait le Choix d’œuvrer pour le peuple.

Je vais donc sortir de ma zone de confort pour exploiter des techniques Marketing avec celles et ceux qui ont besoin de Marketing. Cela peut être comparé à la technique du grand méchant loup : si je suis manager et qu’on m’impose un employé qui n’agit que sous la contrainte et la menace (parce qu’il a été éduqué – voire dressé – à la dure), soit je le mets au chômage pour préserver mon style de management qui se veut assertif, soit je fais preuve de Bienveillance en lui inventant des contraintes et des menaces qui n’ont pas lieu d’être, mais qui le mettront dans l’action… Ceci étant, mes faux méchants loups feront partie d’une stratégie globale de Rééducation. Je ne vais pas les inventer par plaisir (même si faire appel à son imagination est extrêmement plaisant), je vais le faire pour que peu à peu la nouvelle recrue apprenne à apprécier l’assertivité, remplaçant l’obéissance craintive par le respect mutuel.

Il reste à définir les limites au-delà desquelles je ne veux pas aller ! Par exemple, si mon employé a besoin d’être violenté ou humilié, ce sera au-dessus de mes forces… Pour employer un langage de pros : je veux bien sortir de ma Zone de Confort pour faire un tour dans ma Zone de Développement, mais je ne m’aventurerai pas dans ma Zone de Danger. Je ne m’y perdrai pas…

Marketing, Marketing…

Ayant longuement étudié le Marketing et les leviers qui créent des décisions d’achat, il y a des pratiques qui dérogent à mes Valeurs, ce qui mettrait en danger mon équilibre. Si vous avez besoin de ces pratiques pour acheter, il va falloir que nous nous quittions. Trouvez un autre coach capable de s’aligner sur vos besoins.

Par exemple, on sait que l’excitation sexuelle trouble la prise de décision et provoque des achats compulsifs. Si mes valeurs ne s’y opposaient pas, je pourrais demander à Isabelle de mettre en avant ses charmes pour augmenter le nombre d’acheteurs masculins. De même, des études ont montré que beaucoup de femmes sont sensibles aux voix graves, qui expriment leurs émotions en se cassant… J’en ai de la chance ! Mais si j’oublie de briser ma voix au moment où un bon vendeur devrait le faire, ne comptez pas sur moi pour couper la caméra et recommencer de façon plus sexy.

A ce stade, il me paraît pertinent de vous avouer un truc : je suis loin d’être un puritain et j’estime que le sexe contribue au Bonheur avec un grand B. Je ne vais donc pas suggérer de brûler tous les exemplaires de «50 nuances de Grey». Je dis simplement que ma mission n’est pas de vendre de l’excitation sexuelle et qu’en conséquence, si j’utilisais ce marketing-là pour vous vendre du Coaching, je serais dans le faux et usage de faux !

Je trouve normal de suggérer la nudité sur une affiche dont le but est de vendre des entrées pour les revues des Folies Bergères, et si en décor de fond, la Tour Eiffel s’érige, j’apprécierai le clin d’œil et le talent de l’artiste qui a conçu ce visuel. Mais pour vendre du coaching sur la Prise de Décision, ça me paraîtrait particulièrement déplacé.

Pour en revenir à notre teaser, je ne vais pas demander à Isabelle de porter un voile et je ne vais pas aspirer de l’hydrogène toutes les 30 secondes… Nous y serons présentables. Aussi présentables que lorsque nous recevons du monde ou que nous sommes invités.

Il y a beaucoup d’autres domaines dans lesquels je n’aime pas m’aventurer pour vendre du Coaching. Les premiers exemples qui me viennent à l’esprit sont la culpabilité, la superstition et la théorie du complot. Je sais que ça vend bien ! Je sais qu’en vous disant que grâce à nos techniques, vous pourrez déjouer les plans des sociétés secrètes qui dominent le monde ! Eh oui, chère victime, après 90 minutes en notre compagnie, les francs-maçons, les illuminatis, les laboratoires pharmaceutiques, les lobbys agro-alimentaires et les suppôts de Rothschild n’auront plus aucune emprise sur vous ! Vous allez découvrir les secrets de leurs pratiques diaboliques et vous rejoindrez les Chevaliers de l’Ordre Nouveau…

C’est hyper vendeur ces conneries, mais ce sont des conneries ! Le pire des complots est celui que vous entretenez dans votre tête. Donc si vous croyez que chaque bébé qui naît est une marionnette qu’une organisation malveillante a décidé d’assujettir dès son premier souffle, je vous propose de quitter les lieux. Jamais je ne m’aventurerai sur ce terrain-là. Je le ferais bien en écrivant un livre ou en réalisant un film de fiction, mais je ne vous vendrai pas du Coaching en vous disant que votre vie n’est pas entre vos mains…

Solution écologique

Tout en travaillant sur nos Valeurs et en nous co-coachant mutuellement, Isabelle et moi avons trouvé le Marketing idéal pour présenter notre Webinaire : l’échantillon gratuit. C’est ce que nous avons décidé ! Nous avons fait comme si nous étions déjà dans le webinaire. Vous y trouverez 3 techniques de prise de décision, ce qui représente un bel échantillon de la soirée du 16 juillet. La vidéo qui en résulte vous servira d’outil de prise de décision, puisque vous pourrez vous poser une question très concrète : «Ai-je envie de voir la suite ?» ou plutôt «Ai-je envie de VIVRE la suite ?», puisque mardi soir vous serez en direct avec nous (et pourrez participer par écrit).

Il reste une Valeur qui me préoccupe depuis le message de Kevin… C’est la valeur «Ecologie». Kevin me dit clairement : «Ne vous fatiguez pas ! Je ne viendrai pas !». Nous l’avons écouté à moitié puisque nous avons fait un teaser sans nous fatiguer. Mais j’aimerais satisfaire pleinement sa demande. C’est pourquoi j’ai placé Kevin dans une liste intitulée «Non Teaser». C’est une délicate attention qui préservera Kevin de ce qui ne l’intéresse pas : il ne recevra pas cette vidéo.

Mais créer une liste juste pour un singleton, ce n’est pas écologique ! Si vous aussi, vous êtes comme Kevin et vous ne voulez pas recevoir ce teaser, retournez dans votre boîte de réception et placez votre souris sous ma signature (il y a  3 signes « = »). Cliquez sur ces signes et le teaser ne vous sera pas envoyé (attention, c’est un  « OneClick Command », aucune confirmation ne vous sera demandée, un clic suffit).

Je passe en mode montage. La vidéo sera publiée ce soir vers 21h00 (si je termine à temps), sinon, ce sera pour dimanche matin.

A++

Stéphane SOLOMON