J’ai choisi, donc je décide

J’ai besoin d’un peu de temps pour vous écrire à propos du “grand méchant loup” (imaginaire ou pas) qui rend les décisions si faciles ! Ceci-dit, pendant que mes neurones travaillent comme une pâte à pain qui lève, prenons une petite pause pour distinguer deux mots : CHOIX et DÉCISION

Avant tout, je voudrais remercier Isabelle qui m’a beaucoup inspiré en écrivant l’ébauche d’un article qu’elle a fini par me céder, parce qu’elle en a un autre en vue. On peut donc dire, que cette publication est une co-création.


CHOIX et DÉCISION

Pour beaucoup de gens «prendre une décision» et «faire un choix» sont synonymes. Mais si on entre dans la profondeur des mots (en allant chercher jusqu’à dans leur étymologie), on trouve de véritables trésors, qui non seulement permettent de distinguer les deux formules, mais en plus de mieux affirmer ses choix et ses décisions.

Anciennement, le mot CHOIX était synonyme d’ÉLECTION. CHOISIR, c’est ÉLIRE, et en ce sens, il convient de se rappeler qu’une élection implique par la suite :

  • Soit des actions d’une durée relativement longue (des actions conformes au choix)
  • Soit une mise en valeur (sur un piédestal) de l’objet choisi, comparativement aux autres

Vos CHOIX sont donc très lié à vos valeurs profondes (ce qui n’est pas forcément le cas de vos décisions).

Par exemple, si vous faites le CHOIX de reprendre vos études, cela signifie que vous avez un réel intérêt pour les études choisies et que si vous en parliez à quelqu’un ce serait la main sur le cœur. D’ailleurs, personne ne vous obligera à parler de vos CHOIX… Ça vient tout seul !

J’ai choisi ma femme. Je l’ai élue, et elle trône sur son piédestal chaque jour, suite à cette élection. Les actions que je mène tiennent compte de ce CHOIX. Et parfois, ce choix me donne du fil à retordre… je ne dis pas ça pour me plaindre. Je le dis pour que mes lecteurs se sentent moins seuls. Mes lectrices aussi d’ailleurs… Quel sacré choix que celui-là !

Dans toute élection, il y a forcément d’autres candidats éligibles. Donc d’autres choix… Chacun d’eux a un programme et il convient de choisir avec discernement, parce qu’ÉLIRE c’est un véritable engagement à long terme. Tous les CHOIX de votre vie sont ainsi. Si vous n’avez qu’un seul choix, vous n’avez plus le choix : c’est une vie sous dictature ! Ceci-dit, en coaching on considère que vous avez toujours le choix. Si si ! Je sais, c’est moche… mais vous pouvez me décrire plein d’exemples ou vous avez osé dire «je n’ai pas le choix», et en tant que coach, je vous prouverai que vous vous racontez des histoires ! Ceci-dit, en tant qu’ami, je pourrais pleurer avec vous, en vous plaignant pour ce seul choix qui ne vous a pas laissé le choix…

Honnêtement, je préfère garder ma posture de coach…

Pas le choix ?

J’ai un ami qui m’a dit un jour à propos de sa femme :

– Je me suis mis avec elle parce que je n’avais pas le choix ! C’est la seule qui voulait de moi…

Alors non seulement c’est faux (parce qu’il n’a pas écumé le fond des mers), mais en plus de ça, en sortant de sa zone de confort, il aurait pu faire le Choix de vivre célibataire.

Oui… Parce qu’il y a toujours un Choix au-dessus du Choix en cours d’élection. Mais on ne l’aime pas trop celui-là ! En général, je le cite dans mes coachings, juste pour rappeler à ceux qui disent qu’ils «n’ont pas le choix», qu’au moment où ils prononcent cette phrase, elle est relative à un CHOIX qui a été fait préalablement. Un CHOIX d’un niveau supérieur qu’on peut donc réélire.

Par exemple, en supposant que vous disiez «je n’ai pas le choix : je dois payer 62% de charges comme tous les employeurs de ce foutu pays !», je vous rappellerai qu’être employeur est un CHOIX, et qu’exercer votre activité dans «ce foutu pays» en est également un. Si vous voulez retrouver tout un panel de choix au moment où vous pensez «y a pas l’choix !», reconnaissez que vous aimez créer des emplois et que vous avez ÉLU domicile en France. Après quoi, vous comprendrez que vous avez fait de vrais Choix est que vous vivez les conséquences d’une ou plusieurs élections. Et une élection ça se renouvelle.

Les Choix de Vie

Toujours en utilisant la métaphore des élections, au moment où vous élisez votre Choix, vous en évincez d’autres… Vous allez immanquablement rencontrer des gens qui auraient fait un autre choix, et forcément, ils feront tout pour vous dire que vous avez mal choisi…

Par exemple, quelques semaines après que j’ai choisi ma compagne, des femmes ont défilé dans la rue en mini-jupe jaune, pour me dire que j’ai fait un mauvais choix, et qu’il fallait recommencer ! Elles étaient des milliers (quelques centaines d’après la police). Mais bon… Lorsqu’on affirme un choix on finit par l’avoir dans la peau.

Élection après élection, on se construit une vie ! Une vie au cours de laquelle il y aura des décisions à prendre. Et ce qui est génial lorsqu’on fait des Choix (je parle de vrais Choix), c’est que les décisions deviennent faciles à prendre !

Par exemple, supposons qu’on me propose un contrat à l’autre bout de la planète. Une affaire que tous mes confrères m’envieraient ! Le seul hic, c’est qu’il faut que je me sépare pendant 6 mois de ma famille. Après ces 4368 heures passées loin des miens, il y aura plus de souplesse et je pourrai voyager vers ma famille, comme je pourrais la faire voyager vers moi. Pourquoi est-ce un hic ? Parce que j’ai fait le Choix d’être auprès de ma famille ! De fait, toutes les propositions que l’on va me faire vont être validées ou invalidées par ce Choix de haut niveau. Dans mon cas, le NON est une bonne décision.

Ce n’est pas forcément une bonne décision dans l’absolu, puisque je pourrais féliciter un confrère s’il dit OUI. Je pourrais même recommander un ami pour cette mission. Ce n’est donc pas une question de morale ou d’éthique. C’est personnel.

Vous pourriez me dire que je pourrais faire un compromis… Après tout, 6 mois ça passe vite, et je reviendrai au sein de ma famille avec une expérience hors du commun. C’est justement là que ça devient intéressant : lorsqu’on fait un vrai Choix, il n’y a pas de compromis ! Il faut attendre la date des prochaines élections, qui ne pourrait en aucun cas survenir à l’improviste (sauf coup d’état), mais à une date choisie.

Les personnes qui ont du mal à prendre des décisions, sont des personnes qui n’ont pas fait de vrais Choix. Chaque proposition les fait pivoter telles des girouettes.

Vous voulez prendre des décisions plus facilement, plus rapidement, et sans avoir de remords après l’action ? Sans vous interroger sur la possibilité de revenir sur vos décisions ?… Faites des choix ! Et affirmez-les comme tels : élus parmi plusieurs candidats, forts en valeurs existentielles, à durée déterminée (mais assez longues pour que des résultats puissent apparaître), controversés par d’autres électeurs, et que vous mettez sur un piédestal lorsque vous en parlez.

Elisez les Choix de votre vie

Vous avez pu vous rendre compte qu’Isabelle était plutôt discrète en ce moment. Elle me donne des idées, mais n’a rien publié depuis le début du mois. La raison est simple : elle a fait le Choix de créer un programme estival, et réserve donc toute sa disponibilité à la préparation de celui-ci. Nous aurons le plaisir de vous le présenter courant juillet. Dans ce programme, il sera question de faire des Choix. De vrais choix de vie, qui feront qu’à chaque décision vous vous sentirez dans votre élément.

A++

Stéphane SOLOMON