Le Coaching est-il fait pour vous ?

Laure, Marion, Sarah et Chloé sont amies depuis plusieurs années. Trentenaires et célibataires, elles ont décidé de participer à une soirée Speed-Dating. Le principe est simple : chaque femme est assise à une table. Un homme s’installe pour que le duo puisse entamer une conversation et toutes les dix minutes, les hommes changent de table. L’objectif est de découvrir de nouvelles personnes mais surtout, de trouver un partenaire de vie. Chaque personne est, en théorie, là pour ça.

Laure, Marion, Sarah et Chloé sont là pour ça.

Simon est présent à cette soirée. Contrairement aux jeunes femmes, il n’en est pas à sa première participation. De nature timide, il n’avait jamais réussi à être à l’aise et à avoir une communication assurée lors de ces échanges fugaces. Il a donc décidé de se faire coacher pour gagner en Confiance ! Dans le panel de techniques qui lui ont été proposées, il a choisi celles qui font sens pour lui, celles avec lesquelles il se sent aligné. Il arrive donc à cette soirée avec plusieurs techniques de «Communication Orientée Séduction» qui correspondent à sa personnalité et il compte bien en utiliser deux ou trois.

Simon rencontre tour à tour Laure, Marion, Sarah et Chloé. La soirée terminée, les 4 amies se retrouvent pour un débriefing. Elles évoquent Simon.

Laure : Non, mais, franchement, lui, c’était juste pas possible ! J’ai détesté son ton, sa façon d’être. Je serais partie si vous n’étiez pas là. Im-po-ssi-ble !!

Marion Ah je suis d’accord avec toi, j’ai eu un peu de mal avec lui aussi. Mais bon, il semblait sympa par ailleurs alors j’ai échangé quelques politesses. Ces 10 minutes m’ont quand-même semblé longues… Il faut voir s’il est tout le temps comme ça… Je me le demande…

Sarah : Vous me faîtes rire les filles ! Vous n’avez pas vu que Simon utilisait une technique de séduction ? J’ai trouvé sa façon de faire plutôt sympa, je me suis prise au jeu et lui ai donné le change, en jouant le jeu.

Chloé Ah oui, tu as raison ! Ça, c’était bien une technique de séduction… Franchement, il aurait pu être un peu plus fin. Je lui ai dit d’ailleurs : “ta technique, tu te la gardes !” Rien ne vaut le naturel. Je lui ai bien coupé le sifflet ! Après ça on a patiemment attendu sans se parler. Franchement, pour qui il se prend ?

Mais, que s’est il passé ?

Laure et Marion n’ont pas vu que Simon utilisait une technique de séduction. Pour elles, cette assurance et passée pour de l’arrogance. Marion a difficilement accepté d’échanger quelques phrases. Laure s’est complètement fermée.

Sarah et Chloé, elles, ont bien remarqué l’utilisation d’une technique. Sarah a donné le change à Simon et ils se sont pris au jeu de la séduction, ce qui leur a permis de se connecter et d’approfondir le dialogue. Mais Chloé a décidé de se rendre hermétique, se disant que Simon ne saura la manipuler avec une technique aussi visible. Elle ne lui a laissé aucune chance de la séduire

Pourtant, Laure, Marion, Sarah et Chloé étaient toutes là pour une soirée basée sur la séduction…

Revenons-en au «Magnez-vous le derche !» de ce début de mois, car l’expérience est similaire en tous points.

En recevant cet article, il y a ceux qui y ont vu une technique de coaching et ceux qui y ont vu un Stéphane malpoli, car excédé.

On constate deux réactions distinctes chez ceux qui ont vu un Stéphane excédé :

  1. Ils l’ont mal vécu ! Certains ont juste boudé, d’autres ont dit à Stéphane qu’ils n’appréciaient pas ce ton, et un nombre non-négligeable a claqué la porte ! Mais globalement le sentiment était négatif.
  2. Ils ont eu de l’empathie pour cet homme si sympathique qui a soudainement craqué, acceptant d’accorder quelques minutes de leur temps à publier un commentaire, histoire de calmer l’ogre.

Il y a aussi 2 types de réaction chez ceux qui ont compris qu’il y avait-là une technique :

  1. Ceux qui ont joué le jeu en s’amusant de la mise en scène et en décidant de prendre part dans ce scénario en toute complicité (Stéphane cite José et Claire, mais j’en vois quelques autres).
  2. Ceux qui se sont dits «je ne vais pas me laisser prendre par une ficelle aussi facile».

Le Développement Personnel est-il fait pour le dernier groupe ? J’en doute, car il a décidé qu’il sera insensible aux techniques et ne se laissera pas faire. En dépistant les techniques et en trouvant des parades pour ne pas être se laisser prendre, ils se sentent intelligents… Or l’intelligence, dans un cadre de Coaching, c’est de participer. Il y a connivence entre l’aidant et l’aidé. Et le mot «manipulation» ne peut avoir une connotation péjorative. Si la technique est visible, la meilleure répartie est de donner le change.

C’est important de jouer le jeu au lieu de se gratifier d’avoir décelé la ficelle. Si face à chaque technique on se dit «cette manipulation ne passera pas par moi», il est préférable de quitter le jeu et de trouver un autre processus que le coaching pour s’épanouir. Un processus plus assertif où le jeu, l’humour, la créativité et les allusions sont volontairement sous contrôle, voire absents. C’est le cas des conférences philosophiques ou spirituelles. C’est moins dynamique que du coaching, mais beaucoup de gens y trouvent leur bonheur.

Si parfois nos récits sont hautement philosophiques et spirituels (enfin, surtout ceux de Stéphane !), ni Stéphane ni moi n’aspirons à nous placer en maîtres à penser ou en guides religieux. Considérez-nous comme des allumeurs de flammes ou comme des ramasseurs de peaux de bananes. Il y a un côté «populaire» dans notre démarche. Certes, il faut avoir le sens de la métaphore et une une bonne intelligence existentielle pour puiser de l’Énergie dans nos récits, mais notre mission est de vous pousser à l’action. Pas de vous laisser pensifs ou béats…

En ce sens, puisque Stéphane et moi nous travaillons ardemment sur le prochain webinaire (qui n’est proposé qu’aux lecteurs de cette newsletter, donc à un public réduit dont vous faites partie), le fait de terminer nos articles par «Inscrivez-vous !» en appelle à votre complicité. Comme le dit Stéphane, accordez une attention particulière à la proposition, ne serait-ce qu’en visitant la page de vente, et bien sûr, en posant des questions dans le but d’y participer. Fuir ces propositions est incongru dans le cadre de notre relation. Vous êtes là pour du coaching. Si le coaching est fait pour vous :

Isabelle

PS : Le nombre de femmes étant supérieur pour le moment au nombre d’hommes, Stéphane m’a proposé de mettre mon plus beau décolleté pour ce webinaire. Sachez que le replay sera flouté… 


Si la ficelle est trop facile pour vous, ne vous inscrivez pas ! 

Pour les autres :