Bousculade

[userinfo field= »first_name »],[/userinfo]

Lorsque j’ai lu les commentaires sous le billet de lundi, j’ai eu peur !

J’ai cru que j’étais mort, et que chacun disait quelques mots gentils avant l’inhumation. C’est en lisant la rubrique nécrologique de ma ville que j’ai pu constater que j’y étais absent, et que le sentiment d’être vivant n’était pas uniquement intérieur.

Que d’éloges…

Je serai malhonnête de vous dire que ce résultat est innocent. Mais je serai encore plus malhonnête de bomber le torse en disant que tout est sous contrôle. J’ai obtenu bien plus que ce que j’espérais. Je m’attendais à cet élan d’Energies, parce que j’ai volontairement commuté les interrupteurs, mais j’étais loin d’imaginer une telle intensité.

Encore merci…

Le thème principal

Résumons la situation :

  • Le premier article est un fait-divers qui vous invite à vous émerveiller. Ce fut un plaisir de vous livrer cette tranche de vie. Plaisir visiblement partagé.
  • Le lendemain, nous avons un peu discuté du feed-back émotionnel, ce « retour d’information » particulier, qui s’installe rapidement lors d’une communication, et je vous ai invité à vous diriger vers des actions concrètes, car l’émotion est l’Energie de l’action.

Aujourd’hui, après 2 jours de pause, de lecture de commentaires et de prise de notes, j’ai décidé de vous bousculer un peu ! Je sais ce qui bloque les bienveillants, en général. Vous le savez aussi : c’est la timidité, le manque de motivation, la peur du ridicule, le peur d’être jugé, la peur d’échouer, la peur de réussir… Bref, le manque de confiance en soi.

Pour vous aider à vous libérer je vais redéfinir un mot que vous avez appris à détester et à dénigrer. Pourtant, d’un point de vue linguistique, ce mot est plein de douceur poétique… Il glisse sous la langue :

Manipulation…

Rien à voir avec « Procrastination ! » qui agresse la gorge à chaque fois qu’on le prononce… Et pourtant, en ce moment, vous êtes des centaines de lecteurs à préférer procrastiner que manipuler… Le sujet est sensible, mais on va essayer de changer ça :

Question : Qu’ai-je fait à Mamie un dimanche enneigé de janvier, tandis qu’elle se lamentait ?

Réponse : J’ai mis de la joie dans son cœur et dans sa tête, j’ai monté un spectacle vivant devant la fenêtre par laquelle elle observait le monde, j’ai changé sa perception du jour…

Je suis donc un manipulateur. De quel droit me suis-je immiscé dans son état mental ? Au nom de quelle loi ? Pourquoi ne l’ai-je pas laissée se complaire dans sa tristesse ? D’autant qu’elle ne m’a rien demandé… En plus j’ai utilisé l’Energie de mes enfants. J’ai vraiment manipulé mon monde !

C’est mal n’est-ce pas ?

Question : que fait une maman lorsqu’elle chante une chanson douce, cœur contre cœur, à son bébé en pleurs parce qu’il est envahi de coliques ?

Réponse : elle le manipule ! Elle change son état mental. Elle canalise ses pensées en attendant que le sommeil l’emporte sur la douleur.

De quel droit ? Indignons-nous contre cette éducation ! Si bébé veut pleurer, qu’il pleure librement !

Question : que fait le bébé le lendemain, s’il a envie d’entendre une chanson douce ?

Réponse : il pleure ! Ne sachant pas communiquer en adulte responsable, il utilise le protocole de communication qui a donné des résultats la veille. Même s’il n’a plus mal, il donne de la voix pour déclencher celle de sa maman, automatiquement…

Petit manipulateur ! T’as pas honte ?…

Est-ce vraiment mal ?

Question : que sont les préliminaires amoureux ?

Réponse : une manipulation physique et mentale, gagnant/gagnant !

– Ca existe une manipulation gagnant/gagnant ?

– Bien sûr que ça existe ! Essayez de faire l’Amour sans quelques manipulations préalables… Sauvage !

J’ai une révélation à vous faire. C’est l’un des piliers du programme CONFIANCE-COACH : la plupart des gens qui ont un manque de confiance en soi, se mettent en retrait parce qu’ils ont peur de manipuler les autres. Ils ne veulent pas changer le monde. Même pas leur petit monde…

Les personnes reconnues pour leur confiance intérieure ont un comportement inverse.

Ce qui signifie que l’une des clefs de la confiance en soi, est de s’autoriser à manipuler ! Une autre clef est d’accepter de se laisser manipuler… Vous êtes une personne de CONFIANCE et vous attirez des personnes de CONFIANCE !

Déni et incompétence inconsciente

La plupart du temps, on me répond que je ne peux pas qualifier une bonne action, de manipulation, puisqu’il n’y a pas de victime, et que je n’en tire aucun profit. Si vous pensez ça, vous nagez dans les eaux troubles de l’incompétence inconsciente. Ca vous empêche d’avancer à bien des niveaux.

J’affirme avec force que je l’ai baladée, Mamie… Comme une débutante. Elle était triste et vulnérable, et j’en ai fait ma chose ! Connaissant ses points faibles, je ne lui ai laissé aucune chance de poursuivre son dimanche avec son état mental d’origine !

Quant au bénéfice, il y en a un qu’on appelle l’estime de soi. Ca vaut de l’or ! En plus, je publie l’histoire, et je reçois plus de 100 Waouw ! Certains Waouw me disent que je suis un magicien, d’autres que je suis un modèle, d’autres encore, m’ont écrit «pas besoin de cadeau, c’est vous le cadeau !».

Si pour vous un bénéfice se calcule en euros, je vous confirme que ça m’a rapporté des inscriptions à des programmes payants, et que ça m’en rapportera encore !

Si vous pensez que ce n’est pas très joli-joli de profiter des effets secondaires d’une bonne action, vous vous enfoncez dans le déni… Vous refusez les cadeaux de l’Univers.

Lorsque vous faites du bien à quelqu’un, attendez-vous à ce que cette manipulation change l’état de votre monde. Vous aurez beau chercher d’autres mots pour qualifier le processus, il n’y en a pas. Acceptez la dualité de ce terme : son côté positif et son côté négatif, et vous vous autoriserez à manipuler pour faire du bien autour de vous (et en vous). Vous cesserez de cracher sur les livres qui portent le titre «L’art de la manipulation», et vous serez même avide de l’enseignement qu’on y prodigue. Vous saurez filtrer ce que vous voulez garder et ce que vous voulez jeter en fonction de vos valeurs morales. Et si quelqu’un vous surprend à lire ce genre de livres, vous lui direz tout le bien que vous pensez de la manipulation gagnant/gagnant, et vous tenterez de l’aider à se libérer de son déni !

Commercialement, au lieu de traiter de manipulateur toute personne qui essaye de vous vendre quelque chose, vous jouerez le jeu en acceptant le rôle du manipulé (toujours gagnant). Vous vous laisserez emporter par l’Energie des gens passionnés par leur métier, leurs produits, leurs évènements… Ils vous apprendront énormément de choses sur le sens de la vie. Toute une école…

Si vous pensez qu’un manipulateur est forcément un sale type, ce dénigrement a plusieurs effets néfastes :

  • Vous attirez vers vous davantage de manipulateurs toxiques, car contrairement aux doux manipulateurs, ils ne lâchent jamais prise.
  • Vous vous privez des effet des manipulations bienveillantes : aussi bien celles qui sont faites à votre égard, que celles que vous pourriez utiliser sur les personnes qui en ont besoin.
  • Vous passez à côté de l’une des clefs du bonheur : l’auto-manipulation.

Les manipulateurs conscients sont comparables à des magiciens : ils font quelques tours de passe-passe volontaires et dynamiques, pour changer la fréquence diffusée dans leur environnement. Ils se fixent souvent comme mission de changer la tristesse en bonheur, la confrontation en débat, la colère en révolte utile… en leur âme et conscience.

On les qualifie de communicants, de leaders, d’artistes, de pédagogues, de guides… Mais finalement, ce qui les caractérise tous, c’est la capacité de changer l’état de leur environnement intérieur et extérieur, à loisir.

Bons loisirs !

A++

Stéphane SOLOMON

12 réflexions au sujet de « Bousculade »

  1. à lire: « Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens de Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois (15 janvier 2004) »

    « Devenez sorciers, devenez savants de Georges Charpak et Henri Broch (13 septembre 2002) » (zététique..pour les sceptiques)

    Dès qu’on accède à l’extérieur (de notre monde intérieur) on est manipulé et on manipule. En être conscient et connaître les techniques est une très bonne chose..ensuite c’est une question d’objectifs, de valeur, de morale, éthique..de paradigme. Le choix, la posture de Stéphane est de s’exposer lui-même de façon transparente pour en faire l’objet et le sujet de notre prise de conscience, quel courage!

  2. Quel que soit le mot ou terme utilisé, « manipulation » ou autre, le tout est de rendre les gens heureux ou satisfait (à titre personnel ou professionnel) et donc en découle pour nous du bonheur ou de la satisfaction..
    Il fait un temps superbe ce matin dans l’ouest..

  3. Bonjour,
    Cela s’appelle aussi le « changement d’image mentale ».
    Nous subissons une certaine fixité dans nos images mentales (exemples : humeur, point de vue sur un événement, habitudes du petit déjeuner, perception de soi).
    Changer ses images, c’est de l’auto-manipulation.
    Et c’est une activité absolument nécessaire … et que nous pratiquons peu voir pas du tout (ignorance ?).
    Quand à changer les images d’autrui (manipulation altruiste), heureusement que nous le faisons, sinon chacun resterait prisonnier de ses schémas de représentations. Et je remercie tous ceux qui m’ont manipulé, car ils m’ont permis d’accéder à d’autres points de vues, ils m’ont enrichi en me destructurant.
    Merci à vous Stéphane de mettre le doigt sur ce problème de fixité des représentations, et bravo pour votre façon de le traiter.
    J’attends la suite de votre article, avec plaisir et impatience.

  4. Vous savez quoi, je viens de manipuler consciemment non pas un mais deux collègues – avec lesquels jusque là , je n’étais pas vraiment en harmonie ( on va dire cela comme ça) . et oui, ça marche. J’ai dit la même chose mais en les impliquant , en les considérant…. et au final tout le monde est content., le projet avance et tout le monde travaille de concert.. Manipulatrice moi, je crois que oui, au départ je pensais être hypocrite, en fin de réunion, jene voyais pas les les choses de la même manière , et je me sens …. bien.
    Quelles leçons en trois jours, que de résultats, merci

  5. Un manipulateur gagnant/gagnant, n’est ce pas tout simplement une personne charismatique au fond « gentil » ? Un leader naturel qui, sans le moindre effort conscient, manipule son entourage en permanence ?

  6. «Vous attirez vers vous davantage de manipulateurs toxiques, car contrairement aux doux manipulateurs, ils ne lâchent jamais prise.»

    C’est ce que l’on a tendance à penser malheureusement quand on se retrouve embarqué, dans un contexte professionnel, dans les «jeux» de manipulations toxiques allant jusqu’au harcèlement, utilisés couramment pour gérer ses effectifs de nombreuses entreprises.

    Je trouve le sujet très actuel!

    Est-ce que vous nous accompagneriez aussi dans ces espaces contemporains?… un …-Coach à utilisé dans les situation d’intimidation au travail… J’ai comme l’impression que ces pratiques sont devenus des lieux communs. Y a t-il des outils autre que la fuite?

    Merci beaucoup pour votre présence à plusieurs étapes de nos parcours.
    Au plaisir de vous lire à nouveau

  7. Votre propos me semble poser quelques questions; qu’est-ce qui est le plus important selon vous: la finalité de la manipulation (qui justifierait alors n’importe quel moyen et de passer outre la volonté d’autrui) ou les intentions qui amènent à manipuler (en quel cas comme on dit « l’enfer est pavé de bonne intentions)? Faut-il choisir? Peut-on vider la manipulation, pris comme action des intentions et finalités? Si l’on sort du schéma gagnant-gagnant, que faire: par exemple, si vous savez que vous ne recevrez pas les bénéfices dont vous parlez (estime de vous, admirations des lecteurs, adhésions…) ou si vous savez que vous risquer des retombées négatives pour vous, auriez-vous quand même « baladé » grand-mère? Obéissez-vous à une loi ou des règles universelles ou créer-vous votre propre législation?

    Je vous remercie Stéphane de me répondre.

    Bien à vous

    Frédéric

  8. merci Stéphane de m’avoir ouvert l’esprit sur la MANIPULATION.
    Je ne voyais cela QUE comme gagnant/perdant, en ayant dans mon entourage (c’était moi la perdante) et difficile d’y réagir autrement que par le silence (je ne suis pas une battante)
    Maintenant j’y réfléchirai autrement. Que du bonheur d’être libérée

  9. Bonjour Stéphane,
    Je n’ai pas l’impression que vous me manipuliez mais au contraire, me rendez plus conscient de certaines choses et actif. Par contre, j’ai l’impression que le plaisir de la manipulation doit être grand et que certains en usent vis-à-vis de moi alors qu’ils pourrraient communiquer plus sim plement (mais au risque de perdre leur pouvoir du secret!) Quant à moi, je ne me sens pas en situation de manipuler quiconque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *