Le sentiment de trahison (2/2)

Dans mon précédent article et les discussions qui l’ont suivi, nous avons évoqué les Valeurs FONDATRICES d’une relation. Ce sont des Valeurs qui méritent un entretien régulier, car si elles ne sont pas (ou plus) respectées un sentiment de trahison peut naître. Si ce sentiment n’amenait qu’une rupture, on pourrait juste le regretter et tourner la page. Mais souvent, ce sentiment de trahison est suivi d’une «petite mort», illustrée dans mon article par l’incapacité à  raviver une flamme, qui pourtant, aspire à briller. Mais tant que le sentiment de trahison est là, il déverse une tempête sur la moindre étincelle.

L’histoire de Roméo et Juliette (la mienne pas celle de Shakespeare) est exagérée pour des raisons pédagogiques. On ne va donc pas entrer dans les détails de chaque mot, ni juger les personnages à travers nos prismes. Roméo a ses valeurs et Juliette a les siennes. C’est heureux… Mais au moment de créer le Relation, une troisième entité prend forme : le couple.

Le couple a forcément des des Valeurs communes. C’est ce qui va former, comme pour un individu, son Identité. Si Roméo aime l’élégance et Juliette aussi, le couple sera élégant. Si Roméo est ambitieux et Juliette aussi, le couple sera ambitieux… Mais ce n’est pas forcément important pour que le couple puisse perdurer : Roméo pourrait avoir peu d’ambitions, et Juliette pourrait s’habiller comme un sac, cela ne remettra pas en question leur existence. Tout au long de la Relation, les Valeurs pourront évoluer. Le dialogue, les discours, les échanges oraux et écrits, les attitudes vis à vis des événements et la façon de les exprimer… changent l’importance des valeurs de chacun. Cela ne se passe pas en un jour (sauf traumatisme). Ça se construit sur la durée et en connivence.

Valeurs FONDATRICES

Toute relation repose sur des Valeurs FONDATRICES. Il s’agit de valeurs communes, placées à un tel niveau que la Relation ne peut tenir sans elles. Chaque individu y est fortement attaché, et un changement dans le temps ne serait pas souhaitable. La Relation dépend donc du respect de ces Valeurs. Il convient donc d’en parler, et c’est ce que Roméo et Juliette ont omis de faire.

Parmi les commentateurs du précèdent article, Jean-Louis et Valérie soulignent le fait que nous sommes habités par des centaines de Valeurs Humaines, voire des milliers… S’il fallait toutes les énumérer pour les faire valider par un partenaire, on n’en finirait plus… C’est juste, mais les Valeurs FONDATRICES d’une Relation, celles qui pourraient détruire à néant la Relation instantanément si elles sont bafouées, ne sont pas très nombreuses. Un passage en revue est donc tout à fait possible pendant que l’on fait connaissance.

Juliette n’est pas coupable du comportement volage de Roméo, mais elle est désormais Responsable du sentiment de trahison qu’elle alimente suite à sa «petite mort». Elle peut reconnaître malgré sa blessure, que jamais Roméo n’a mis en valeur l’exclusivité  sexuelle lors des discussions du couple, et qu’elle-même, n’a jamais cherché à valoriser cette capacité à résister aux tentations, considérant que ce sujet était indiscutable… C’est le problème de beaucoup de valeurs hautement placées : on en parle peu, car ça va de soi, ça tombe sous le sens, ça coule de source…

Ça coule de source…

J’ai un ami qui tient une boutique de vêtements. Il a omis de dire à ses vendeuses qu’elles n’étaient pas censées se servir dans sa boutique pour s’habiller gratuitement… Il a également omis de dire que les amis et les amis des amis n’avaient pas à bénéficier systématiquement de remises de 50%… Pour lui, ça tombait sous le sens, il n’y avait pas à en discuter. Mais pour sa principale vendeuse, il eut fallu tout un discours, car habiller ses amis à bon compte faisait d’elle une personne extrêmement valeureuse. Quant à la vendeuse qui a rejoint la boutique en juillet, elle a été formée par la première… Elle a donc eu droit à un beau discours sur le sujet, et elle s’est alignée sur les valeurs de sa formatrice…

Si je devais coacher Juliette, je ne lui suggérerais pas de retourner avec Roméo sous prétexte que «ce n’est pas si grave après tout…». Je lui proposerais plutôt de mieux communiquer avec son nouveau fiancé : celui qui ne tardera pas à apparaître, dès qu’elle cessera de croire que tous les hommes sont des salauds… Et cette fois, il lui faudra communiquer sereinement et clairement à propos de ce qui représente pour elle, la Valeur FONDATRICE du couple.

Supposons, par exemple, que je décide de m’associer à une personne pour co-écrire un livre sur la Gestion du Temps. Parmi mes valeurs humaines, il y a l’Education Bienveillante des enfants (donc sans violence physique ni verbale). Mais mon associé aime rappeler à qui veut l’entendre qu’une petite claque ou une bonne fessée n’a jamais tué personne ! Est-ce que cette opposition concernant la valeur «Education des enfants» gênera notre collaboration ? La réponse est NON : nous n’avons pas d’enfants en commun, mais à un projet d’écriture d’un livre sur la Gestion du Temps. Ce n’est donc pas une Valeur FONDATRICE de notre Relation. En revanche avec ma compagne, il est important de METTRE EN VALEUR tout ce qui concerne l’Education Bienveillante et l’incroyable panel de solutions et de pratiques qui sont proposés à ceux qui aiment faire briller cette Valeur. Si je la vois gifler l’un de nos enfants et prétendre qu’il l’a bien cherchée et qu’il n’y avait pas d’autres solutions que de lui donner une bonne correction, je me sentirai trahi !

Chaque Relation a ses propres Valeurs FONDATRICES, qui constituent le ciment de sa longévité.

La Communication Orientée Valeurs

Vient ensuite la question du COMMENT FAIRE. Et là encore, tout dépend de la relation et des protagonistes. J’imagine assez bien un patron organiser mensuellement une réunion autour de la Valeur Entraide (entre les employés). J’appelle ça la COV : Communication Orientée Valeurs. Est-ce que Juliette devrait organiser les mêmes réunions avec son prochain Roméo ? Ça me paraît exagéré (cette hypervigilance risque de provoquer le problème qu’elle cherche à éviter). Dans un cadre sentimental, la discussion peut venir «au fil de l’eau», c’est à dire lorsque la vie le suggère.

Par exemple, après avoir vu le film «Proposition indécente» (où la fidélité est mise en concurrence avec un million de dollars), une petite COV aurait suffi à Roméo et Juliette pour comprendre que leur Relation ne pourrait pas tenir très longtemps. Lorsque je pense que c’est l’un des premiers films qu’ils ont vu ensemble, je me demande ce qu’ils ont fait après la séance de cinéma… Je tiens fort à parier que leur hypervigilance les a amenés à éviter le sujet !

Parlons de nous

Serait-il possible que vous ou moi, soyons dans une Relation qui pourrait se clôturer par un sentiment de trahison ? Ma réponse est OUI ! C’est déjà arrivé ! Prenons un exemple (simple cette fois-ci) :

Sur Facebook, il y a quelques temps, j’ai publié ceci :

Si j’imagine volontiers un pommier m’offrir une de ses pommes, j’ai beaucoup de mal à imaginer un vache m’offrir l’une des cuisses…

Suite à cette publication, j’ai reçu environ une vingtaine de demandes d’amitié ! Presque tous ces nouveaux amis sont des militants végan et pensaient avoir trouvé en moi un porte-drapeau, voire un porte-parole ! Or je ne suis pas végan ! Je suis certes, végétarien, mais je consomme des laitages et des œufs, j’ai des chaussures en cuir et des oreillers en plumes. Par ailleurs, je n’oblige pas ma famille à manger comme moi. Or chez les végan (la plupart en tout cas), le véganisme est (aussi) une valeur éducative et familiale.

Où est le problème ? Il est très simple : lorsque j’ai publié mon article sur «Monsieur Gentil» (qui travaille au Quick où j’ai emmené mes enfants), mes «amis végan» se sont sentis trahis ! Normal : la Valeur FONDATRICE qu’ils se sont imaginés a été bafouée… Je suis Roméo !

D’une manière générale, toute personne qui me lit pour une autre raison que son Développement Personnel se sentira trahie un jour ou l’autre ! C’est une évidence. A un moment ou un autre, je passerai pour un traître, car je ne serai pas à l’image de cet «être sublime» qu’ils ont pris en amitié…

Evidemment, il m’arrive, à moi aussi de me sentir trahi ! Souvent il s’agit de personnes qui pensent bien faire. Il y a encore quelques jours j’ai été encensé (toujours sur Facebook) pour toutes mes actions gratuites et désintéressées… C’est terrible d’entendre ça ! Si j’avais encore ma propension à la culpabilité, ça me plongerait en profondeur dans ses abîmes.

La gratuité de mes articles n’est pas altruiste ! C’est une STRATEGIE que j’utilise pour aider les hésitants à franchir le cap de l’investissement en soi. L’idée est simple et elle a fait ses preuves : on découvre gratuitement le produit, puis on l’intègre (ou pas) dans sa consommation courante en fonction du résultat obtenu. Investir en soi est l’une des VALEUR FONDATRICE de notre Relation. Toute évocation sur un éventuel altruisme me plonge dans la stupeur…

Entendons-nous bien ! Je n’ai rien contre l’altruisme. Je mène beaucoup d’actions altruistes chaque jour (je pense que c’est le cas de beaucoup de gens). Mais DANS LE CADRE DE NOTRE RELATION, ôtez-vous ça de la tête !

Ainsi, lorsque je présente un programme payant et que l’essentiel de mes lecteurs fait l’autruche, je me sens trahi ! Je ne m’attends pas à une adhésion systématique (sans réfléchir), mais la moindre des choses serait d’accorder une attention particulière à la proposition. De considérer que tout ça fait partie d’un ENSEMBLE bienveillant. Dans le cadre de notre relation, porter des œillères dès qu’il s’agit d’argent, est une trahison.

S’intéresser à une personne pour sa gratuité est aussi malsain que de s’intéresser à elle pour son argent…

Vous aussi vous ressentez une trahison en lisant ça ? Vous espériez avoir à faire un altruiste qui donne abondamment de façon désintéressée ? Je suis désolé de vous avoir fait le coup de Roméo ! Mais afin d’éviter les «petites morts», je tiens à ce que vous sachiez que les altruiste existent ! Libérez-vous du joug de notre relation et adhérez à leurs blogs, à leurs chaînes Youtube, à leurs pages Facebook… Sublimez ces relations avec des commentaires qui mettent en valeur l’altruisme, c’est-à-dire la valeur FONDATRICE de votre nouvelle relation. Remplacez-moi par quelqu’un qui représente vraiment votre Roméo. Ne la jouez pas façon Juliette, qui ne voulait pas discuter de Fidélité, se persuadant que c’était indiscutable…

Et si vous voulez absolument associer l’altruisme à ma démarche, acceptez cette définition :

Un altruiste est une personne qui gagne sa vie en aidant les autres.

Vous venez de vivre une Communication Orientée Valeurs. C’est un exemple de «Recadrage», un outil de coaching très efficace. Je vous invite à rédiger votre propre COV si vous en ressentez le besoin. Bien sûr, cela vous vaudra quelques ruptures, mais parallèlement, votre Relation avec ceux qui resteront sera renforcée.

Souvenez-vous aussi qu’un sentiment de trahison peut provoquer une «petite mort». Ce qui se traduirait chez moi, par l’arrêt de la gratuité (afin de cesser d’attirer les «junkies du gratuit»… La COV a également pour fonction d’amortir le sentiment de trahison afin d’éviter la «petite mort»*.

Il s’en est fallu de peu cette année, mais je continuerai comme j’ai commencé. La rentrée 2018-2019 se fera donc avec moi, et forcément, grâce à cette COV, avec de moins en moins de «Roméo».

A++

Stéphane SOLOMON

__________
* Dans un cadre thérapeutique, la Communication Orientée Valeurs permet également de s’épargner un Burn Out (ou de se relever après un Burn Out).

10 réflexions au sujet de « Le sentiment de trahison (2/2) »

  1. Merci Stéphane ! Vos utiles réflexions me rappelle la mésaventure vécue très récemment avec une femme rencontrée via Meetic, très gracieuse et attirante, sincèrement tournée vers les autres -ce qui m’a plu…- mais avec quelques caractéristiques incompatibles avec les miennes : la conviction que ses « solutions » étaient les meilleures et que sa générosité sur le plan sexuel avec moi méritait une contrepartie immédiate. Alors que moi j’étais et suis toujours dans la conviction qu’un couple se construit ensemble dans le dialogue… et que pour avancer il convient de s’abandonner à l’autre et à ses petites manies (!) sans le juger. Bref mon comportement n’est pas l’attente d’un retour sur investissement. Bref alors que j’étais très amoureux et très enthousiaste je me suis retrouvé après un mois de communication difficile voire absente – nous étions à distance l’un de l’autre…- très déçu. Et nous avons fait le constat de l’impossibilité de continuer ensemble… Ce qui m’a déprimé je l’avoue… Mais j’ai repris le dessus. Bien cordialement.

    • Merci pour ce témoignage Pierre,

      Cela me fait penser aux «speed dating», ces entretiens de quelques minutes où l’essentiel doit être dit pour faire connaissance. Et si finalement, le meilleur entretien de ce type était un dialogue dans lequel on viendrait insérer avec art et ingéniosité ses plus belles valeurs ?

  2. bonjour Stéphane
    dans mon cas ce serait pour poursuivre mon parcours. le premier programme Aller vers m avait enthousiasmé. Ce déco d ce serait pour bien assoir mes COV et me remettre bien en selle après mon burn out ( trahison professionnelle). a très vite.

  3. Je crois aussi qu’il est important de s’entendre sur ce à quoi on donne de l’importance. Lorsque mon mari a fortement désiré avoir une aventure avec une jeune femme (Il avait besoin d’une fille, elle avait besoin d’un père), je lui ai dit : d’accord, vas-y tant que cela vous fait du bien tous les deux. Quand cela a commencé à mal tourner (récriminations d’un côté, sentiment d’obligation de l’autre) je lui ai dit : arrête. Cela fait de nombreuses années que nous sommes d’accord sur l’essentiel même si nous nous chamaillons sur le secondaire. Ma non-possessivité a fait l’objet de dure critiques de quelques personnes extérieures qui confondent amour et propriété de l’autre.
    Geneviève

    • Ce à quoi on donne de l’importance, ce sont nos valeurs…

      Il y a cependant autour des 12 valeurs universelles (telles que définies par Schwartz), près de 20.000 valeurs (sous valeurs) qui leurs sont rattachées.

      Par exemple, dans certains foyers, l’orthographe est une Valeur : on lui accorde de l’importance à tel point que même les listes de courses sont corrigées. On peut donc parler de l’IMPORTANCE de l’orthographe, mais aussi de la Valeur Orthographe qui est une sous-valeur de la Valeur Conformité.

      C’est important = c’est une Valeur.

      D’ailleurs, dans mes cours, lorsque les gens ne parviennent pas à lister leurs valeurs, je le propose de lister leurs Importances (ce qui est important pour eux).

      Ce qui est important pour vous n’est pas forcément important pour d’autres (et vice versa). C’est pour cette raison qu’il convient d’en parler lorsqu’on établit une relation. Et surtout de se souvenir que lorsqu’une critique est émise à notre égard, c’est souvent suite à un jugement de Valeurs…

      Certains jugements de Valeurs n’ont aucune valeur… 😉

  4. le sentiment de trahison peut aussi se ressentir à l’égard de l’amitié , je ne sais pas si ça vient sur ce que tu expliques plus haut et aussi sur ce que pensent ceux qui te répondent !

    • Il peut se ressentir dans tout ce qui nous paraît important. Juliette le ressent dans sa relation amoureuse, je le ressens dans mon travail,d ‘autres pourraient le ressentir dans leur santé ou leur paternité… Il ne faut surtout pas se limiter à un exemple. C’est pour cette raison que je les ai multipliés dans mon texte.

  5. Lors du dernier programme, j ai eu l occasion de faire une communication valeur dès le lendemain où tu ns l’as présentée. Cela m a effectivement fait un bien fou tout en restant dans le calme. Depuis plus de nouvelles du destinataire, un promoteur, du moins plus d attaque de ma valeur….pour l instant mais je me sens plus forte maintenant. En tout cas cela m aura permis de l identifier clairement. J allais poser une question mais tu avais aussi anticipé la réponse ds le programme: peut on ecrire une cov sans l envoyer ? Cette fois-ci j ai pu y protéger ma valeur amitié d interventions externes. sympa ce rappel.

    • Oui. Ca fait partie des techniques de Développement Personnel (donc pas uniquement pour la COV). Dans ce cas, ce sera une technique d’Affirmation de Soi, juste entre toi et toi…

      Il est préférable de savoir ce que tu vas faire de ta Communication AVANT de l’écrire. Ca amplifie l’intention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *