Technique : «Ce n’est pas possible !»

Aujourd’hui, je vais vous présenter une technique de Confiance.

S’agit-il de Confiance en soi ? D’une certaine façon OUI ! En pratique, il s’agit plutôt de la Confiance que vous pourriez accorder à d’autres personnes. Mais dans l’absolu, la Confiance intérieure et la Confiance extérieure mènent le même combat. Celui qui vous permet d’aller de l’avant, avec le sentiment profond que vous allez réussir. Attention ! Je n’ai pas dit «avec le sentiment que tout ira comme sur des roulettes». Vous pouvez réussir malgré les obstacles que vous rencontrerez et qui seront parfois difficiles à surmonter. Mais une fois que vous avez réussi, tout ça prend une moindre importance. Vous le savez : vous avez déjà réussi. Les difficultés font partie de l’Histoire.

Découvrons donc une technique nouvelle qui vous permettra de vivre de nouvelles histoires de réussite :

Ce n’est pas possible !

Vous savez à quel point les mots et leurs charges ont un impact sur votre vie. En tout cas je l’espère… Car si pour vous, «ne quittez pas…» et «restez en ligne…» ont la même valeur, je recommande vivement un redoublement : désinscrivez-vous (le lien se trouve dans le courrier que vous avez reçu) et réinscrivez-vous à cette newsletter en étant plus attentifs aux articles-clefs.

L’emprise des mots «ce n’est pas possible» est si puissante, qu’elle court-circuite le chemin qui mène vers le «possible» en quelques secondes. A moins d’avoir travaillé et retravaillé notre motivation et notre confiance intérieure, nous sommes formatés pour abandonner lorsque nous entendons ces mots : la formule est un déclencheur quasi-hypnotique ! Dès qu’une personne nous dit «ce n’est pas possible !», nous avons envie d’en savoir plus. Evidemment, le Développement Personnel recommande d’éviter cette curiosité malsaine, et d’écouter plutôt les gens qui disent que c’est possible !

Mais à moins d’apprécier la solitude permanente, vous n’allez pas vous fâcher avec tout le monde. Alors puisque nous en reconnaissons l’impact, serait-il possible de mettre cette formule à notre service ? La réponse est OUI. Je vais vous expliquer comment faire. Mais pour commencer, je vais vous demander de faire un effort d’imagination :

Imaginez qu’un jour, vous receviez de ma part un courrier truffé d’insultes. Je ne parle pas d’un truc sympa du style «avez-vous un gremlin dans la caboche ?». Je parle de quelque chose de bien trash qui ferait pâlir un hooligan. Vous recevez donc ce courrier terriblement injurieux avec mon adresse mail, mon entête, mon style habituel dans l’introduction, et un moment, hop ! Ca part en vrille, et vous en prenez plein la figure !

Quel serait votre réaction ? Je parie que pour beaucoup, ce sera la fin ! Ils cliqueront, furieux, sur le lien de désinscription pour en finir au plus vite ! Il est possible que je reçoive des insultes en retour, ce qui est de bonne guerre.

Et pourtant, parmi mes lecteurs, il y en a qui vont se dire :

– Non ! Ce n’est pas possible !

Je rappelle que les faits sont clairs et immuables : des insultes dures, terribles, insupportables… Et malgré tout, face à cette réalité, certains inconditionnels vous diront que ce n’est pas possible ! Pourquoi ? Parce qu’ils ont conscience de la Valeur de notre relation. Cette notion de «Valeur de la relation», c’est l’une des clefs du Bonheur !

Un scénario possible

Imaginez par exemple, que j’embauche un stagiaire qui s’occupe, entre-autres, de l’envoi de mes courriers. Son CDD se termine et il quitte la société. Quelques semaines plus tard, il a besoin d’un document pour le Pôle Emploi. Il a longtemps procrastiné sa demande, et au moment où il me la formule, il ne reste plus que 24 heures… Comble de malheur : je suis à l’étranger toute la semaine et il perd beaucoup d’avantages sociaux. Il va me considérer comme fautif, et pour se venger, il enverra un courrier insultant à tous mes lecteurs !

Est-ce possible ?

C’est une vraie question que je vous pose. J’irais même plus loin : POUR VOUS, est-ce plus probable que la première hypothèse (celle qui suppose que le courrier insultant vient de moi) ?

Je ne vous décris qu’un seul scénario, mais je pourrais vous en donner des dizaines d’autres, qui sont à mon sens, plus probables que la première hypothèse. Je ne me vois pas me lever un matin pour vous insulter, ça me paraît impossible ! Mais vous, où en êtes-vous ? Si c’est possible pour vous, surtout après ce que vous venez de lire, il est temps de mettre fin à notre relation ! La valeur que vous lui accordez n’augure rien de bon. Je ne pense pas que qu’en vous inscrivant vous ayez fait une erreur, mais je pense qu’en restant inscrit aussi longtemps avec ce «possible» en tête, vous faites une sacrée bourde !

Je vous le dis comme je le pense, et je ne vous fais pas insulte par ce franc-parler. Non seulement il y a davantage de probabilités que ce genre de courrier vienne «d’ailleurs», mais en plus de cela, je viens de clarifier notre relation : je lui donne davantage de valeur et c’est également ce que j’attends de vous. A partir de maintenant, si vous restez dans cette Newsletter et si vous recevez un courrier insultant, la première chose que vous devriez vous dire est :

– Ce n’est pas possible !

Puis m’en avertir aussitôt, pour que je puisse me défendre contre l’ennemi qui cherche à ternir notre relation.

En deçà de l’exemple

Pensez à tout ce que vous pourriez faire avec cette technique en l’étendant à l’ensemble de vos relations. Par exemple, si un ami vous annonce que votre femme ou votre mari vous trompe, allez-vous vous fier aux statistiques qui affirment que 55% des hommes et 32% des femmes sont infidèles, ou allez-vous vous fier à la valeur de votre relation pour balancer à votre ennemi du moment :

– Ce n’est pas possible !

Si vous pensez que c’est possible, voire probable, la valeur de votre relation de couple contient un paramètre «trompeur-trompé» qui risque de ternir l’ensemble de la relation. Il y a un paramétrage à revoir. En coaching ça s’appelle un recadrage, et dans notre cas (l’auto-coaching), un auto-recadrage.

Pensez-y, et étendez cette pratique à votre sphère personnelle et professionnelle. Quels avantages en tirerez-vous ? Seront-ils supérieurs aux inconvénients ? Je ne parle pas de faire confiance à tout le monde d’entrée de jeu. Je parle d’une réflexion profonde, personne après personne : puisque l’«impossible» est séduisant et fait partie de nos schèmes de pensées, quels sont les impossibles qui pourraient valoriser nos relations ?

Bonne réflexion, et bonne pratique,

A++

Stéphane SOLOMON