Jetez ce que vous voulez

En lisant mon article de la semaine dernière sur le pré-lancement du PWYW, Didier (un lecteur), m’a demandé gentiment ceci :

«Très intéressant. Est-il possible d’avoir les deux précédents articles ?

Merci d’avance.»

Je vous ai promis de faire le tour de quelques comportements contreproductifs, dus à la gratuité de TIME-COACH. Didier m’apporte sur un plateau le premier argument :

Question : comment se fait-il que Didier ne retrouve pas ces articles dans sa boite de messagerie ? Il les a reçus, comme tout le monde. Pourquoi ont-ils disparu ?

Réponse : parce qu’au moment de la première lecture, Didier ne les a pas trouvés intéressants au point de les garder, et encore moins pour personnaliser leur contenu. Si Didier avait payé ces messages 1 euro chacun, il les aurait peut-être gardés. S’il les avait payés 3 euros chacun, il les aurait probablement relus régulièrement. S’il les avait payés 250 euros, il aurait certainement trouvé un moyen d’expérimenter ce qui est proposé.

Didier a appliqué le modèle : «Jetez ce que vous voulez». C’est ce qu’on fait avec les choses inutiles qui nous encombrent. Et quand elles n’ont aucune valeur, quel plaisir de s’en débarrasser ! A l’aube du grand nettoyage de Printemps, je vous recommande cette technique.

Didier n’est pas en faute. Le paradigme «plus c’est cher, plus ça a de la valeur» est ancré dans nos réseaux neuronaux. En maintenant aussi longtemps un modèle économique qui encourage la gratuité et le non-engagement, je suis responsable (en partie) de la dévalorisation de mon travail.

Désormais, je vous confie cette responsabilité. C’est vous qui voyez…

Le modèle «Payez Ce Que Vous Voulez» vous permet de donner de la valeur aux articles de TIME-COACH. Mon but n’a jamais été de vous donner des «conseils gratuits», mais des idées payantes !

Je suppose que Didier n’est pas le seul. J’ai donc fait une réponse collective. Voici les deux articles demandés. Ils sont accessibles gratuitement, mais je les ai retravaillés ce week-end pour qu’ils soient encore plus payants :

Payez ce que vous voulez
Payez ce que vous voulez

Bonne re-découverte,

Stéphane SOLOMON

Vous pouvez commenter cette brève ici

9
Poster un Commentaire

avatar
6 Auteurs du commentaire
antoine annickCChristianeStéphane SOLOMONLESPIAUC Marie-Line Auteurs de commentaires récents
  Je veux être notifié lorsqu'un lecteur laisse un commentaire  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Jean-Claude Eissen
Jean-Claude Eissen

Salut Stéphane !
Tu dis «plus c’est cher, plus ça a de la valeur»
Pas d’accord car les choses n’ont de valeur que celle qu’on leur attribue

C
C

Bonsoir Stéphane,
J’ai aimé et continue d’apprécier vos textes et je suis très embarasée quant à ‘valeur’ à leur donner. Je me sens ridicule dans tous les axes de mon raisonnement trop / trop peu, oui par rapport à quoi ; mm si je comprends votre démarche. L’altruisme à une fin.
Moralité je continue à recevoir ce que vous me proposerez mais je me refuse de l’évaluer, je sais trop bien ce que ce travail représente !

En revanche pourquoi dites vous : jetez ce que vous voulez et non GARDEZ ce que vous voulez !!!!!!!!

Bien cordialement

LESPIAUC Marie-Line
LESPIAUC Marie-Line

Bonsoir Stephane ,

Eh bien moi je ne suis pas comme Didier , j’ai gardé tous tes messages et ceci depuis février 2011 car je les trouve très intéressants mais ma vie fait que je n’ai pas beaucoup de temps ou que je ne prends pas assez de temps pour bien les analyser, alors je garde en me disant qu’un jour je mettrai tous ces conseils en pratique mais quand ???? et si je ne me suis jamais inscrite c’est surtout du au temps .disponible et non au montant ……. M-line

antoine annick
antoine annick

J’ai constaté deux choses à propos de votre article , d’abord, votre logique imparable, ensuite, que je vous lis comme j’écoute mon meilleur ami .
Et je n’achèterai jamais mon meilleur ami, mais je peux acheter ses livres de conseils pour m’en inspirer dans mes actions et réflexions postérieures ; mais quid de l’auto-coaching ? est-ce bien moi ou lui qui guide mes choix ?
S’agit-il d’hypnose numérique ? ou êtes-vous le chien de garde numérique de mes négligences mentales ?

Moi, je vous garde……